Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ancien apprêt Nové, tissage de tulle et apprêt William Cliff, puis Pruvost et Cie, apprêt Deloffe et Huyon, Levasseur et Cie

Dossier IA02002868 inclus dans Les établissements industriels et commerciaux de la ville close et des boulevards réalisé en 2005

Fiche

  • Façade antérieure.
    Façade antérieure.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • atelier de fabrication
    • logement patronal
    • entrepôt commercial
    • entrepôt industriel
    • bureau

Dossiers de synthèse

Précision dénomination tissage de tulle
Appellations Nové, Cliff William, Deloffe, Pruvost et Compagnie, Huyon, Levasseur et Cie
Destinations immeuble de bureaux
Parties constituantes non étudiées atelier de fabrication, logement patronal, entrepôt commercial, entrepôt industriel, bureau
Dénominations tissage, usine d'apprêt des étoffes, édifice commercial
Aire d'étude et canton Saint-Quentinois - Saint-Quentin
Adresse Commune : Saint-Quentin
Lieu-dit : Ville close
Adresse : 9 place Lafayette , ancien rond-point Saint-Jean , rue Paringault , rue Varlet
Cadastre : 2004 AS 164

En 1823, William Cliff (né à Newark dans le Nottinghamshire en 1793) installé depuis 1818 à Calais, transfère son atelier de tissage de tulle à Saint-Quentin, boulevard d'Angloulême (actuelle rue Dachery). En 1831, de nouveaux ateliers sont créés, sur le site de la place Lafayette, où il ajoute au tissage un atelier d'apprêt, tout en conservant semble-t-il quelques années ceux du boulevard. Les ateliers occupés en 1831 sont probablement antérieurs à l'installation de William Cliff, construits entre 1822, date d'acquisition des terrains par Agombart (entrepreneur et briquetier), et 1826, date à laquelle est attesté un atelier d'apprêt des étoffes dirigé par Nové. Vers 1838-1839, W. Cliff édifie une nouvelle usine dans le faubourg Saint-Martin, transformant le tissage de tulle de la place Lafayette, (anciennement rond-point Saint-Jean), en usine d'apprêt des étoffes. Celle-ci est abandonnée par Cliff certainement vers 1855, date à laquelle il ajoute à son tissage des ateliers d'apprêt. A la fin des années 1870, le site est occupé par Théodore Quertier, apprêteur de broderies, qui s'associe en 1879 à Ernest Pruvost pour former la société Pruvost et Cie. Après la dissolution de la société en 1882, Ernest Pruvost reste seul à la tête de l'entreprise, jusqu'à la fin des années 1890. Parallèlement, à partir du milieu des années 1880, s'installe sur le site l'établissement d'Auguste Deloffe, découpeur puis apprêteur d'étoffes (jusque dans les années 1890), ainsi qu'un établissement commercial, spécialisé dans la quincaillerie, dirigé par la société Huyon, Levasseur et Cie. Après la Seconde Guerre mondiale, se succèdent sur ce site la droguerie Dumez, puis le Secrétariat Général pour l'Administration de la Police (S.G.A.P.), puis Electricité de France. Depuis 1992, les bâtiments abritent le siège de la Communauté d'Agglomération de Saint-Quentin.

Période(s) Principale : 1er quart 19e siècle
Dates 1823
Auteur(s) Personnalité : Cliff William, commanditaire

Les anciens ateliers et logements bordent la place Lafayette et la rue Paraingault. Ils sont composés d'un sous-sol et de deux étages carrés, et sont couverts d'un toit à longs pans en ardoise. Construit en brique et pierre de taille pour les encadrement de baies et corniches, l´édifice est aujourd´hui entièrement enduit. La dénivellation de la rue Paraingault se traduit par une rupture des niveaux de plancher uniquement au rez-de-chaussée et au premier étage. La différence de largeur des trumeaux des parties est et ouest de l´édifice bordant la rue Paraingault s'explique probablement par deux campagnes de construction différentes. La façade place Lafayette, incurvée, est construite suivant un axe de symétrie centrale : une travée centrale, plus large que les trois travées latérales, et surmontée d'une lucarne-pignon en façade, avec fenêtre pendante entièrement reconstruite après 1918. La construction élevée dans la cour, formant un U avec les constructions précédentes, est une réalisation tardive, en béton armé et couverture en terrasse, implantée à l'emplacement de dépendances et d´un jardin. Dans la cour actuelle s'élevait une construction en rez-de-chaussée, de type entrepôt. En fond de parcelle, à l'emplacement d'une ancienne cour bordée de hangar en appentis, s'élève aujourd'hui un vaste hangar à poteaux et charpente en bois, et remplissage de brique (longs pans, fibrociment) à usage de garage.

