Dossier d’œuvre architecture IA80009998 | Réalisé par
Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
  • inventaire topographique, Amiens métropole
  • patrimoine funéraire
Tombeau (chapelle) de la famille Bralant-Desquiens
Œuvre étudiée
Auteur
Copyright
  • (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Grand Amiénois - Amiens
  • Commune Pont-de-Metz
  • Adresse Cimetière , rue de l' Eglise

Le tombeau porte la signature de l'architecte Paul Delefortrie et de l'entrepreneur de Cousorle (Nord), H. Vienne.

En 1881, Auguste Bralant-Desquiens n'est pas encore domicilié à Pont-de-Metz mais à Salouël, rue du Thil (recensement de population).

Le tombeau en forme de chapelle est construit en marbre belge, dit Petit-Granit ou pierre bleue. L'édicule couvert d'un toit degrés présente un entablement couronné par une frise d'acrotères. Les angles sont soulignés par des colonnes à chapiteau. Une porte en fonte ajourée y donne accès. L'édicule contient un faux autel-table à retable mural en marbre blanc et croix d'autel.

La face postérieure du tombeau est ornée d'une figure en bas relief (marbre blanc) : tête de femme voilée portant l'index à ses lèvres, copie du Silence d'A. Préault (fig. 3).

Décor de l'autel : alpha et omega. Epitaphe (table gauche ; mention de profession) : Ici reposent / Joseph DESQUIENS / enlevé à l'affection de ses parents / dans sa 13e année / le 28 8bre 1892 / Auguste Guilbert DESQUIENS / industriel, membre du conseil de fabrique / décédé dans sa 53e année / le 20 juin 1903.

Epitaphe (table droite) : Ici reposent / Emile Evariste BRALANT / ancien fabricant de bougies / décédé dans sa 72e année / le 30 décembre 1907 / Dominique BRALANT / cirier / décédé dans sa 33e année / le 8 janvier 1845 / [...].

Signature : P. DELEFORTRIE architecte / H VIENNE Cousorle (Nord).

  • Murs
    • calcaire
    • fer
  • Typologies
    tombeau en forme de chapelle ; style éclectique
  • Techniques
    • sculpture
  • Représentations
    • tête de femme
    • symbole funéraire
    • symbole chrétien
    • alpha et oméga
  • Statut de la propriété
    propriété privée
  • Intérêt de l'œuvre
    à signaler

Ce tombeau en forme de chapelle, qui porte la signature de l'architecte Paul Delefortrie et de l'entrepreneur H. Vienne, a été construit entre 1892 et 1903 pour les familles Bralant et Desquiens. Le monument réalisé ici pour l'industriel Auguste Guilbert Desquiens, qui en est vraisemblablement le commanditaire, se distingue de celui qui avait été exécuté pour la famille Desquiens à Saleux sur les plans de Victor et Paul Delefortrie par le choix d'un style très en vogue autour de 1900. Comme ceux de la famille Grimaux à Amiens et de Charles Saint à Beauval (également dessiné par Paul Delefortrie), le tombeau est orné d'une copie du Silence d'Auguste Préault.

Les tombeaux attribuables à des architectes sont rares en milieu rural. Paul Delfortrie dessine également le tombeau des familles Magniez et Villars (1897), au cimetière de la Madeleine, et l'entrepreneur H. Vienne, de Cousorle (Nord), réalise également le tombeau de la famille Collombier à Amiens (cimetière du Vieux Saint-Acheul), sur les plans de l'architecte Vivien.

Date d'enquête 2004 ; Date(s) de rédaction 2003
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.