Dossier d’œuvre architecture IA80010508 | Réalisé par
Barbedor Isabelle (Rédacteur)
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
  • enquête thématique régionale, La première Reconstruction
  • patrimoine mémoriel
Monument aux morts de Ham
Œuvre repérée
Copyright
  • (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Santerre Haute-Somme - Ham
  • Commune Ham
  • Adresse place de l'Hôtel-de-Ville
  • Cadastre 1826 B 23

Le monument aux morts de Ham, inauguré en 1925, est élevé à l'emplacement du premier hôtel de ville. Il est exécuté sur les plans de l'architecte Henry Brassart, datés de 1923 et 1924.

  • Période(s)
    • Principale : 4e quart 18e siècle , (détruit)
    • Principale : 1er quart 20e siècle
  • Dates
    • 1923, daté par source
    • 1924, daté par source
  • Auteur(s)
    • Auteur :
      Brassart-Mariage agence d'architecture
      Brassart-Mariage agence d'architecture

      L'agence Brassart-Mariage père et fils, installée à Saint-Quentin (Aisne), est chargée de la reconstruction des équipements publics plusieurs villes de la Somme et de l'Aisne, après la première guerre mondiale. Le bureau de Ham est dirigé par Henry Brassart, architecte saint-quentinois né en 1902, fils de Louis Brassart-Mariage (1875-1933), à qui sont attribués l'ensemble des réalisations de l'agence. Louis Brassart-Mariage est formé auprès de Charles Chérier, architecte à Saint-Quentin. Parmi les réalisations de l'agence figurent les mairies et les écoles de Brissay-Choigny, Remigny, Morcourt,Grugies, Gouy, Tugny-et-Pont, Hinacourt, Ly-Fontaine, Seconcourt, Sequehart. Il est également l'auteur de la reconstruction de la minoterie de Brissay-Choigny.

      Maison d'habitation de Louis Brassart-Mariage : 1, rue de l'Etat-Major à Saint-Quentin

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      architecte attribution par travaux historiques

Le monument aux morts en forme de stèle monumentale est disposé en fond de parcelle. Le terrain, légèrement surélevé, est délimité par une clôture végétalisée sur trois côtés et par une clôture en fer forgé et béton (face antérieure).

Inscription : LA VILLE DE HAM / A SES ENFANTS / MORTS POUR LA FRANCE.

  • Murs
    • calcaire
  • Typologies
    stèle architecturée ; représentation figurée (allégorie)
  • Techniques
    • sculpture
  • Précision représentations

    Une figure allégorique en bas-relief occupe le centre de la stèle.

Bibliographie

  • FLEURY, Elie, DANICOURT, Ernest. Histoire populaire de la ville et du château de Ham. Ham : E. Quentin éditeur, 1881.

Documents figurés

  • Ham. Projet de monument aux morts, par H. Brassart-Mariage, plans d'exécution, 1923 et 1924 (AD Somme ; 99 R_CP_334030/5 à 10).

  • Ham. Musée municipal. Plans et coupes, état en 1920 (AD Somme ; 10 R 621).

Date d'enquête 2015 ; Date(s) de rédaction 2015
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Articulation des dossiers