Dossier IA80010556 | Réalisé par
Barbedor Isabelle (Rédacteur)
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Ancienne brasserie de Ham
Copyright
  • (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Santerre Haute-Somme - Ham
  • Commune Ham
  • Adresse rue Marchande
  • Cadastre 1826 B 519 à 523
  • Dénominations
    maison, brasserie
  • Parties constituantes non étudiées
    cour

L'état des sections indique que les bâtiments visibles sur le cadastre napoléonien appartiennent au brasseur Constant Ancelin. La brasserie, alors située au nord de la rue (B 515) est agrandie pour Constant Ancelin, en 1843 ; elle passe sous la raison sociale Ancellin, Dacheux, Detalle-Leclercq, Jourdain, Leroy et Vve Mercier en 1874.

Malgré la date portée (1874) sur la travée centrale, aucune mutation n'est signalée dans le registre des matrices cadastrales.

D'après les recensements de population Constant Ancelin s'installe rue Marchande après 1851 et avant 1872, le maître brasseur alors âgé de 66 ans y loge avec une cuisinière, deux comptables et un garçon brasseur. En 1876, Alphonse Detalle-Leclerc, brasseur, lui a succédé rue Marchande, où il loge un comptable et un germeur.

En 1881, deux brasseurs sont installés dans la rue : Achille Mahieu et Louis Bucuste, auquel succède Paul Dollé-Buquet, originaire de Saint-Quentin (1906). Enfin en 1911, apparaît Augustin Serré, brasseur d'origine amiénoise.

Plusieurs diplômes signalent Mambré et Cie successeurs de Constant Ancelin, médaille d'argent à l'exposition internationale d'économie domestique de Paris, en 1874. Dollé-Elliot, médaille d'argent exposition internationale de Bordeaux en 1897 et exposition internationale et coloniale de Rochefort-sur-Mer, en 1898. Augustin Serré, successeur des précédents, diplôme d'honneur Brest 1901 et Expo Bruxelles 1911, bières et cidre.

D'après une information orale, la brasserie a cessé son activité après la première guerre mondiale, durant laquelle elle fut endommagée.

  • Période(s)
    • Principale : 4e quart 18e siècle, 3e quart 19e siècle
  • Dates
    • 1790, porte la date
    • 1874, porte la date

L'édifice occupe une vaste parcelle d'angle traversante (1200 m2), ouvrant sur le boulevard du Général-de Gaulle. Il comprend des bâtiments en briques à étage, alignés sur la rue Marchande, et des bâtiments en rez-de-chaussée (anciens magasins) disposés autour de la cour (boulevard Général-de Gaulle).

Le bâtiment le plus ancien, à l'angle de la rue au Poulets présente 5 travées en façade et un pignon découvert (au sud) sur lequel on peut lire la date 1790. Il est relié à un autre bâtiment en brique à 5 travées et deux pignons découverts par un corps central formant initialement travée d'accès et dont l'ancienne porte cochère est partiellement murée. Inscription et une date portée sur l'ancienne travée d'accès (rue Marchande) : BRASSERIE / 1874.

Remaniements des baies de l'étage et du rez-de-chaussée du bâtiment nord (côté rue et côté cour), aménagement de comble.

  • Murs
    • brique
  • Toits
    ardoise
  • Étages
    1 étage carré
  • État de conservation
    établissement industriel désaffecté, remanié
  • Statut de la propriété
    propriété privée

Malgré des remaniements importants, cet ensemble de bâtiments, construits à la fin du 18e siècle et réunis vers 1874, constitue un témoin important de l'activité industrielle et économique de la ville au 19e siècle et jusqu'à la première guerre mondiale.

Documents d'archives

  • AD Somme. Série P ; 3 P 410/3. Ham. Etat des sections.

  • AD Somme. Série P ; 3 P 410/4. Ham. Propriétés foncières 1832-1882.

Documents figurés

  • Ham. Plan cadastral, section B dite de la ville, [vers 1826] (AD Somme ; 3 P 2011/3).

Date d'enquête 2015 ; Dernière mise à jour en 2015
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Articulation des dossiers