Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ancienne cité ouvrière de la Compagnie Française des Matières Colorantes à Villers-Saint-Paul, dite La Colorante ou des Matières Colorantes

Dossier IA60001764 inclus dans Ancienne usine de produits chimiques de la Compagnie Française des Matières Colorantes puis de la Société des Produits Chimiques Ugine-Kuhlmann (PCUK) réalisé en 2009

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellations Compagnie Nationale des Matières Colorantes, Compagnie Française des Matières Colorantes, Cité La Colorante ou des Matières Colorantes
Parties constituantes non étudiées jardin ouvrier, rue
Dénominations cité ouvrière
Aire d'étude et canton Grand Creillois - Creil
Adresse Commune : Villers-Saint-Paul
Adresse : rue Pierre-Curie , rue Gay-Lussac , rue Berthelot , rue Lavoisier , rue Chevreul
Cadastre : AE 168 à 178 ; 184 à 189 ; 191 à 234

La construction de la cité ouvrière de la Colorante (ou des Matières Colorantes, qui tire son nom de l'usine de colorants dont elle dépend), débute à partir de mars 1918 (groupe de trois habitations ouvrières jumelées) jusqu'en 1929. Les premières maisons ouvrières en bande sont construites au cours de l'année 1920 (bâtiments 504 à 507) le long de la voie ferrée : elles abritent 48 logements. (4 fois 12 logements). En avril 1929, plusieurs constructions sont lancées : il s'agit de maisons ouvrières (bâtiments 518 et 519, toujours contruits en bande par 12 (soit 24 logements supplémentaires), mais également de maisons de contremaître en bande (bâtiments 521 et 522 ; étudiés IA60001765) ainsi que deux bâtiments pour ouvriers célibataires (bâtiments 520 et 523 ; étudié IA60001767).

La cité des Matières Colorantes compte au recensement de 1926, 316 personnes, la cité des Dortoirs 117 (pour une population totale de 1676 individus).

Au recensement de 1931, la cité compte 772 habitants dont 312 français et 460 étrangers : c'est le seul quartier de Villers ou la proportion d'étrangers est plus importante que celle des français.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Principale : 2e quart 20e siècle
Principale : 3e quart 20e siècle
Principale : 4e quart 20e siècle
Dates 1918, daté par source
1920, daté par source
1929, daté par source
1975, daté par source
Auteur(s) Personnalité : Société Kuhlmann, commanditaire, attribution par source

Construite par groupe de 6 pavillons accolés, chaque unité de la cité accueille 12 logements. Revêtus d'un enduit qui masque le matériau de construction d'origine, les bâtiments comprennent un rez-de-chaussée surélevé et un étage carré. Ils sont couverts d'un toit à longs pans en tuile mécanique. Entre 1975 et 1980, le groupe PCUK fait construire des garages de type IBIS avec portes coulissantes et fait remplacer les abris de jardins doubles construits à l'origine de la cité (bâtiment 506 notamment). Chaque logement possède un jardin ouvrier.

Murs enduit
Toit tuile mécanique
Étages rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré
Couvertures toit à longs pans
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents figurés
  • [Maisons ouvrières de la cité de la Colorante construites à partir de mars 1918]. Impr. photoméc., noir et blanc, [vers 1950] (AC Villers-Saint-Paul ; non coté).

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Département de l'Oise (c) Département de l'Oise ; (c) Communauté de l'Agglomération Creilloise (c) Communauté de l'Agglomération Creilloise - Lorieux Clarisse