Dossier d’œuvre architecture IA62005290 | Réalisé par
Grembert Lucie (Rédacteur)
Grembert Lucie

Chargée de mission à l'Inventaire général du patrimoine culturel Région Hauts-de-France (depuis 2020).

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
;
Léger Sophie (Enquêteur)
Léger Sophie

Animatrice culturelle du comité d'Histoire du Haut-Pays (société savante, Fauquembergues (Pas-de-Calais)).

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
  • opération ponctuelle, Inventaire participatif à Fléchin
Ancienne église paroissiale Saint-Martin
Œuvre recensée
Auteur
Copyright
  • (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
  • (c) Comité d'Histoire du Haut-Pays

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Communauté d'agglomération du Pays de Saint-Omer - Fruges
  • Commune Fléchin
  • Adresse rue de l' Église
  • Cadastre 1830 A2 941  ; 2023 AB 43

La première église de Fléchin est sans doute été bâtie au XIIe siècle et la proximité de la motte féodale laisse penser qu'elle était originellement la chapelle d'un château.

De l’église primitive, il subsiste la base et le premier étage de la tour avec ses baies géminées romanes (deux sont visibles depuis l'extérieur, une troisième à l'intérieur de la tour qui s'ouvre aujourd'hui dans les combles de la nef) et les modillons du bandeau.

L’église semble avoir connu plusieurs campagnes de travaux :

- au XVe siècle, la tour est réhaussée d'un étage ;

- au XVIe siècle, la nef est reconstruite (la date de 1514 est inscrite sur la voûte du chœur) ;

- au XVIIe siècle, sont reconstruites des voûtes à croisée d’ogives (une clé de la voûte dans la nef porte la date de 1613) ; est construit un porche (la clé de voûte du porche porte la date de 1627) dont la porte en chêne à deux ventaux peut être daté du XVIe siècle ; est construite la chapelle sud qui ne comptait qu’une seule travée.

C’est dans la deuxième moitié du XIXe siècle que l’église connait de grandes modifications. En 1853, une sacristie est ajoutée à l’ouest de la chapelle Saint-Antoine. En 1859, une chapelle consacrée à la vierge est ajoutée côté nord, comptant deux travées. En 1887, pour résoudre le manque de place pour les fidèles dans l’église, la chapelle Saint-Antoine est augmentée d’une travée à l’est. Le toit de la tour est reconstruit au XIXe siècle et la tribune semble également dater de la même époque.

L’église est inscrite au titre des Monuments historiques en 1926.

  • Période(s)
    • Principale : 1ère moitié 17e siècle
    • Principale : 2e moitié 19e siècle
    • Secondaire : 12e siècle
  • Dates
    • 1517, porte la date
    • 1613, porte la date
    • 1627, porte la date
    • 1853, daté par source
    • 1859, daté par source
    • 1887, daté par travaux historiques

L’église est implantée à proximité du Surgeon (ruisseau) au sud-ouest de la motte castrale. Elle est entourée du cimetière. L’église compte une nef à trois travées, un chœur à chevet à trois pans et deux chapelles au nord et au sud formant transept.

La tour-clocher en pierre calcaire forme l’avant-corps de l’église dans sa partie orientale. Le premier étage est percé de baies géminées au nord et au sud, caractéristiques de l’art roman. Le bandeau de pierre sépare le premier du second étage. Il est supporté par des modillons du XIIe siècle. L’étage abritant les cloches est percé de fenêtres de style gothique. La tour est couverte d’un toit en pavillon en ardoise.

Le porche en pierre calcaire sur un soubassement en grès et silex en damier, soutenu par deux contreforts diagonaux, constitue la première travée sud de la nef. La porte est surmontée d’une niche vide entourée de deux écussons.

Les élévations de la nef sont construites en pierre calcaire sur un soubassement en grès et sont appuyées de contreforts, dont le plus ancien au nord, est de style gothique.

Les deux chapelles sont chacune formées d’une première travée percée d’une baie en tiers-point de rosace et d’une seconde travée plus haute, à pignon découvert et percée d’une baie de style gothique. La chapelle nord, plus récente, est construite en brique et pierre calcaire. La chapelle sud comporte une porte sous un larmier en arc surbaissé. Enfin, la sacristie flanque la chapelle de Saint-Antoine à l’est.

L’église est éclairée par onze baies de style néo-gothique.  

À l’intérieur, le porche et la nef sont voûtés en liernes et tiercerons. La voûte du rez-de-chaussée de la tour (où sont posés les fonts baptismaux) est à croisée d’ogives. Deux colonnes portent une tribune dans la partie occidentale.

  • Murs
    • calcaire
  • Toits
    ardoise
  • Plans
    plan en croix latine
  • Couvrements
    • voûte d'ogives
  • Couvertures
    • toit à longs pans pignon découvert
    • toit en pavillon
  • Escaliers
    • escalier dans-oeuvre : escalier tournant en charpente
  • Statut de la propriété
    propriété de la commune
  • Protections
    inscrit MH, 1926/05/26
  • Précisions sur la protection

    Eglise : inscription par arrêté du 26 mai 1926.

  • Référence MH

Ce dossier d'inventaire a été réalisé dans le cadre d'une enquête participative avec les habitants de la commune de Fléchin.

Bibliographie

  • LÉGER, Sophie. L'église Saint-Martin de Fléchin : un témoin des âges roman et gothique en pays de Fauquembergues. Calais : Comité d'Histoire du Haut-Pays, 2013 (Collection Le patrimoine en poche).

Date d'enquête 2023 ; Date(s) de rédaction 2023
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
(c) Comité d'Histoire du Haut-Pays
Grembert Lucie
Grembert Lucie

Chargée de mission à l'Inventaire général du patrimoine culturel Région Hauts-de-France (depuis 2020).

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Léger Sophie
Léger Sophie

Animatrice culturelle du comité d'Histoire du Haut-Pays (société savante, Fauquembergues (Pas-de-Calais)).

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Articulation des dossiers
Fait partie de