Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ancienne chapelle et cimetière Saint-Honoré d'Amiens (détruits)

Dossier IA80002389 réalisé en 2002

Fiche

Vocables Saint-Honoré
Dénominations chapelle, cimetière
Aire d'étude et canton Grand Amiénois - Amiens
Adresse Commune : Amiens
Lieu-dit : faubourg de Beauvais
Adresse : rue Saint-Honoré
Cadastre : 1813 CC 248, 249

Documents figurés :

Les cadastres de 1813 et de 1852 (doc. 1 et 2) figurent un édifice non orienté de plan octogonal allongé, dont la partie nord est en saillie sur la voie publique. Une extension est également visible, à l´est du chœur, sur le cadastre de 1852. L'édifice est également connu par des dessins des frères Duthoit réalisés au 19e siècle (annexe 1).

Sources :

Les archives conservées à la bibliothèque municipale (série GG) indiquent que la chapelle, dont la fondation est attribuée à Fouache, est bénite le 18 mars 1663 ; le clocher est reconstruit en 1746. En 1765, des réparations sont effectuées aux bâtiments dépendant de la chapelle détruite par un incendie. Les documents conservés dans la série M signalent la construction d´une sacristie, en 1833. Le plan joint à la demande montre, qu´à cette date, les fenêtres médianes de la nef sont bouchées. Un descriptif de 1846 précise que la chapelle est enclavée dans le massif du cimetière, sur les trois côtés du chœur, sur une hauteur d´environ 1,30 m.

En 1819, les habitants du faubourg adressent une pétition au maire, pour conserver leur cimetière.

La vente des matériaux de la chapelle a lieu en 1868. Le rapport de l´inspecteur des monuments historiques, H. Dusevel, rappelle que la chapelle, en mauvais état, a été construite en 1662 et bénite l´année suivante. Il convient, selon lui de prélever avec soin les épitaphes fixés aux murs et de conserver le tombeau du duc et de la duchesse de Beuvron.

Dans la liste des exhumations effectuées en 1869 comprend celles de l'ancien maire d´Amiens Jean-Baptiste Morgan, du sculpteur Antoine Henry (mort en 1806) et deux anciens curés de la paroisse Saint-Rémy, Fouquerel (mort en 1814) et Delaire (mort en 1804), inhumés dans la nouvelle sépulture de la Madeleine. Les documents conservés aux archives départementales (série O) indiquent que le cimetière de l'ancienne chapelle Saint-Honoré, supprimé, a été divisé en douze lots, dont un seul a été adjugé en 1880.

Travaux historiques :

Selon A. Goze (1854), la chapelle, construite au milieu du 17e siècle pour administrer les sacrements en cas d´urgence dans le faubourg de Beauvais, est agrandie en 1675. Darsy (1869) indique que la chapelle Saint-Honoré est construite en 1662, suite à une sentence du bailliage d'Amiens du 8 juin 1657 confirmée par un arrêt du parlement du 10 juin 1660, stipulant qu'elle devait avoir 30 pieds de long et 20 pieds de large. En 1676, les habitants demandent à ce qu'elle soit allongée de 10 pieds.

Aimé et Louis Duthoit (1874) indiquent que la chapelle Saint-Honoré est construite en 1662 pour le secours de la paroisse Saint-Rémy, dont dépendaient les faubourgs de Beauvais. Elle fut consacrée en 1663 et démolie en 1869, après la construction de la nouvelle église élevée sur l'esplanade de Beauvais, "à l'extrémité nord du faubourg de ce nom, et non au centre, comme la logique l'indiquait". Le cimetière qui bordait la chapelle, au sud, a été détruit en même temps que la chapelle. Le dessin de Louis Duthoit (1827) figure un édifice de plan octogonal allongé. La façade principale est percée d'une porte encadrée de deux pilastres et surmontée d'un fronton interrompu par une niche. A. Calonne (1906) mentionne une « chapelle très modeste » qui abrite les tombes du duc et de la duchesse d´Harcourt-Beuvron. Le manuscrit Pinsart (1911) indique que le cimetière est contemporain de la construction de la chapelle en 1662 et signale une demande d´agrandissement formulée en 1825. La chapelle dépendait de l'ancienne paroisse de Saint-Rémy.

