Dossier d’œuvre architecture IA80009819 | Réalisé par
Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
;
Dufournier Benoît
Dufournier Benoît

Chercheur au service régional de l'Inventaire de 1985 à 1992, en charge du recensement du patrimoine industriel.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
;
Fournier Bertrand
Fournier Bertrand

Chercheur de l'Inventaire du patrimoine - Région Hauts-de-France

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
  • inventaire topographique, Val-de-Nièvre
Cité ouvrière Saint Frères à Saint-Ouen, dite cité Saint-Jean
Œuvre étudiée
Copyright
  • (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Grand Amiénois - Domart-en-Ponthieu
  • Commune Saint-Ouen
  • Lieu-dit la Bassure-du-Moulin
  • Adresse rue Jean-Jaurès , rue Général-de-Gaulle
  • Cadastre 1832 A 468, 474 ; 1984 AD
  • Commune Saint-Léger-lès-Domart
  • Adresse route départementale 159
  • Précisions oeuvre située en partie sur la commune Saint-Léger-lès-Domart
  • Dénominations
    cité ouvrière
  • Appellations
    Cité Saint-Jean
  • Parties constituantes non étudiées
    maison, remise, jardin potager

Le long de la route, au nord de l'usine, les matrices cadastrales conservées aux archives départementales (série P) signalent que Jean-Baptiste Saint fait construire une maison, en 1870, puis 20 maisons achevées en 1873 et 10 maisons achevées en 1878. Au sud de la route, il fait encore construire 10 maisons, en 1880. L'année suivante, une maison de concierge est construite, près du passage à niveau.

L'ensemble est complété en 1887 (2 maisons), en 1890 (une maison), enfin en 1897, de 12 maisons supplémentaires construites, pour les frères Saint.

Le recensement de population de 1881 indiquent que la cité, qui se compose alors de 42 maisons, compte 244 habitants. Neuf de ces maisons logent également des locataires. Celui de 1906 signale 95 maisons et 450 habitants. A ces maisons, construites sur le territoire de la commune de Saint-Ouen, s'ajoutent les maisons construites sur la commune de Saint-Léger-lès-Domart.

La cité ouvrière se compose de 35 logements sur la commune de Saint-Ouen et de 30 logements sur la commune de Saint-Léger-lès-Domart, alignées sur rue avec une petite cour, remise et jardin en fond de parcelle. Les logements situés au sud de la voie ne disposent pas de jardin.

Les logements mitoyens sont répartis par blocs de cinq et de dix et séparés par des sentes. Au nord : deux blocs de 10 maisons et un bloc de 5 maisons (Saint-Ouen) et trois blocs de 10 maisons (Saint-Léger). Au sud de la rue, 10 maisons (à l'ouest de l'entrée) et deux blocs de 10 maisons (à l'est).

Les logements, à étage de comble, sont construits en brique et couverts de tuiles mécaniques, à l'exception des deux logements d'angle, qui encadrent l'entrée de l'usine, à étage carré, qui présentent un angle à pan coupé, sur lequel est placée l'entrée.

  • Murs
    • brique
  • Toits
    tuile mécanique
  • Étages
    étage de comble, 1 étage carré
  • Typologies
    logement individuel ; implantation en rangée ; logement d'angle à étage
  • État de conservation
    remanié
  • Statut de la propriété
    propriété privée

La construction des premiers logements de la cité Saint-Jean, à l'initiative de Jean-Baptiste Saint, en 1873, est contemporaine de celle de la cité Saint-Pierre, à l'est de l'usine. Elle est plusieurs fois agrandie, en 1878, en 1880, enfin en 1897, pour devenir une des plus importantes cités Saint Frères. Elle passe ainsi de 42 maisons pour 244 habitants, en 1881, à 95 maisons pour 450 habitants, en 1906.

La cité présente un dispositif semblable à celui de la cité Saint-Charles, à Saint-Léger. Au nord de la voie, les logements mitoyens exposés au sud disposent de remises et de jardins, au nord. Au sud de la voie, le parcellaire permet seulement d'aménager une petite cour et une remise. On signalera également la présence de deux logements d'angle à étage, qui encadrent l'entrée nord de l'usine.

Documents d'archives

  • AD Somme. Série P ; 3 P 711/4. Saint-Ouen. Matrices des propriétés bâties et non bâties.

Date d'enquête 1991 ; Date(s) de rédaction 2010
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Dufournier Benoît
Dufournier Benoît

Chercheur au service régional de l'Inventaire de 1985 à 1992, en charge du recensement du patrimoine industriel.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Fournier Bertrand
Fournier Bertrand

Chercheur de l'Inventaire du patrimoine - Région Hauts-de-France

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.