Dossier d’œuvre architecture IA80003459 | Réalisé par
Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
  • inventaire topographique, Amiens métropole
Ancienne fabrique de chandelles Bralant-Payen, puis Bralant-Clément à Pont-de-Metz (détruit)
Œuvre repérée
Auteur
Copyright
  • (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Communauté d'agglomération Amiens Métropole - Amiens
  • Commune Pont-de-Metz
  • Lieu-dit Quartier de la rue de l'Eau
  • Adresse 8 rue du Château , anciennement rue de L'Eau
  • Cadastre 1812 B 307, 308  ; 2003 AL 95, 96
  • Dénominations
    maison, usine de bougies
  • Parties constituantes non étudiées
    cour, jardin, magasin industriel

L´édifice, visible sur le cadastre napoléonien de 1812, comprend un corps de logis, une cour et un jardin.

Les matrices cadastrales indiquent que la propriété appartient à Dominique Bralant-Payen, fabricant de chandelles. La fabrique de bougies est construite en 1816. La maison est reconstruite vers 1836 (date d'imposition). Le bâtiment de la machine à vapeur ainsi que bureau et magasin sont construits en 1850. La fabrique est agrandie en 1880 (comme le bâtiment de la machine à vapeur), puis en 1883, en 1884 et en 1888. En 1902, elle est partiellement démolie et transformée, deux magasins y sont aménagés. En 1911, la propriété se compose d'une maison (B 307 et de deux magasins (B 308).

Les recensements de population y signalent Dominique Bralant-Payen (1836), puis sa veuve (1851) et son fils Emile Bralant (1872, 1881), fabricants de bougies. Emile Bralant se déclare encore fabricant de bougies sur la liste électorale de 1900 mais la fabrique semble avoir cessé son activité en 1906. Les bâtiments sont utilisés par Desquiens-Bralant, qui fait construire un transformateur en 1919.

La notice géographique et historique, rédigée en 1899 par Jules Lambert, signale une fonderie de bougies, qui emploie 30 ouvriers.

  • Période(s)
    • Principale : limite 18e siècle 19e siècle , (incertitude), , (détruit)
    • Principale : 1er quart 19e siècle, 2e quart 19e siècle, 4e quart 19e siècle
    • Secondaire : 1er quart 20e siècle
  • Dates
    • 1816, daté par source
    • 1850, daté par source
    • 1880, daté par source
    • 1883, daté par source
    • 1884, daté par source
    • 1888, daté par source
    • 1902, daté par source
    • 1919, daté par source
  • Murs
    • pan de bois enduit
  • Toits
    ardoise
  • État de conservation
    détruit après inventaire
  • Statut de la propriété
    propriété privée

Documents d'archives

  • AD Somme. Série P ; 3 P 632/3. Pont-de-Metz. Matrice des propriétés foncières (1833-1881).

  • AD Somme. Série P ; 3 P 632/6. Pont-de-Metz. Matrice des propriétés bâties (1882).

  • AD Somme. Série P ; 3 P 632/7. Pont-de-Metz. Matrice des propriétés bâties (1911).

  • AD Somme. Monographies communales. Notice géographique et historique.

    Pont-de-Metz, par Jules Lambert, 1899

Documents figurés

  • Pont-de-Metz. Plan cadastral. Section B, 1812 (AD Somme ; 3P1226).

Date d'enquête 2004 ; Date(s) de rédaction 2004
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.