Murs béton
pierre
brique
enduit
béton armé
pierre de taille
Toit ardoise, ciment en couverture, béton en couverture
Étages sous-sol, 2 étages carrés
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures terrasse
toit à longs pans
États conservations établissement industriel désaffecté
Statut de la propriété propriété d'un établissement public

Annexes

  • La vente en 1832 de 6 métiers construits par William Cliff

    Vente immobilière réalisée à l'issue du jugement du tribunal civil de Saint-Quentin rendu entre Jean-Baptiste Desquilbert (ancien banquier) et Jean-Louis Aubert-Boudoux (banquier). Vente de six métiers à tulle bobin, fabriqués par le sieur William Cliff, ou d'après son système :

    Le métier n°1 mesure 1,623 m (ou 66 pouces 12 points anglais), avec bobines portant 52 à 55 racks.

    Le métier n°2 mesure 1,980 m (ou 80 pouces 11 points), portant bobines de 48 à 50 racks.

    Le métier n°3 mesure 1,780 m (ou 72 pouces 11 points), avec bobines portant environ 50 racks.

    Le métier n°4 mesure 1,480 m (ou 60 pouces 11 points), avec bobines portant environ 60 racks.

    Le métier n°5 de la même dimension que le précédent, e tporte des bobines d'environ 70 racks.

    Le métier n°6 a la même dimension que le n°3.

    Les métiers se trouvent dans la maisons de Lefevre-Cadot, 43 rue Saint-Martin (actuelle rue Emile-Zola).

    Extrait de : Le Journal de la ville de Saint-Quentin et des communes environnantes, n°654, 26-02-1832, p. 1-2.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Saint-Quentin. Série F ; 7 F 12. Conseil des Prudhommes - Liste des électeurs : patrons et ouvriers, 1883 à 1886.

    Ernest Pruvost (né le 6/01/1843)
  • AC Saint-Quentin. Série G ; 1 G 24 à 93. Matrices des contributions personnelles et des patentes. 1864-1914.

    années 1877 (1 G 26), 1881 (1 G 30), 1885 (1 G 34), 1891 (1 G 40), 1895 (1 G 44)
  • AC Saint-Quentin. Série G ; 1 G 61. Matrice des propriétés baties [1842-1846].

  • AC Saint-Quentin. Série I ; 5 I 2-1. Rapport de l'ingénieur des ponts-et-chaussées contenant diverses observations sur le résultat de la visite qu'il a faite des appareils à vapeur en activité dans les usines de l'arrondissement de Saint-Quentin. Rapport expédié le 25-11-1850 par la sous-préfecture au maire de Saint-Quentin.

  • AC Saint-Quentin. Service de l'Urbanisme ; Permis de construire. Dossier 366 - Place Lafayette. 2 permis de construire - Levasseur (1920) ; EDF (1965).

  • AD Aisne. Série P ; 4 P 691/10. Matrices des propriétés mixtes et non bâties - Première série (1827-1883).

    registre des augmentations et des diminutions - Année 1839 - William Cliff
  • AD Aisne. Série P ; 4 P 691/11 à 19. Matrices des propriétés mixtes et non bâties - Première série (1827-1883).

    Cliff - folios 3446 et 213
  • AD Aisne. Série U ; 289 U 126. Tribunal de commerce de Saint-Quentin - Dépôt des actes de sociétés - Registres d'enregistrement.

    1879 et 1882 - Création et dissolution de la société Pruvost et Cie
  • BM Saint-Quentin. Fonds local. GL 445. [Recueil de pièces relatives à la préparation de l'Exposition Universelle de 1855]. Gomart, Charles. 665 pièces, [4] p. 37 cm.

    documents 342 à 345
  • BM Saint-Quentin. Fonds local. Annuaires et almanachs.

    années 1834 à 1943
Documents figurés
  • Plan de la ville de Saint-Quentin avec ses agrandissements sur l'emplacement des fortifications cédées à la ville par décret impérial du 28 avril 1810. Plan imprimé, surchargé en rouge (plan des fontaines), 1 : 4000, 58 x 77,5 cm, gravé en 1828, par Védié (architecte voyer), Pelletier (architecte), Tardieu Pierre (graveur). (AC Saint-Quentin. Série O ; 1 O 2. Voirie urbaine. Plan des rues, voies et ruelles - 1807 à 1860).

