Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ancien institut de recherche dit Centre d'Etudes et de Recherches des Charbonnages de France (Cerchar), devenu Institut National de l'Environnement Industriel et des Risques (Ineris)

Dossier IA60001785 réalisé en 2010

Fiche

Œuvres contenues

Appellations Centre d'Etudes et de Recherches des Charbonnages de France (Cerchar), Institut National de l'Environnement Industriel et des Risques (Ineris)
Parties constituantes non étudiées bureau, laboratoire
Dénominations institut de recherche
Aire d'étude et canton Grand Creillois - Pont-Sainte-Maxence
Adresse Commune : Verneuil-en-Halatte
Lieu-dit : Parc Technologique Alata
Cadastre : BH 19, 84

La Station d´essai de Liévin est chargée d´étudier les questions relatives à la sécurité dans les mines et à la compréhension des phénomènes d´explosion. Elle est créée suite à une explosion de grisou dans la mine de Courrières, qui fit 1100 victimes en mars 1906. Pendant 40 ans, les différentes stations poursuivent leurs recherches sur l´utilisation du charbon, ses applications et ses dangers. Le Centre d´Etudes et de Recherches de Charbonnages de France (Cerchar) est créé le 1er juillet 1947 à la suite de la nationalisation des houillères, l´année précédente. Construit à Verneuil-en-Halatte entre 1948 et 1951 par l´architecte René-André Coulon, il doit assurer les missions de recherches en relation avec le charbon et ses traitements, le matériel d´exploitation, la sécurité. C'est à ce titre que le sculpetuer Gaston Watkin réalise un bas-relief placé au-dessus du bâtiment des bureaux et représentant un mineur acocmpagné de sa lampe. Le bas-relief des deux muses installé sur le bâtiment d´accueil est caché dès l´origine par un panneau de pierre. Le Cerchar entreprend également, grâce notamment à l´expérimentation animale, des études biologiques sur la silicose, maladie pulmonaire provoquée par l'inhalation de particules de poussières de silice dans les mines. A l'occasion des 40 ans du Cerchar en 1987, l'architecte Georges Patrix réalise un nouvel aménagement des couloirs et des cages d'escalier. La récession de la production charbonnière en France conduit à la création d´un nouvel organisme en 1990, l´Institut National de l´Environnement Industriel et des Risques (Ineris) chargé d´évaluer les risques liés à l´activité industrielle et au transport des matières dangereuses. Le site couvre environ 50 ha répartis dans les bâtiments hérités du Cerchar.

Période(s) Principale : 2e quart 20e siècle
Principale : 4e quart 20e siècle
Dates 1948, daté par source
1987, daté par source
1990, daté par source
Auteur(s) Auteur : Coulon René-André, architecte, signature
Auteur : Watkin Gaston, sculpteur, signature
Auteur : Patrix Georges, architecte, signature

L'ensemble des bâtiments construits entre 1948 et 2005 témoigne du souci d´adaptation au cadre forestier. Les lignes allongées des façades des bâtiments contrastent avec les claustras des dalles de verre et les avant-corps bâtis en pierre de Saint-Maximin. La fluidité et la luminosité se retrouvent dans les volumes intérieurs notamment les cages d´escalier ainsi que dans les couloirs colorés réalisés par l'architecte Georges Patrix. Les bâtiments dont les plus hauts comptent trois étages carrés sont en pierre couverts d'un toit en terrasse. Les parements sont en moellons de Saint-Maximin avec alternance d'un grand appareil et d'un plus petit. Le bâtiment du demi-grand est réalisé entièrement en béton (murs, toiture en sheds et verre). La structure du bâtiment d'accueil et de formation est composée de poteaux de bois, de façades vitrées et de bardages de bois. La toiture est en terrasse.

Murs pierre
bois
béton
verre
pavé de verre
essentage de planches
Toit béton en couverture, verre en couverture
Étages 3 étages carrés
Couvertures terrasse
shed
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents figurés
  • Vue du Cerchar par Pierre Pagès. Dessin, 1951 (Archives d'entreprise ; non coté).

  • [Vue aérienne du site]. Photographie, noir et blanc, vers 1955 (Archives d'entreprise ; non coté).

  • [Vue aérienne du site]. Photographie, noir et blanc, vers 1960 (Archives d'entreprise ; non coté).

  • [Bas-relief des deux muses sur le bâtiment d'accueil du Cerchar. Photographie, vers 1949 (Archives d'entreprise ; non coté).

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Département de l'Oise (c) Département de l'Oise ; (c) Communauté de l'Agglomération Creilloise (c) Communauté de l'Agglomération Creilloise - Lorieux Clarisse