Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ancien Hôtel Gambut ou Hôtel du Casino, devenu Hôtel Bellevue, puis Hôtel Beauséjour

Dossier IA80001646 inclus dans La station balnéaire du Bois-de-Cise à Ault réalisé en 2002

Fiche

Voir

AppellationsHôtel Gambut, Hôtel du Casino, Hôtel Bellevue, Hôtel Beauséjour
Destinationsimmeuble
Parties constituantes non étudiéesjardin, communs, casino
Dénominationshôtel de voyageurs
Aire d'étude et cantonBresle Yères - Ault
AdresseCommune : Ault
Lieu-dit : Bois-de-Cise
Adresse : 13 route du, Vieux-Chêne, allée, Germaine, chemin du, Paradis, sentier des
Primevères
Cadastre : 1983 AM 307, 308

Hôtel de voyageurs dit Hôtel Gambut ou Hôtel du Casino, puis Hôtel Bellevue, Hôtel Beauséjour construit entre 1898 et 1901 (date d'imposition) pour Louis Laignel et Emmanuel Roche (matrices cadastrales), demeurant à Paris. Il semble qu'il s'agisse de l'hôtel dont parle Theulot dans son guide de 1898 : "hôtel restaurant de 30 chambres, exploité par un ancien chef des cuisines de l'Empereur de Russie, qui a su déjà, par l'excellence de ces menus, acquérir une véritable réputation locale".

L'édifice a été modifié mais les détails antérieurs pourraient justifier l'attribution à Théophile Bourgeois, architecte à Poissy (Yvelines). A l'origine, le rez-de-chaussée était précédé d'un balcon couvert filant, en menuiserie, orné de lambrequins que l'on retrouvait à la base de la toiture. La travée centrale était surmonté d'un décrochement de toit formant pignon en façade, avec aisselier en menuiserie. Deux épis de faîtage en zinc étaient placés au sommet du toit, aujourd'hui beaucoup plus débordant qu'à l'origine. Le faîte du mur était orné d'une frise décorative en maçonnerie, aujourd'hui disparue. Les anciens communs (nommés la Clairière) ont été préservés, et ne font plus actuellement partie de la même propriété. Devant ces communs se situait à l'origine le casino en bois. A la fin des années 1930, l'hôtel devient un dortoir pour une colonie de vacances destinée aux enfants des adhérents du parti socialiste français (le réfectoire est installé dans le casino) (Monborgne).

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Auteur(s)Auteur : Bourgeois Théophile architecte attribution par analyse stylistique

Edifice établi en milieu de parcelle, le long de l'avenue principale de la station, et dans la partie boisée du lotissement. Le gros-oeuvre, en brique, est laissé apparent et présente une alternance d'assises de briques de couleur rouge et ocre ainsi que de jambes verticales marquant les travées. Les linteaux des baies, en ciment, sont traités avec attention. La construction, de plan allongé, présente cinq travées : la travée médiane comprenant l'entrée est mise en valeur par trois baies jumelées au 1er étage-carré, devancées par un balcon. L'édifice est surélevé par un sous-sol.

Mursbrique
Toitardoise
Étagessous-sol, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré
Couverturestoit à longs pans croupe
Typologiespension de famille ; style châlet
Techniquesmaçonnerie
Précision représentations

L'alternance des briques de couleur rouge et blanche forme polychromie de la façade (alternance d'assises).

Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme. Série P ; 3 P 39/9 et 3 P 39/10. Ault, matrices cadastrales des propriétés bâties (1882-1911).

    case 491
  • Bains de mer du Nord et de Belgique, du Tréport à la frontière hollandaise. Paris : Hachette, coll. Des Guides Joannes, 1912.

Documents figurés
  • Bois-de-Cise, le casino, carte postale, par Agence générale éditeur, 1er quart 20e siècle (coll. part.).

Bibliographie
  • MINARD, Alain. La Plage du Bois-de-Cise. Ault : Aquadec, 2004.

    p. 23
  • MONBORGNE, Jean. Il était une fois, le Bois de Cise, perle de la Côte picarde. Luneray : Editions Bertout, 1994.

    p. 116, 239
  • THEULOT, Jean-Baptiste. La plage du Bois-de-Cise. Suresnes : G.A. Richard, [v. 1898], 34 p.

    p. 13
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Département de la Somme (c) Département de la Somme ; (c) SMACOPI (c) SMACOPI - Justome Elisabeth
Justome Elisabeth

Chercheur à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie de 2002 à 2006, en charge du recensement du patrimoine balnéaire de la côte picarde.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.