Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ancien tissage de linge damassé Léon Bricaille, puis Antoine Daudré, tissage de coton Bonneterre

Dossier IA02002861 inclus dans Les établissements industriels et commerciaux de la ville close et des boulevards réalisé en 2005

Fiche

Dossiers de synthèse

Précision dénomination tissage de linge damassé
tissage de coton
Appellations Bricaille, Daudré, Bonneterre
Destinations maison
Parties constituantes non étudiées atelier de fabrication
Dénominations tissage
Aire d'étude et canton Saint-Quentinois - Saint-Quentin
Adresse Commune : Saint-Quentin
Lieu-dit : Ville close
Adresse : 27 bis, 29, 36, 38 rue des Arbalétriers
Cadastre : 2004 AT 170, 171, 175, 176, 177, 178, 179, 180

Vers 1838, Léon Bricaille fait édifier ce tissage où il transfert son atelier de fabrication de linge de table damassé qu'il exploite à Saint-Quentin depuis 1829, rue d'Orléans (actuelle rue Gabriel-Péri). L'établissement est repris vers 1858 par Antoine Daudré puis dans les années 1870, par Edouard Bonneterre, négociant de tissus, qui y installe un tissage de coton. Au début des années 1880, le percement de la rue des Arbalétriers (projeté dès les années 1830) entraîne la démolition partielle des ateliers de tissage et l'arrêt probable de la production. Au lendemain de la Première Guerre mondiale, les anciens ateliers, alors scindés en deux entités, de part et d'autre de la rue des Arbalétriers, sont remaniés sur les plans de l'architecte Henri Bertrand. L'atelier compte 18 métiers à tisser en 1843, une quinzaine en 1868, 38 en 1877. En 1877, Edouard Bonneterre emploie une vingtaine d'ouvriers dans ses ateliers.

Période(s) Principale : 2e quart 19e siècle
Principale : 1er quart 20e siècle
Auteur(s) Auteur : Bertrand Henri, architecte, attribution par source
Personnalité : Bricaille Léon, commanditaire, attribution par source

La partie nord de l'ancien tissage, construite en brique, se compose d'une cave, surmontée d'un rez-de-chaussée et d'un étage en surcroît, couvert d'un toit à longs pans en ardoise. Dans la cave, quatre rangées de deux piliers carrés en brique, reliés par des arcs en plein cintre, portent des voûtes à arc segmentaire, transversales au bâtiment. Le pignon sur rue porte les traces de transformations apportées lors du percement de la rue : cinq bandeaux de brique animent le rez-de-chaussée. Le pignon sur rue de la partie sud de l'ancien tissage, porte exactement les mêmes bandeaux. Cette partie est constituée d'un étage de soubassement, d´un rez-de-chaussée et d´un étage carré, ce dernier résultant du rehaussement des anciens combles après 1918, transformation au cours de laquelle l'orientation du faîtage a été inversée. Les murs de brique sont entièrement enduits. Selon les plans des années 1920, le rez-de-chaussée est porté par deux piliers et des voûtes identiques à ceux et celles de la partie nord de l´ancien tissage (non visité).

Murs brique
enduit
Toit ardoise
Étages sous-sol, étage de soubassement, 1 étage carré, étage en surcroît
Couvertures toit à longs pans
États conservations établissement industriel désaffecté, vestiges
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • Production de la fabrique de linge damassé Dollé puis Bricaille, en 1829

    Rapport fait par M. Le vicomte Héricart de Thury, au nom du Comité des arts mécaniques, sur le linge damassé présenté par M. Bricaille, successeur de M. Alex. Dollé, de Saint-Quentin, in Bulletin de la Société d'Encouragement pour l'Industrie Nationale, 28e année. Paris : Imprimerie de Madame Huzart, 1829. pp. 426-430.

    Messieurs, M. Bricaille, successeur de M. Dollé, fabricant de linge de table damassé, en fil de lin, à Saint-Quentin, vous a présenté divers produits de sa fabrique que vous nous avez chargés d'examiner.

    Il paraît qu'éveillé par le rapport que nous avons eu l'honneur de vous présenter, le 8 avril dernier, sur le linge damassé de M. Pelletier, de Saint-Quentin, M. Bricaille, en vous soumettant ses produits, a eu l'intention de vous prouver que, successeur de M. Dollé, il n'épargne rien pour soutenir la réputation que cet habile manufacturier était parvenu à acquérir par ses beaux services de linge damassé. etc.

    Les procès-verbaux du jury central de nos diverses expositions constatent les efforts faits simultanément, depuis dix à douze ans, par MM. Pelletier et Dollé, pour parvenir à nous affranchir du tribut annuel que nous payons à l'étranger pour le linge de table damassé. etc.

    Tel était, Messieurs, lors de l'Exposition de 1827, l'état des deux manufactures de MM. Pelletier et Dollé. Depuis cette époque, M. Dollé est décédé, et sa fabrique, dans laquelle il avait fait des dépenses très considérables, est restée fermée jusqu'à ces derniers temps, que M. Bricaille l'a rachetée à ses héritiers, et l'a remise en activité, ainsi que l'atteste un certificat de la chambre consultative de Saint-Quentin, du 26 juin, signé de MM. Cordier, Em. Dufour, Demarolle-Pinon et Reichenbach, portant :

    1° - Que M. Bricaille cherche, par ses soins et son activité, à continuer à cet établissement la réputation justement méritée que lui avait acquise son fondateur Alex. Dollé ;

    2° - Que les métiers primitivement montés sont en activité, et que M. Bricaille s'occupe maintenant à en monter quelques nouveaux, qui lui permettront de remplir plus promptement les demandes qui lui seront faites ;

    3°- Et que les commissaires de la chambre consultative ont surtout remarqué un métier pouvant faire des nappes de quatre aunes de largeur. etc.

