• inventaire topographique, canton de Villers-Bocage
  • mobilier et objets religieux
Ensemble de 4 verrières : Les quatre évangélistes (baies 1 à 4)
Œuvre étudiée
Copyright
  • (c) Ministère de la culture - Inventaire général
  • (c) Département de la Somme
  • (c) AGIR-Pic

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Communauté de communes du Territoire Nord Picardie - Villers-Bocage
  • Commune Pierregot
  • Adresse Eglise paroissiale Saint-Jean-Baptiste
  • Emplacement dans l'édifice baies 1 à 4 ; dans l'abside
  • Dénominations
    verrière
  • Titres
    • Quatre évangélistes (Les)

Les quatre évangélistes qui garnissent les baies de l'abside ont été réalisés en deux temps.

Les verrières orientales (baies 1 et 2 : saint Matthieu et saint Jean) ont été exécutées en 1886 par la maison Bazin-Latteux de Mesnil-Saint-Firmin, et offertes en 1887 à l'église de Pierregot par Elisa Joly.

Les deux autres verrières (saint Luc et saint Marc) sont des œuvres un peu plus tardives, réalisées en 1893 par l'atelier noyonnais Bulteau-Goulet, sur commande de la famille Carton (pour la baie 4). La même année, Bulteau-Goulet complétait le décor vitré de l'église en fournissant pour la nef six scènes de la vie de saint Jean-Baptiste, patron de la paroisse.

Ces deux ateliers sont bien représentés dans le canton de Villers-Bocage, surtout celui de Bazin.

  • Période(s)
    • Principale : 4e quart 19e siècle
  • Dates
    • 1887
    • 1893
  • Picardie, 60, Mesnil-Saint-Firmin
  • Picardie, 60, Noyon
  • Auteur(s)
    • Auteur :
      Bulteau ou Bulteau-Goulet Marc
      Bulteau ou Bulteau-Goulet Marc

      Marc-Joseph Bulteau est né à Wazemmes (Nord) le 15 avril 1858. Il est le fils de Hippolyte Bulteau (1828-1895), d'abord installé à Wazemmes, puis, vers 1868, avenue de Laon à Reims, et qualifié selon les sources de sculpteur pour édifices religieux, d'architecte et de peintre-verrier.

      Marc Bulteau épouse à Reims, le 15 février 1879, Marie Zélie Goulet. Son acte de mariage le présente comme peintre sur verre, activité qu'il poursuit jusqu'à son départ de Reims. Peu après (aux alentours de 1882), le couple s'installe à Noyon où vont naître plusieurs enfants. Marc Bulteau apparaît alors dans les actes d’état civil comme "peintre en bâtiments", puis comme entrepreneur de peinture.

      Il semble avoir repris son activité de peintre-verrier à Noyon (boulevard Saint-Éloi) vers 1890, d'abord associé à un dénommé Paul Cava, qui n'est plus mentionné vers 1895. À cette date, les publicités publiées dans différentes revues prêtent à son atelier la réalisation de vitraux pour églises et appartements, de "décorations polychromiques" sur faïence fine et lave, de chemins de croix vitrifiés sur faïence et de mobilier d'église. En ce qui concerne la région Hauts-de-France, les verrières qui portent sa signature ont été réalisées entre 1890 et 1905. Actuellement, rien n'est connu sur ce verrier après cette date, si ce n'est qu'il est encore présent à Noyon en 1906 (recensement), mais qu'il est décédé avant janvier 1915 (acte de mariage d'une de ses filles).

      Il faut donc veiller à ne pas le confondre avec son père Hippolyte Bulteau, mort à Reims le 29 juin 1895, également connu sous le nom de Bulteau-Jupin, puis, dès la fin de 1881, de Bulteau-Durand - du nom de ses deux épouses successives - et dont l'important atelier a aussi produit des verrières et du mobilier religieux.

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      peintre-verrier
    • Atelier ou école :
      Bazin-Latteux (1846 - 1906)
      Bazin-Latteux

      Atelier et fabrique de verrières peintes.

      Le négociant et philanthrope Gabriel-Boniface Bazin (1791-1862) fonde en 1846 dans sa commune du Mesnil-Saint-Firmin (Oise) une fabrique de verrières peintes dont la direction est confiée à Jules Leclerc et à ses fils Charles Bazin et Julien-Stéphane Bazin. Après la mort du fondateur, les frères s'associent à leur cousin Ludovic Latteux (société Bazin et Latteux). Après quelques années, et le retrait de Charles, Ludovic Latteux s'associe à son cousin Léon Gros en 1876 ; il se retire en 1877 ce qui amène à la direction Stéphane Bazin et Léon Gros avec un nouveau changement de nom (1877-1878). Ludovic Latteux revient à la direction en 1878, ce qui provoque un nouveau changement de raison sociale. Finalement en 1882 Ludovic Latteux devient le seul dirigeant après le décès de Julien-Stéphane Bazin. Il restera à la tête de l'entreprise, dont la production est très prolifique, et qui fermera en 1906.

      D'après Le Vitrail en Picardie et dans le Nord de la France aux XIXe et XXe siècles. Actes du colloque d'Amiens (25 mars 1994). Dir. Nadine-Josette CHALINE. Amiens : Encrage, 1995. p. 34-35.

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.

Chaque baie est occupée par une verrière de quatre panneaux, représentant un évangéliste en pied avec son attribut, sur un fond ornemental.

  • Catégories
    vitrail
  • Structures
    • baie libre, en plein cintre
  • Matériaux
    • verre, soufflé, polychrome, gravé à l'acide, grisaille sur verre, peint au pochoir, jaune d'argent, sanguine sur verre
  • Précision dimensions

    Dimensions approximatives : h = 250, la = 120

  • Iconographies
    • figures bibliques, les Evangélistes
  • Précision représentations

    Baie 1 : saint Jean l'évangéliste. Baie 2 : saint Matthieu. Baie 3 : saint Marc. Baie 4 : saint Luc.

  • Inscriptions & marques
    • signature, peint, sur l'oeuvre
    • date, peint, sur l'oeuvre
    • inscription concernant le commanditaire, peint, sur l'oeuvre
    • inscription concernant l'iconographie, peint, sur l'oeuvre
  • Précision inscriptions

    Signature et date au bas de la baie 2 : Latteux-Bazin. 1886. Mesnil Saint-Firmin. Oise. Inscription en bas des baies 1 et 2 : Don de Mademoiselle Elisa Joly. 1887. Signature et date dans les baies 3 et 4 : Bulteau-Goulet. Noyon. Oise. 1893. Inscription en bas de la baie 3 : Don de la famille Carton. 1893. Les noms des évangélistes sont inscrits au pieds de chacun des personnages.

  • Précision état de conservation

    Eclats en baie 1.

  • Statut de la propriété
    propriété de la commune
Date d'enquête 1999 ; Date(s) de rédaction 1999