Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ancien presbytère de Coingt

Dossier IA02000491 réalisé en 1997

Fiche

Destinations logement
Dénominations presbytère
Aire d'étude et canton Thiérache - Aubenton
Adresse Commune : Coingt
Lieu-dit : la Ruelle-Barbier
Adresse : 37 rue dite Grande-Rue
Cadastre : 1986 ZB 28

L'édifice actuel a été construit dans les premières décennies du 19e siècle près de l'emplacement du premier presbytère, connu par sources dès 1716 par le biais d'une ordonnance de justice et l'inventaire des biens réalisé en 1725 lors du décès du greffier Pierre Séau. Il est vendu à la Révolution comme bien national. Jusqu'en 1852 la commune de Coingt ne possède plus de presbytère. Celui-ci fut légué par Marie-Jeanne Elisabeth Séau, bienfaitrice de la commune, qui finança la reconstruction de l'église et la mise en place à Coingt d'un bureau de bienfaisance. Dans son testament de 1850, elle alloue une somme destinée à l'entretien et à la couverture en essentage d'ardoise de cet édifice qui en était dépourvu. Il s'agissait originellement d'une maison d'habitation. Le legs de la maison et de son jardin est accepté en 1852. Ce logis fait l'objet de travaux de 1874 à 1875, en particulier des réparations sur la façade antérieure. A partir de 1919, le presbytère est loué comme un logement communal. Ses dépendances agricoles ont depuis disparu. L'appentis qui sert de garage sur son côté ouest est une adjonction datant de la 2e moitié du 20e siècle.

Période(s) Principale : 1er quart 19e siècle

Le logis est en pan de bois et torchis, double en profondeur, et recouvert d'un essentage d'ardoise, il comporte un solin en brique et pierre calcaire. Sa cave est voûtée en brique. Couvert d'une demi-croupe en ardoise synthétique, il présente un essentage d'ardoise sur ses murs pignons, un essentage de planches sur ses élévations est et ouest. La partie supérieure de la porte d'entrée est ornée d'un motif en ardoise en forme de coeur.

Murs torchis
essentage de planches
essentage d'ardoise
pan de bois
Toit matériau synthétique en couverture
Étages sous-sol, en rez-de-chaussée, comble à surcroît
Couvrements voûte en berceau
en brique
Couvertures demi-croupe
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier tournant, en charpente
Techniques sculpture
Représentations coeur
Précision représentations

Sujet : coeur ; support : partie supérieure de l'essentage d'ardoise surmontant la porte d'entrée.

Statut de la propriété propriété de la commune

Annexes

  • Références documentaires

    Documents d´archives

    AD Aisne. Série Q ; Q 866 : Vente de la grange du presbytère autorisée par le Directoire pour financer la réparation du presbytère (6 juillet 1792).

    AD Aisne. Série Q ; Q 180/2813 : Vente et description du presbytère, couvert d´ardoises, comprenant bâtiments, écurie, bûcher, cave, cour et deux jardins. PV d´estimation du 24 prairial an IV / 12 juin 1796 (26 frimaire an VI / 16 décembre 1797).

    AD Aisne. Archives Communales de Coingt : D1. Délibérations du conseil municipal (1839-1873).

    AD Aisne. Archives Communales de Coingt : D2. Délibérations du conseil municipal (1873-1899).

    AD Aisne. Archives Communales de Coingt : D3. Délibérations du conseil municipal (1899-1914).

    AD Aisne. Archives Communales de Coingt : D4. Délibérations du conseil municipal (1919-1946).

    AD Aisne. Série R ; 10 R 12. Dommages de guerre 1914-1918 : Coingt.

    AD Aisne. Fonds Piette : Coingt

    Bibliographie

    BERCET, Edouard. Notices sur les communes du canton d´Aubenton, s. l., 1888 (AD Aisne ; 8 1590).

    CARPENTIER, Henry-Fernand. Notice sur la commune de Coingt, Laon, Imprimerie du Journal de l´Aisne, 1909.

    FAUCHART G. Notes historiques sur le canton d´Aubenton.

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Demetz Bernadette - Guiochon Xavier-Philippe