  • Vue aérienne Nord-Ouest. Photogr. pos., n. et b., 11 h 30, altitude 2600 m., Focale 50, format 179 x 238 mm, 21/11/1918 (AD Aisne ; 28 Fi Saint-Quentin 14).

  • [La place Lafayette à la veille de la Première Guerre Mondiale]. Impr. photoméc (carte postale), coul., [av. 1909] (BM Saint-Quentin. Fonds local : cartes postales).

  • Guerre Mondiale (1914-18) - Saint-Quentin - Place Lafayette - Les restes de la Fontaine Paringault. Impr. photoméc (carte postale), n. et b., [post. 1918] (BM Saint-Quentin. Fonds local : cartes postales).

  • [La reconstruction de la fontaine de la place Lafayette, après la Première Guerre mondiale]. Photogr. neg., n. et b., [ap. 1919] (BM Saint-Quentin. Fonds Pigeon - FP0339.

  • [Vue aérienne du site vers 1989]. Photogr. pos., coul., n° 97, 17,5 x 24,5 cm, [1989] (BM Saint-Quentin. Fonds local : photographies aériennes).

  • Monsieur Levasseur - 9 place Lafayette à Saint-Quentin - Plan du Rez-de-chaussée - Etat en 1914. Tirage de plan, plan n° L124, 1 : 100, 46,5 x 72 cm, 12-01-1920, par Brassart-Mariage (architecte). (AC Saint-Quentin. Service de l'Urbanisme ; Permis de construire. Dossier 366-1 - place Lafayette).

  • Monsieur Levasseur - 9 place Lafayette à Saint-Quentin - Plan du premier étage - Etat en 1914. Tirage de plan, plan n° L125, 1 : 100, 44 x 73 cm, 12-01-1920, par Brassart-Mariage (architecte). (AC Saint-Quentin. Service de l'Urbanisme ; Permis de construire. Dossier 366-1 - place Lafayette).

  • Monsieur Levasseur - 9 place Lafayette à Saint-Quentin - Plan du deuxième étage - Etat en 1914. Tirage de plan, plan n° L126, 1 : 100, 47 x 71 cm, 12-01-1920, par Brassart-Mariage (architecte). (AC Saint-Quentin. Service de l'Urbanisme ; Permis de construire. Dossier 366-1 - place Lafayette).

  • Monsieur Levasseur - 9 place Lafayette à Saint-Quentin - Plan du troisième étage - Etat en 1914. Tirage de plan, plan n° L127, 1 : 100, 47 x 71 cm, 12-01-1920, par Brassart-Mariage (architecte). (AC Saint-Quentin. Service de l'Urbanisme ; Permis de construire. Dossier 366-1 - place Lafayette).

Bibliographie
  • Annonce du transfert des ateliers Cliff (de la rue Dachery à la place Lafayette). Le Journal de la ville de Saint-Quentin et des communes environnantes, 23-10-1831, n° 636.

  • FERGUSON, S. Histoire du tulle et des dentelles mécaniques en Angleterre et en France. Paris : E. Lacroix, 1862.

  • HEDDE, Ph. Coup d'oeil sur l'industrie de Saint-Quentin en 1844 - Tulles et imitations de dentelles, dans Le Guetteur, 14e année, n° 56, 14-07-1844.

  • Le Journal de la ville de Saint-Quentin et des communes environnantes.

    n°471, 24-08-1828, p. 20 ; n°506, 26-04-1829, p. 22 ; 29/09/1899 ; n°636, 23-10-1831 ; n°654, 26-02-1832 ; n°764, 06-04-1834
  • Rapports du jury mixte international publiés sous la dir. de S.A.I. le Prince Napoléon, président de la commission impériale. Paris : Imprimerie Nationale, 1856.

    p. 1110
  • Le Saint-Quentinois.

    n° du 01-10-1899
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Communauté d'agglomération et ville de Saint-Quentin (c) Communauté d'agglomération et ville de Saint-Quentin - Pillet Frédéric