Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ancienne Cie sucrière de Poix, puis Société métallurgique de Douai, puis Sté métallurgique des usines d'Ailly, puis Laminoirs de Thionville, puis Mullca, puis usine de construction métallique SICA Tubesca

Dossier IA00076503 réalisé en 1988

Fiche

  • Vue aérienne, flanc ouest.
    Vue aérienne, flanc ouest.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • cour
    • logement patronal
    • conciergerie
    • bureau
    • atelier de fabrication
    • entrepôt industriel
    • magasin industriel
    • chaufferie
    • voie ferrée
Appellations Cie sucrière de Poix, S. A. des sucreries de Poix et Dailly, Sté métallurgique de Douai, Sté métallurgique des usines d'Ailly, Laminoirs de Thionville, Mullca, SICA Tubesca
Destinations usine de construction métallique
Parties constituantes non étudiées cour, logement patronal, conciergerie, bureau, atelier de fabrication, entrepôt industriel, magasin industriel, chaufferie, voie ferrée
Dénominations sucrerie, laminoir
Aire d'étude et canton Grand Amiénois - Ailly-sur-Noye
Adresse Commune : Ailly-sur-Noye
Adresse : 91 rue Sadi-Carnot
Cadastre : 1989 AI 112 à 114

Sucrerie construite en 1872 par la Cie Sucrière de Poix, reprise par la Cie Sucrière d'Ailly, puis par la SA des Sucreries de Poix et d'Ailly, qui y réalisa d'importants travaux en 1892. L'usine fut transformée en laminoir métallurgique en 1909 par Rudolf Kronenberg, reprise en 1914 par la Société Métallurgique de Douai, puis par Fernand Gillet et devient en 1924 Société Métallurgique des Usines d'Ailly-sur-Noye.

En 1945, SA des Hauts Fourneaux de la Chiers, puis les laminoirs de Thionvielle font du laminage à froid de feuillard d'acier. Des ateliers et entrepôts industriels ont été ajoutés au 3e quart 20e siècle. L'usine est devenue entreprise de laminage Mullca.

Elle est reprise par la société Sica Tubesca en 1983 qui fabrique des échelles en duralumin, acier et marché en aluminium. 1892 : 5 chaudières à vapeur. 1962 : plus de 100 salariés.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle, 4e quart 19e siècle, 1er quart 20e siècle, 3e quart 20e siècle
Dates 1872, daté par tradition orale
1892, daté par tradition orale
1909, daté par tradition orale

Usine principalement en brique, toits à longs pans en couverture d'ardoise, et en rez-de-chaussée, à l'exception du bureau à un étage carré, du corps de bâtiment central à deux étages carrés et de la chaufferie sous toit à longs pans à croupe.

Nouveaux ateliers en parpaing de béton.

Murs brique
béton parpaing de béton
Toit ardoise, tôle ondulée, verre en couverture, tuile mécanique
Étages 2 étages carrés
Couvertures toit à longs pans croupe
Escaliers
Énergies énergie thermique
énergie électrique achetée
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme. Série M ; M 96855. Déclarations et autorisations d'appareils à vapeur.

  • AD Somme. Série M ; M 96715. Déclarations et autorisations d'appareils à vapeur.

Documents figurés
  • Commune d'Ailly-sur-Noye. Établissement d'une distillerie à M. le comte de Beaurepaire. Plan des terrains et lieux à convertir, 1894 (AD 80 ; M 81728).

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Dufournier Benoît
Benoît Dufournier

Chercheur au service régional de l'Inventaire de 1985 à 1992, en charge du recensement du patrimoine industriel.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.