Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ancien moulin à blé, filature et savonnerie Poiret-Trépagne, Frédéric Poiret, puis S.A. Filatures et Teintureries de Saint-Epin, devenus tissage Vernier puis usine de confection MCB Sérac

Dossier IA00076457 réalisé en 1985

Fiche

Comme de nombreux moulins construits sur les rives de la Selle, et notamment le moulin voisin du Thil, le moulin de Saleux est acquis par un manufacturier après la Révolution et investi dans les années 1830 pour y développer une activité industrielle. Les terrains au nord du site sont acquis progressivement par Charles Poiret-Trépagne, filateur à Saleux, à partir de 1839, date à laquelle il fait construire une filature. Six maisons sont construites en 1843.

En 1850, l'usine compte 18 métiers et emploie 130 ouvriers. La filature est agrandie en 1863 (ateliers de la rive gauche), puis en 1865, en 1866, en 1868 et en 1870 (logements d'ouvriers).

L'usine, qui emploie 152 ouvriers en 1871, dont 22 moins de 16 ans, est ensuite agrandie d’un magasin et d’un séchoir en 1878.A l’ouest de ses terrains, Charles Poiret-Trépagne installe une fabrique de savons, agrandie en 1865 et dotée d’un magasin construit en 1879. Le moulin à blé, transformé en magasin, est réaménagé en 1861.En 1875, l'usine devient la propriété de Frédéric Poiret, manufacturier à Balagny, qui fait construire de nouveaux ateliers de fabrication (rive droite) en 1891. En 1907, elle est acquise par l'entreprise parisienne des Filatures et Teintureries de Saint-Epin et à nouveau agrandie en 1907 et en 1911. L'usine fait encore l'objet de nombreux agrandissement vers 1926 (date d’imposition).

Appellations Poiret-Trépagne, Frédéric Poiret, SA Filatures et Teintureries de Saint-Epin, Vernier, MCB Sérac
Destinations filature, savonnerie, usine de teinturerie, tissage, usine de confection
Parties constituantes non étudiées atelier de fabrication, cour, conciergerie, logement d'ouvriers, bâtiment d'eau
Dénominations moulin à blé, filature, savonnerie
Aire d'étude et canton Grand Amiénois - Boves
Hydrographies Selle la
Adresse Commune : Saleux
Adresse : 11 route de Conty
Cadastre : 1827 C 242, 243 ; 1827 D 330, 331 ; 1983 D 511 à 513

Documents figurés :

Le plan géométrique de 1805 figure plusieurs bâtiments, dépendances alignées sur la voie publique, logis en coeur de parcelle, enfin deux moulins sur le bras de la Selle. Sur le cadastre napoléonien de 1827 (fig. 1), apparaît un canal de dérivation cadastré qui sépare les parcelles D 330 et D 332 et un bâtiment de plan en L, aligné sur la route de Vers-sur-Selle. Le site est desservi par la route de Vers, à l’est de la rivière, et par un chemin menant au village ; deux ponts enjambent les deux bras de la rivière. Un plan du village réalisé en 1868 (fig. 2) donne une représentation du site. A l'ouest de la Selle, il ne subsiste que la bâtiment en coeur de parcelle, le bâtiment longeant la rue menant au village a disparu. A l'est de la Selle, la filature a été agrandie.

Sources :

Les matrices cadastrales conservées aux archives départementales indiquent que les terrains appartiennent à M. Adeline (C 242 à 245 et D 330 à 335). En 1839, les parcelles C 242 (jardin potager et jardin d'agrément) et C 243, situées à l’est de la Selle, deviennent la propriété de Charles Poiret-Trépagne, filateur à Saleux, qui fait l’acquisition des parcelles D 330 et 331 (à l'ouest de la Selle) avant 1864. Les terrains deviennent la propriété de Frédéric Poiret, manufacturier à Balagny, en 1875, puis de l'établissement parisien les Filatures et Teintureries de Saint-Epin, en 1907.

A l'est de la Selle, Charles Poiret-Trépagne fait construire une filature (1839) et six maisons (1843). La filature est agrandie en 1863, en 1865, en 1866, en 1868 et en 1870. Magasin et séchoir y sont construits en 1878 pour Frédéric Poiret. La filature est à nouveau agrandie en 1907 et en 1911, à l’initiative des Filatures de Saint-Epin. En 1926, les Filatures de Saint-Epin déclarent la construction de nouveaux bâtiments abritant une force hydraulique, deux corderies, une filature cardée, teinturerie et dégraissage, forge, turbine et essence, séchoir, cheminée, générateur, machine à vapeur, filature et machinerie, savonnerie, menuiserie, éclairage, bureau, magasin à huile, quatre magasins, emballage et pliage, hangar, deux bâtiments nommés K et Z, maison du concierge, écurie, remise et magasin, remise, cantine et maison.