    Plusieurs pièces sont ensuite présentées et jugées : des serviettes présentées en 1821 à la Duchesse du Berry par A. Dollé lors de son passage à Saint-Quentin, et une serviette du service exécuté par Dollé pour la Duchesse de 1823 à 1827, des pièces d'un service à thé aux armes de la Duchesse exécuté par Bricaille en mai 1829, et des échantillons de linge damassé exécutés par Bricaille pour MM. Cheveux fils & Le Gentil.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Saint-Quentin. Série F ; 3 F 4. Statistiques.

    Année 1877
  • AC Saint-Quentin. Série F ; 3 F 5. Statistiques.

    Années 1880
  • AC Saint-Quentin. Série D ; 3 D 85. Correspondance générale - Travail des enfants dans les manufactures - Arrondissement de Saint-Quentin. Liste des manufactures, usines, ateliers et fabriques soumis à la loi du 22 mars 1841. [1869].

  • AC Saint-Quentin. Série G ; 1 G 24 à 93. Matrices des contributions personnelles et des patentes. 1864-1914.

    années 1864 (1 G 24), 1868 (1 G 25), 1877 (1 G 26)
  • AC Saint-Quentin. Série G ; 1 G 50 à 53. Registres des patentes pour les années 1861, 1862 et 1863.

  • AC Saint-Quentin. Série G ; 1 G 61. Matrice des propriétés baties [1842-1846].

  • AC Saint-Quentin. Service de l'Urbanisme ; Voirie. Dossier n°24 - rue des Arbalétriers.

  • AC Saint-Quentin. Service de l'Urbanisme ; Voirie. Dossier n° 37-1- rue des Arbalétriers.

  • AD Aisne. Série P ; 4 P 691/10. Matrices des propriétés mixtes et non bâties - Première série (1827-1883).

    registre des augmentations et des diminutions - Année 1841
  • BM Saint-Quentin. Fonds local. Annuaires et almanachs.

    années 1855 à 1868
Documents figurés
  • Ed. Bonneterre - St-Quentin - Tissage à la main et à la mécanique. Papier à en-tête, 28-03-1876 (AC Saint-Quentin. Série F ; 3 F 5. 1880-1894 - Statistiques).

  • Ville de Saint-Quentin. Supplément à la section D de la ville. 3e feuille. Plan cadastral, manuscrit, couleur, 1 : 2500, [1821-1831] (AC Saint-Quentin ; non coté).

  • Projet du débouché de l'impasse des Arbalétriers d'après le nouveau plan de la ville. Plan, encre et lavis, 1 : 500, 29 x 19 cm, [07-09-1834] (AC Saint-Quentin. Service de l'Urbanisme ; Voirie. Dossier n° 24 - rue des Arbalétriers).

  • Plan des propriétés de Me Marchandier - rue des Bouchers et impasse des Arbalétriers à Saint-Quentin. Plan, encre et lavis, 1 : 100, 101,4 x 66 cm, [1880-1885] (AC Saint-Quentin. Service de l'Urbanisme ; Voirie. Dossier n° 24 - rue des Arbalétriers).

  • [Projet de percement de la rue des Arbalétriers - Propriétés de M. Marchandier]. Plan, encre et lavis, 1 : 200, 66,5 x 31 cm, [1883] (AC Saint-Quentin. Service de l'Urbanisme ; Voirie. Dossier n° 24 - rue des Arbalétriers).

  • Monsieur le docteur Pédebidou - immeuble sis rue des Arbalétriers à St-Quentin n° 29 - Pièce annexe n° 1 - Etat en 1914. Tirage de plan, 1 : 100, 69 x 51,5 cm, 28-09-1920 (AC Saint-Quentin. Service de l'Urbanisme ; Permis de construire. Dossier 37-1 - rue des Arbalétriers).

  • Monsieur le docteur Pédebidou - immeuble sis rue des Arbalétriers à St-Quentin n° 36 et 38 - Pièce annexe n° 1 - Etat en 1914. Tirage de plan, 1 : 100, 95,5 x 51,5 cm, 14-09-1920 (AC Saint-Quentin. Service de l'Urbanisme ; Permis de construire. Dossier 37-1 - rue des Arbalétriers).

  • Propriété de Monsieur le docteur Pédebidou - rue des Arbalétriers 29 à St-Quentin [façades et coupe]. Tirage de plan, 1 : 50, 92,5 x 43 cm, 08-05-1923 (AC Saint-Quentin. Service de l'Urbanisme ; Permis de construire. Dossier 37-1 - rue des Arbalétriers).

  • Propriété de Monsieur le docteur Pédebidou - rue des Arbalétriers 29 à St-Quentin [plans par niveau]. Tirage de plan, 1 : 50, non mesuré, 08-05-1923 (AC Saint-Quentin. Service de l'Urbanisme ; Permis de construire. Dossier 37-1 - rue des Arbalétriers).

Bibliographie
  • Rapport fait par M. Le vicomte Héricart de Thury, au nom du Comité des arts mécaniques, sur le linge damassé présenté par M. Bricaille, successeur de M. Alex. Dollé, de Saint-Quentin, Bulletin de la Société d'Encouragement pour l'Industrie Nationale, 28e année. Paris : Imprimerie de Madame Huzart, 1829.

    pp. 426-430.
  • HEDDE, Ph. Coup d'oeil sur l'industrie de Saint-Quentin en 1844 - Tulles et imitations de dentelles, dans Le Guetteur, 14e année, n° 56, 14-07-1844.

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Communauté d'agglomération et ville de Saint-Quentin (c) Communauté d'agglomération et ville de Saint-Quentin - Pillet Frédéric