Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ancien hôtel-Dieu de Vervins (détruit)

Dossier IA02000359 inclus dans La ville de Vervins réalisé en 1999

Fiche

Destinations hôpital, hospice
Parties constituantes non étudiées chapelle, jardin
Dénominations hôtel-Dieu
Aire d'étude et canton Vervins
Adresse Commune : Vervins
Adresse : place de l' Hospice
Cadastre : 1986 AB 670 à 680, 692

Vervins possède une maladrerie depuis 1311. En 1570, Jacques II de Coucy fait bâtir à neuf un hôtel-Dieu. En 1573, Jean et Jacques II de Coucy cèdent à la commune, la propriété et l'administration de l'établissement. En 1695, Louis XIV augmente les revenus de l'hôpital et réunit à Vervins les biens et revenus des maladreries de Prisces, Plomion, Lappion, Sainte-Croix, Sissonne, Neufchâtel et Nizy-le-Comte. Cet édit est enregistré en 1697. Le petit établissement existant est alors converti en chapelle, et un premier bâtiment à un seul niveau est édifié pour accueillir les malades. En 1703, celui-ci est surhaussé d'un étage. En 1716, la construction d'une salle pour séparer les hommes et des femmes est entreprise mais ne sera pas terminée. La construction ne reprend qu'en 1752-1753. Les dates de 1703, 1716, 1752 étaient autrefois portées sur la façade. En 1767, la création de la Chaussée royale de Paris à Mons entame largement le jardin de l'hôtel-Dieu. En 1807, l'incendie du faubourg épargne en partie l'hôtel-Dieu. En 1815, celui-ci devient également hôpital militaire permanent. En 1845, de gros travaux sont entrepris. L'aile gauche du bâtiment est remplacée et achevée en 1848. En 1855, c'est la distribution intérieure qui est totalement modifiée. Entre 1857 et 1867, quelques maisons voisines de la chapelle sont appropriées en pavillons d'isolement. En 1869 et 1872, un autre corps de bâtiment destiné à servir d'hospice et de maternité est édifié. Il termine à l'ouest la façade principale. En 1932, l'architecte départemental Charles Jamin dresse les plans d'agrandissement des réfectoires et des dortoirs. Ils ne seront semble-t-il pas suivis d'exécution. En 1981, le maître d’œuvre A.T.A.U. de Saint-Quentin reconstruit en partie l'ancien hôtel-Dieu pour y placer une maison de retraite. En 1984, une 2e tranche de travaux destinée à reconstruire l'hôpital est entreprise. L'ancien édifice est alors entièrement démoli. Le nouvel hôpital, inauguré en 1986, a été réalisé d'après les plans de l'architecte parisien Bellon.

Période(s) Principale : 3e quart 16e siècle
Principale : limite 17e siècle 18e siècle
Principale : 18e siècle
Principale : 3e quart 19e siècle
Principale : 4e quart 20e siècle
Secondaire : 2e quart 20e siècle
Dates 1570, porte la date, daté par source, daté par travaux historiques
1703, porte la date, daté par source, daté par travaux historiques
1716, porte la date, daté par source, daté par travaux historiques
1752, porte la date, daté par source, daté par travaux historiques
1932, porte la date, daté par source, daté par travaux historiques
1981, porte la date, daté par source, daté par travaux historiques
1984, porte la date, daté par source, daté par travaux historiques
Auteur(s) Auteur : Jamin Charles, architecte, attribution par source
Auteur : ATAU Agence d'architecture., maître de l'oeuvre, attribution par source
Auteur : Bellon, architecte, attribution par source
Personnalité : Coucy Jacques II de, commanditaire, attribution par travaux historiques, attribution par source
États conservations détruit

L'intégralité du dossier est consultable au centre de documentation de l'Inventaire et du Patrimoine culturel.

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Département de l'Aisne (c) Département de l'Aisne ; (c) AGIR-Pic (c) AGIR-Pic - Brest Pierre-Yves - Ottaviani Judith