Période(s) Principale : 3e quart 17e siècle, 4e quart 17e siècle
Secondaire : 2e quart 18e siècle, 2e quart 19e siècle
Dates 1662, daté par travaux historiques
1675, daté par travaux historiques
1746, daté par travaux historiques
1833, daté par travaux historiques
Typologies site de fourche, chevet polygonal, église non orientée, cimetière d'enclos (churchyard)
États conservations détruit

Implantée dans le faubourg de Beauvais à l'embranchement de deux voies de grande communication, l'ancienne chapelle Saint-Honoré, non orientée, présente deux phases de construction, comme le montre le dessin de Louis Duthoit (annexe 1). Elevée en 1662, elle aurait été agrandie au nord en 1675 (Goze) et le clocher reconstruit en 1746. La sacristie a été construite en 1833. On peut la comparer à des églises rurales du 17e siècle (Cagny ou Salouël) et à la chapelle Saint-Jean-Baptiste (détruite) fondée au Petit-Saint-Jean. Bien que plus tardive, elle témoigne cependant de l'expansion du faubourg de Beauvais dans la deuxième moitié du 17e siècle. L'intérêt des dessins de Louis Duthoit, qui en donne une représentation en 1827, réside également dans la représentation du cimetière découvert, clos de murs, et des nombreuses stèles à épitaphe des 17e et 18e siècles fixées sur les murs extérieurs de la chapelle, que l´inspecteur des monuments historiques, H. Dusevel, demandait de prélever avec soin, en particulier ceux de l´abbé Holleville, ancien curé de Notre-Dame de Doullens (mort en 1796), et de l´abbé Fertel, ancien curé de la cathédrale et doyen du chapitre, qui sera inhumé dans la sépulture du chapitre à la Madeleine.

Statut de la propriété propriété publique

Annexes

  • Lettre de l’architecte Jacques Sellier au maire d’Amiens, 7 frimaire an IX [28 novembre 1800]

    Lettre adressée par l’architecte Jacques Sellier au maire d’Amiens, le 7 frimaire an IX [28 novembre 1800]

    [version traduite en français moderne pour des raisons de commodité]

    “ Le cimetière du faubourg de Beauvais est un lieu d’infection qu’il conviendrait de condamner et de clore pour toujours. J’ai déjà donné plusieurs projets pour y avoir autour de la ville des cimetières décents, convenable au respect qu’on doit avoir pour les cendres des morts et au culte, qu’on leur rend depuis le commencement du monde. Il n’y a pas de moyens plus favorables au maintien de la morale, que de rappeler aux enfants la vertu de leurs pères, à la vue des monuments élevés à leur mémoire. Nous proposons provisoirement d’entourer de bonne haie d’épines, charmes, ormes, houx et arbres, le cimetière de la porte de Beauvais, dit le champ à navets, de le laisser bénir par le ministre des différentes sortes de religion, si bon lui semble et même d’y élever des monuments à la vertu des morts, tels que pyramides et croix, tombes de pierre. Tout cela me paraît être dans l’esprit de la constitution ; nous pourrions fort bien faire cette haie l’hiver sans beaucoup de dépense et l’on pourrait faire la même chose au faubourg de Noyon, si cela n’était déjà fait.” (BM Amiens ; 2M 17/1).

Références documentaires

Documents d'archives
  • BM Amiens. Série G ; GG 520. Chapelle Saint-Honoré (1716-1783).

  • AD Somme. Série O ; 99 O 277. Amiens. Cimetières 1870-1939.

  • BM Amiens. Série M ; 2 M 17/1. Cimetières d'Amiens.

    Saint-Honoré (1819-1872)
  • BM Amiens. MS E 1377. Fonds Pinsard. PINSARD, Charles. Rues, places et monuments d'Amiens. Recueil de notes, tome 49.

    p. 73-77
Documents figurés
  • Amiens. Plan cadastral. Section CC, dite de Beauvais, dessin, Grevin géomètre, 1813 (AD Somme ; 3 P 1162).

  • Section D, dite du faubourg de Beauvais, 9e feuille, dessin par Desroches géomètre, 1852 (DGI).

  • La chapelle Saint-Honoré, démolie en 1869, dessin par Louis Duthoit, 1827. In DUTHOIT, Aimé et Louis. Le Vieil Amiens, 1874.

    4e série, pl. 20
  • La chapelle Saint-Honoré en 1869, dessin par Louis Duthoit, 1869. In DUTHOIT, Aimé et Louis. Le Vieil Amiens, 1874.

    4e série, pl. 21
Bibliographie
  • GOZE, Antoine. Histoire des rues d'Amiens. Amiens : Alfred Caron imprimeur éditeur, 1854-1861.

    tome 4, p. 162
  • DARSY, F. I. Bénéfices de l'Eglise d'Amiens ou Etat général des biens, revenus et charges du clergé du diocèse d'Amiens en 1730 ; avec des notes indiquant l'origine des biens, la répartition des dimes, etc. Amiens : E. Caillaux imprimeur de la société des Antiquaires de Picardie, 1869.

    tome 1, p. 91
  • DUTHOIT, Aimé et Louis. Le vieil Amiens. Amiens : typographie et lithographie T. Jeunet, 1874 ; rééd. Amiens : CRDP, 1978.

    p. XI
  • CALONNE, A. de. Histoire de la ville d'Amiens au XIXe siècle. Bruxelles : éditions culture et civilisation, [1906] réed. 1976.

    p. 133
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Barbedor Isabelle
Isabelle Barbedor

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.