A l'ouest de la Selle, Charles Poiret-Trépagne installe une fabrique de savons, construite en 1865 et dotée d'un magasin construit en 1876. Le moulin à blé existant, transformé en magasin, est réaménagé en 1861.

La filature de laine est recensée en 1842 ; elle dispose alors d'une force motrice hydraulique (Série M).

Travaux historiques :

Selon le recensement établi par B. Dufournier, en 1985, l'usine est installée sur un ancien site hydraulique cité en 1830, juxtaposant la filature Poiret et un moulin à farine. Y sont construits des ateliers et dépendances de la filature de laine et retorderie (laine, coton) : vers 1863 (ateliers de la rive gauche), en 1870 (logements d'ouvriers) et vers 1891 (ateliers de fabrication de la rive droite). L’entreprise devient l'usine Poiret Frères et Neveu avant 1896, puis, en 1907, la S. A. Saint-Epin Poiret Frères et Neveu (activité de peignage, filature et teinture). Le bâtiment d'eau est reconstruit en 1926.

Entre 1938 et 1952, l'usine devient tissage S. A. R. L. Vernier Alexandre et Fils, puis est reprise en tant que fabrique d'articles de campement avant d'être occupée par divers affectataires et partiellement abandonnée.

Equipement industriel et machines :

En 1850, le site comprend 1 moulin, 18 métiers, 40 machines et 1 forge. En 1870, il dispose de 30 ch. hydrauliques et 3 ch. thermiques. En 1899, on y mentionne des chaudières.

Effectifs :

L’usine compte 130 ouvriers, en 1850, 152 ouvriers, dont 22 moins de 16 ans, en 1871, enfin plus de 100 salariés en 1962.

Le recensement de 1985 signale également l'existence d'un fonds d'archives privées.

Période(s) Principale : 2e quart 19e siècle, 3e quart 19e siècle, 4e quart 19e siècle, 1er quart 20e siècle, 2e quart 20e siècle
Dates 1839, daté par source
1863, daté par source
1865, daté par source
1866, daté par source
1868, daté par source
1870, daté par source
1876, daté par source
1878, daté par source
1907, daté par source
1911, daté par source
1926, daté par source

Ateliers de fabrication principaux sur la rive droite, à 1 étage carré, toits à longs pans, élévation à travées, avec oculus en comble, baies en arc en anse de panier, tuile flamande mécanique.

Logements d'ouvriers : à 1 étage carré, étage de comble avec lucarnes, baies en arc surbaissé, ardoise.

Conciergerie : 1 étage carré, tuile mécanique.

Bâtiment d'eau : mur en brique, pan de bois.

Atelier de fabrication, sur rive gauche : baies en arc plein-cintre.

Murs brique pan de bois
Toit tuile mécanique, tuile flamande mécanique, ardoise, verre en couverture
Étages 1 étage carré, étage de comble
Couvertures toit à longs pans pignon couvert
toit à longs pans croupe
Escaliers

Énergies énergie hydraulique turbine hydraulique
énergie thermique
États conservations mauvais état, menacé, établissement industriel désaffecté

Ce dossier de repérage du patrimoine industriel, établi en 1987 a été mis à jour et enrichi en 2002, dans le cadre de l'inventaire topographique d'Amiens métropole.

Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme. Série P ; 3 P 724/2. Saleux-Salouël. Etat de sections, [s.d].

  • AD Somme. Série P ; 3 P 724/3. Saleux-Salouël. Matrices des propriétés foncières 1827-1914.

  • AD Somme ; Série P ; 3 P 724/4. Saleux-Salouël. Matrices des propriétés foncières 1827-1914.

  • AD Somme. Série P ; 3 P 724/5. Saleux-Salouël. Matrices des propriétés foncières 1827-1914.

  • AD Somme. Série P ; 3 P 724/8. Saleux. Matrices des propriétés bâties 1882.

  • AD Somme. Série P ; 3 P 724/9. Saleux. Matrices des propriétés bâties 1911.

  • AD Somme. Série M ; M 96853. Déclarations et autorisations d'appareils à vapeur.

Documents figurés
  • Saleux. Plan par masses de cultures, dessin, Cardinet géomètre, 1805 (AD Somme ; 3 P 1109).

  • Saleux. Plan cadastral, sections B, C et D, dessin, vers 1805 (AD Somme ; 3 P 1240).

  • Extrait du plan du village de Saleux figurant les usines Poiret-Trépagne et Cosserat (AD Somme ; Série O).

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Dufournier Benoît
Benoît Dufournier

Chercheur au service régional de l'Inventaire de 1985 à 1992, en charge du recensement du patrimoine industriel.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Barbedor Isabelle
Isabelle Barbedor

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.