Dossier d’œuvre architecture IA80006618 | Réalisé par ;
Barbedor Isabelle (Rédacteur)
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
  • patrimoine funéraire, le cimetière de la Madeleine
Enclos funéraire des familles Boudoux d'Hautefeuille-de Robert du Châtelet
Œuvre repérée
Copyright
  • (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
  • (c) Ville d'Amiens

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Grand Amiénois
  • Commune Amiens
  • Adresse rue Saint-Maurice , 103 plaine D Cimetière de la Madeleine
  • Cadastre non cadastré
  • Dénominations
    enclos funéraire
  • Appellations
    familles Boudoux d'Hautefeuille-de Robert du Châtelet
  • Parties constituantes non étudiées
    clôture

D'après le registre communal, cette concession fut acquise en novembre 1902, par Marie Henri Charles Albert Boudoux d'Hautefeuille et Jeanne Marie Marguerite de Robert du Châtelet, son épouse, domiciliés à Amiens, 16 rue des Cordeliers. Les sources conservées à la bibliothèque municipale (série M) indiquent que l'entrepreneur Georges Mercier a réalisé des travaux en 1903 sur la concession Hautefeuille et qu'il a construit le caveau dans la concession existante en 1906.

Cette concession en intérieur de plaine, adossée perpendiculairement aux concessions bordant l'allée, est délimitée par une grille en fonte peinte à porte antérieure centrale, fixée sur un muret en calcaire à trois niveaux qui suit le dénivelé du terrain. Le sol est recouvert de gravillons et la sépulture contient cinq monuments.

Au fond, s'élève une croix funéraire monumentale en calcaire de style néogothique (fig. 2), fixée sur un soubassement à trois niveaux en granite dépoli. De chaque côté de la concession, se trouvent quatre dalles funéraires en granite dépoli (2/2), sur un soubassement en béton (fig. 3).

Inscriptions :

Date du décès (croix funéraire) : 1921.

Dates des décès (dalle funéraire, antérieure gauche) : [muet] / 1921 / 1918 / 1912 / (dalle funéraire, postérieure gauche) 1912 / 1918 / 1921 / [muet] / (dalle funéraire, antérieure droite) [muet] / [muet] / 1996 / 1971 / (dalle funéraire, postérieure droite) 1936 / 1965 / 1989 / [muet].

Épitaphe (croix funéraire) : Souvenir à notre sœur chérie / Marie DE ROBERT DU CHATELET / Dame de HAUTEFEUILLE / septembre 1855 - février 1921 / R.I.P.

Épitaphe (dalle funéraire, postérieure gauche) : Marie Henri Charles Albert / BOUDOUX D'HAUTEFEUILLE / ancien magistrat / né à Curchy / le 5 juin 1850 / pieusement décédé à Amiens / le 11 octobre 1912 / - / Marie Auguste Joseph Charles / BOUDOUX D'HAUTEFEUILLE / chevalier de la Légion d'Honneur / décoré de la croix de guerre / né à Hinacourt / le 27 août 1890 / Tué en combat aérien / à Courtemanche / le 20 avril 1918 / (dalle funéraire, postérieure droite) Jean Gabriel Marie Joseph / BOUDOUX D'HAUTEFEUILLE / chevalier de la Légion d'Honneur / né à Hinacourt / le 18 mai 1892 / pieusement décédé / le 14 décembre 1965.

Inscription concernant le destinataire (croix funéraire) : Familles Boudoux D'Hautefeuille / De Robert Du Châtelet.

Inscription (croix funéraire) : Salva Nos Domine.

Inscription (dalle funéraire antérieure droite, plaque commémorative) : Amicale / des Maires / du Canton / de Moreuil.

  • Murs
    • calcaire
    • granite
    • béton
    • fonte
  • Typologies
    composition hétérogène à tombeau principal ; croix funéraire (pierre) ; style néogothique ; dalle funéraire
  • Techniques
    • sculpture
  • Précision représentations

    Les extrémités de la croix funéraire, ornée d´un Christ, sont gravées de feuilles d´acanthe et de feuillage. La partie supérieure est sculptée sur ses quatre faces d´un décor évoquant la Passion. Le fût du tombeau (ou colonne) est coiffé d´un chapiteau à crochets feuillagés et la base est gravée d´un décor d´écailles. Les dalles funéraires latérales sont ornées de quatre croix latines en relief, correspondant à chacune des épitaphes.

  • Statut de la propriété
    propriété privée
  • Intérêt de l'œuvre
    à signaler

Cette concession, située en intérieur de plaine, est orientée vers l'ouest perpendiculairement aux concessions bordant l'allée, suivant le dénivelé du terrain. Acquise en 1902, elle conserve sa grille en fonte peinte et contient cinq monuments.

Le plus ancien est la croix funéraire en calcaire (fig. 2). Cet édicule a pu être placé dans la sépulture vers 1902 (date d'acquisition de la concession) ou 1903 par l'entrepreneur Georges Mercier (autorisations de construction), bien que sa facture semble antérieure (analyse stylistique). Ce même entrepreneur a également construit le caveau en 1906. Ce monument familial, dont les thèmes sculptés sur la croix représentent les différents symboles de la Passion, peut provenir d'un autre cimetière ou d'une autre concession. De part et d'autre, les quatre dalles funéraires en granite dépoli (fig. 3) ont été disposées de façon symétrique au cours de la 2e moitié du 20e siècle (analyse stylistique).

Il s'agit ici d'une concession organisée comme un cimetière privé au sein du cimetière communal. Elle présente dans son enclos une croix centrale autour de laquelle sont disposés les tombeaux familiaux dont la typologie simple et modeste est à l'image de l'humilité que veulent donner la famille issue de la noblesse.

Documents d'archives

  • AC Amiens. Cimetière de la Madeleine. Registre des concessions.

  • BM Amiens. Série M ; 2 M 18/8. Autorisations de constructions de caveaux et de monuments (1900-1904).

  • BM Amiens. Série M ; 2 M 18/9. Autorisations de constructions de caveaux et de monuments (1905-1906).

Date d'enquête 2007 ; Date(s) de rédaction 2007, 2012
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
(c) Ville d'Amiens
Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Articulation des dossiers
Fait partie de