Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ancien Hôtel Lutetia ou Hôtel Trianon

Dossier IA80001344 inclus dans Lotissement communal 2 à Mers-les-Bains réalisé en 2002

Fiche

  • Vue d'ensemble.
    Vue d'ensemble.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • boutique
    • restaurant
Appellations Hôtel Lutécia, Hôtel Trianon
Destinations hôtel de voyageurs, immeuble
Parties constituantes non étudiées boutique, restaurant
Dénominations hôtel de voyageurs
Aire d'étude et canton Bresle Yères - Ault
Adresse Commune : Mers-les-Bains
Adresse : 8 avenue du Maréchal-Foch , ancienne avenue de la Gare
Cadastre : 1982 AE 428

L'Hôtel Lutetia ou Hôtel Trianon est construit entre 1896 et 1899 (date d'imposition), sur les plans de Fernand Ratier (signature), architecte au Tréport (Seine-Maritime), par Joseph Martin (signature), entrepreneur au Tréport, pour madame Ernest Marois (matrices cadastrales) demeurant à Paris. Le guide du Touring-Club y signale 20 chambres en 1937.

Les garde-corps du premier étage-carré, actuellement en bois, ont été remplacés à une date indéterminée (après 1945). L'édifice est actuellement divisé en appartements avec partie commerciale au rez-de-chaussée.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Auteur(s) Auteur : Martin Joseph, entrepreneur, signature
Auteur : Ratier Fernand, architecte, signature

Edifice établi le long de la voie principale reliant Mers-les-Bains au Tréport, à l'aplomb de la rue, entre deux mitoyens et sur la totalité de la parcelle, soit deux lots du lotissement (numéros 48 et 50). Le gros-oeuvre, en briques, est laissé apparent et présente des assises alternées de briques rouges et briques blanches. Une corniche agrémente le faîte du mur. Le toit, en ardoise, est à longs pans brisés, pignons découverts, et égout légèrement retroussé. La façade se divise en quatre travées, marquées par des chaînes verticales en ciment sur les trumeaux et une fenêtre de lucarne à fronton triangulaire en bois en amortissement. Chaque niveau est traité de façon différente : le 1er étage carré est percé de portes-fenêtres devancées par un balcon et couvertes d'un linteau en pierre alors que le 2e étage carré est percé de fenêtres cintrées avec simple garde-corps. Le rez-de-chaussée est protégé par un auvent formant vraisemblablement balcon filant à l'origine.

Murs brique enduit partiel
essentage d'ardoise
Toit ardoise
Étages 2 étages carrés, étage de comble
Couvertures toit à longs pans brisés pignon couvert
Typologies immeuble
Techniques céramique
fonderie
maçonnerie
Représentations ornement géométrique
Précision représentations

Métope de céramique sur le faîte du mur gouttereau. Le mur présente une alternance d'assises de briques de couleur rouge et ocre. Les garde-corps des baies du deuxième étage-carré sont en fonte de fer et représentent un ornement géométrique.

Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme. Série P ; 3 P 533/9. Mers-les-Bains, matrices cadastrales des propriétés bâties (1882-1911).

    case 479
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Département de la Somme (c) Département de la Somme ; (c) SMACOPI (c) SMACOPI - Justome Elisabeth
Elisabeth Justome

Chercheur à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie de 2002 à 2006, en charge du recensement du patrimoine balnéaire de la côte picarde.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Barbedor Isabelle
Isabelle Barbedor

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.