Dossier d’œuvre architecture IA80001298 | Réalisé par
Justome Elisabeth
Justome Elisabeth

Chercheur à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie de 2002 à 2006, en charge du recensement du patrimoine balnéaire de la côte picarde.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
  • patrimoine de la villégiature, La Côte picarde
Le lotissement de La Dune Fleurie à Quend
Œuvre étudiée
Copyright
  • (c) Ministère de la culture - Inventaire général
  • (c) Département de la Somme
  • (c) SMACOPI
  • (c) AGIR-Pic

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Communauté de communes Ponthieu-Marquenterre - Rue
  • Commune Quend
  • Lieu-dit quartier de la Dunette
  • Cadastre 1991 AD AE
  • Dénominations
    lotissement
  • Appellations
    La Dune Fleurie

Le lotissement est issu de la propriété dite La Dunette, de 70 hectares de superficie (longue de 1900 mètres et profonde de 350 mètres), qui appartient à Paul Delegrange, industriel à Douai (Nord), qui s'est fait construire la maison dite la Dunette entre 1905 et 1909 (imposition du cadastre en 1908) actuellement entourée d'un camping. En 1904, il voit l'intérêt de ses terrains situés près de la future station de Quend-Plage et décide de les mettre en valeur. Pour ce faire, il assèche la dune par un système de canaux, et la fixe grâce à une plantation de résineux pour laquelle il reçoit la médaille de Chevalier du Mérite Agricole en 1912. Par ailleurs, ce boisement protège du vent et distille des odeurs balsamiques. Le sol est ensuite nivelé pour pouvoir tracer des voies. Le propriétaire possède l'expérience du lotissement Les Iris, qu'il a réalisé au Touquet-Paris-Plage, approuvé par arrêté préfectoral le 23 juin 1925. Le lotissement qu'il réalise à Quend est approuvé le 19 octobre 1936, dessiné par le géomètre Xavier Boyeldieu. Le cahier des charges dressé le 18 avril 1936 n'impose pas l'obligation de construction après acquisition d'un terrain. Il est interdit de construire à moins de deux mètres des lignes séparatives de propriétés. Dans tous les cas, l'aspect boisé du lotissement doit être préservé. Le lotissement connaît assez peu de succès avant la Seconde Guerre mondiale, la plupart des constructions sont élevées à partir des années 1950, jusque dans les années 1990.

Le lotissement de 27 hectares est planté de résineux, de marroniers et de peupliers, dans les propriétés (et non dans les allées). Les voies ne présentent pas de trottoirs maçonnés, mais des banquettes de gazon de 2 à 3 mètres de large, comme spécifié dans le programme d'aménagement de 1936. Celles-ci permettent de donner au lotissement un aspect paysager, de même qu'elles ont un pouvoir absorbant des eaux pluviales. 12 voies ont été créées : 3 avenues de 12 mètres de large (9 m. pour la voie et 3 m. pour les banquettes, de chaque côté), 9 avenues de 10 mètres de large (6 m. pour la voie et 2 m. pour les banquettes de chaque côté). Deux voies de 6 mètres de large restent propriété des lotisseurs. Les intersections présentent des pans coupés de 5 mètres, excepté pour l'Avenue des Sycomores qui en compte 10 mètres. Un canal de dessèchement de deux mètres de profondeur est prévu pour évacuer les eaux pluviales, qui se déversent dans le canal du Marquenterre. Les maisons sont implantées au milieu de parcelle.

Documents d'archives

  • AD Somme. Série O ; 99 O 3137. Quend, voirie, lotissements (1900-1939).

  • AD Somme. Série P ; 3 P 649/9. Quend, matrices cadastrales des propriétés bâties (1882-1911).

    case 89

Documents figurés

  • Quend-Plage (Somme), La Dune fleurie, situation du lotissement, tirage sur papier et lavis de couleur, par Xavier Boyeldieu, géomètre expert, [1936] (AD Somme ; 99 O 3137).

  • Quend-Plage, lotissement forestier de la Dune fleurie, tirage sur papier avec lavis de couleur, par Xavier Boyeldieu géomètre, [1936] (AD Somme ; 99 O 3137).

  • En tête de courrier Arthur Deneuville, imprimé en noir et blanc, [1936] (AD Somme ; 99 O 3137).

Date d'enquête 2002 ; Date(s) de rédaction 2003
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
(c) Département de la Somme
(c) SMACOPI
Justome Elisabeth
Justome Elisabeth

Chercheur à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie de 2002 à 2006, en charge du recensement du patrimoine balnéaire de la côte picarde.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.