Dossier d’œuvre objet IM02004976 | Réalisé par
Riboulleau Christiane
Riboulleau Christiane

Chercheur de l'Inventaire général du Patrimoine culturel, région Hauts-de-France jusqu'en 2022.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
  • enquête thématique départementale, vitrail dans le département de l'Aisne (XIXe et XXe siècles)
  • patrimoine de la Reconstruction, La première Reconstruction
Ensemble des deux verrières figurées des absidioles : saint Joseph et l'Enfant Jésus, la Sainte Vierge
Œuvre étudiée
Auteur
Copyright
  • (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Communauté de communes du Chemin des Dames - Anizy-le-Château
  • Commune Chevregny
  • Adresse Église paroissiale Saint-Médard , rue Principale , rue du Mont-des-Vaches
  • Emplacement dans l'édifice absidioles encadrant le chœur (baies 3 et 4)
  • Dénominations
    verrière
  • Titres
    • Saint Joseph et l'Enfant Jésus
    • Sainte Vierge (La)

L'église Saint-Médard de Chevregny, dont la reconstruction s'est achevée en 1931, reçoit la même année un ensemble de verrières, sorti de l'atelier du peintre-verrier parisien Pierre Villette (la verrière de la baie 3 dans l'absidiole nord est signée et datée). Une délibération du conseil municipal datée d'avril 1931, mentionnée par Bernadette et Jean Ott dans leur étude de l'église, précise que cette verrière représentant saint Joseph aurait été offerte par madame Debeugny née Valentine Mahieux. Née à Chevregny en 1854, elle est la fille de Louis-Valentin Mahieux et d'Aspasie de Chauvenet, familles en effet mentionnées sur ce vitrail. La présence d'une inscription commémorative identique sur la verrière de la baie 4, consacrée à la Vierge, incite à lui en attribuer aussi le don, à moins que ce vitrail n'ait été offert par un autre descendant des mêmes familles.

Ces deux verrières sont enfoncées et endommagées par le souffle des bombardements de la Seconde Guerre mondiale. L'architecte Pierre Moreaux, chargé de la restauration de l'édifice, commande en 1961 la réparation des verrières à leur créateur, Pierre Villette. Toutefois, le verrier n'ayant pu honorer cette commande pour raison de santé, ces vitraux sont restaurés en 1965 par le peintre-verrier soissonnais René Berthelot (d'après les archives communales, communiquées par l'actuel propriétaire du château).

  • Période(s)
    • Principale : 2e quart 20e siècle
  • Dates
    • 1931, porte la date
  • Lieu d'exécution
    Commune : Paris
  • Auteur(s)
    • Auteur :
      Villette Pierre
      Villette Pierre

      Pierre Villette est né à Chartres (Eure-et-Loir) en 1903. En 1927 (listes électorales de Paris), il est dessinateur-verrier et demeure 4 rue Marie-Davy (Paris XIVe). Les recensements de la population parisienne le présentent en 1931 comme verrier, puis en 1936 comme maître-verrier. En 1942-1963, il est installé 3 passage Rauch à Paris (XIe). Il est décédé en 1973 à Créteil (Val-de-Marne).

      Son nom figure dans l'Aisne sur quelques ensembles de verrières dont il semble avoir également conçu les cartons. Néanmoins, en 1930, il réalise les verrières de Notre-Dame de Chauny sur les cartons de Louis Mazetier pour la Société nouvelle artistique. On ne sait s'il était alors le verrier de cette entreprise, investie à cette époque dans la décoration des édifices religieux, ou s'il ne s'est agi que d'une collaboration occasionnelle.

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      peintre-verrier signature
    • Personnalité :
      Debeugny Valentine
      Debeugny Valentine

      Valentine Mahieux est née à Chevregny (Aisne) en 1854. Elle est la fille de Louis-Valentin Mahieux, médecin, né à Boué, et d'Aspasie de Chauvenet, née à Chevregny en 1832. Elle épouse en 1876 à Tergnier (Aisne) Adolphe-Charles Debeugny, sous-chef de gare.

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      donateur attribution par travaux historiques

Les deux baies ont la même structure. Il s'agit de baies libres verticales, surmontées d'un arc en plein cintre à la partie supérieure.

Les verrières sont réalisées avec des pièces de verre antique, découpées puis assemblées par un réseau de plomb. Les détails et le modelé sont rendus par des applications de grisailles de différentes couleurs (noir, brun, mauve, bleu, vert...), plus ou moins délayées. On remarque la présence de quelques rares verres à reliefs - probablement du verre cathédrale - dans les bordures ou dans les fonds.

  • Catégories
    vitrail
  • Structures
    • baie libre, 2, rectangulaire vertical, en plein cintre
  • Matériaux
    • verre transparent, verre antique, soufflé, découpé, peint, grisaille sur verre, verre à reliefs
    • plomb, réseau
  • Précision dimensions

    Mesures de chacune des deux verrières : h = 147 ; la = 75.

  • Précision représentations

    La verrière 3 représente saint Joseph, debout et de face. Le saint auréolé est vêtu d'une tunique et d'un manteau drapé. Il tient une tige de lis à la main gauche. De la main droite, il serre l'Enfant Jésus contre son torse. L'Enfant, vu de face et debout, dans une posture peu naturelle, paraît désigner le Ciel avec sa main.

    La verrière 4 est consacrée à la Sainte Vierge. Comme souvent, cette dernière, auréolée, est vêtue d'une tunique, d'un manteau et d'un voile. Elle est assise de face sur un siège garni d'un coussin et tient une quenouille.

    La juxtaposition des deux personnages semble reconstituer une Sainte Famille.

  • Inscriptions & marques
    • signature, peint, sur l'oeuvre
    • date, peint, sur l'oeuvre
    • inscription concernant le lieu d'exécution, peint, sur l'oeuvre
    • inscription, peint, sur l'oeuvre
  • Précision inscriptions

    La signature et la date sont peintes à la grisaille dans l'angle inférieur droit de la verrière 3 (saint Joseph) : P. VILLETTE/PARIS/1931. Sur les deux verrières, une inscription commémorative est peinte en réserve dans la partie gauche de la bordure inférieure : EN SOUVENIR DES / FAMILLES / MAHIEU DE CHAUVENET [sic].

  • État de conservation
    • oeuvre restaurée
    • grillage de protection
  • Précision état de conservation

    Les deux verrières, endommagées par les bombardements de la Seconde Guerre mondiale, sont restaurées en 1965. Elles sont actuellement protégées par un grillage.

  • Statut de la propriété
    propriété de la commune

Bibliographie

  • OTT, Bernadette, OTT, Jean. Chevregny. In À la découverte de nos églises, canton d´Anizy-le-Château. Syndicat d´initiative du canton d´Anizy-le-Château : [s.n.], octobre 1988, n° 10, non paginé.

Date d'enquête 2005 ; Date(s) de rédaction 2005, 2023
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
Riboulleau Christiane
Riboulleau Christiane

Chercheur de l'Inventaire général du Patrimoine culturel, région Hauts-de-France jusqu'en 2022.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.