Dossier d’œuvre architecture IA80009999 | Réalisé par
Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
  • inventaire topographique, Amiens métropole
  • patrimoine funéraire
Tombeau (chapelle) de la famille Liger
Œuvre étudiée
Auteur
Copyright
  • (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Grand Amiénois - Amiens
  • Commune Pont-de-Metz
  • Adresse Cimetière , rue de l' Eglise

Les sources conservées aux archives départementales (série O) mentionnent une concession de 30 m2, acquise en 1862, par Mme Hédiard, veuve Liger.

Le tombeau porte la signature de l'entrepreneur H. Lamolet.

  • Période(s)
    • Principale : 3e quart 19e siècle
  • Auteur(s)
    • Auteur :
      Lamolet - St-Maurice entreprise de monuments funèbres , dit(e) Lamolet, H. Lamolet, T. Lamolet
      Lamolet - St-Maurice entreprise de monuments funèbres

      Entreprise de monuments funèbres fondée à Amiens par Hippolyte François Lamolet (1821-1873), qui se déclare débitant dans le recensement de 1856. L'entreprise est signalée 135 Grande-rue Saint-Maurice (annuaire 1862) et 153 Grande-rue Saint-Maurice (1873).

      L'entreprise est ensuite dirigée par sa veuve Sophie Damerval, qui y emploie ses deux fils Théophane (21 ans) et Georges (22 ans), comme tailleurs de pierre (recensement de 1881). Certains monuments portent la signature Lamolet Veuve et Lamolet fils.

      L'entreprise est ensuite reprise par Théophane Lamolet-Tattegrain, entrepreneur de monuments funèbres, établi 365-367 rue Saint-Maurice (recensements de 1906 et 1911).

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      entrepreneur signature

Le tombeau en forme de chapelle est précédé par un parvis délimité par une clôture en palis. L´édicule, de plan carré, et la clôture sont en marbre belge, dit Petit-Granit ou pierre bleue. Une porte en fonte ajourée y donne accès.

Les pilastres sont ornés de flambeaux renversés (fig. 2). Le fronton à acrotères est orné de branches de cyprès et de rinceaux de lierre renversés et noués par un ruban (fig. 3).

Épitaphe : Ici reposent / Paul François / LIGER / décédé à Paris le 19 juin 1862 / dans sa 51e année / Il emporte avec lui les regrets de toute sa famille / Madame Marie Adélaïde Victorine / HEDIARD / veuve LIGER / décédée à Paris le 17 avril 1881 / à l'âge de 87 ans / Elle était bonne mère [non lu] les pauvres / les soulageait dans leurs besoins / elle était la consolation des affligés / elle était aimée de tous elle est regrettée / de tous ceux qui l'ont connue / De Profundis.

Signature : H. LAMOLET.

  • Murs
    • calcaire
    • fer
  • Typologies
    tombeau en forme de chapelle à parvis enclos ; style néoclassique
  • État de conservation
    mauvais état, menacé
  • Techniques
    • sculpture
  • Représentations
    • flambeau
    • lierre
    • symbole funéraire
  • Statut de la propriété
    propriété privée
  • Intérêt de l'œuvre
    à signaler

Ce tombeau en forme de chapelle à parvis enclos porte la signature de l'entrepreneur amiénois H. Lamolet. Il a été érigé vers 1862, date d'acquisition de la concession et du décès de Paul François Ligier. C´est l'un des plus anciens exemples de ce type, attribuable à l'entreprise la plus importante d'Amiens. On signalera l'association peu fréquente du style néoclassique et du matériau, la clôture en palis et le décor symbolique du fronton.

Documents d'archives

  • AD Somme. Série O ; 99 O 3063. Pont-de-Metz. Administration communale (1870-1939).

Date d'enquête 2004 ; Date(s) de rédaction 2003
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.