Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ancienne école primaire de garçons de L’Étoile, devenue mairie-école, actuellement chapelle Sainte-Anne

Dossier IA80010022 inclus dans Le village de L'Étoile réalisé en 2012

Fiche

Genre de garçons
Vocables Sainte-Anne
Destinations chapelle
Parties constituantes non étudiées logement
Dénominations école primaire, mairie
Aire d'étude et canton Grand Amiénois - Picquigny
Adresse Commune : L'Étoile
Adresse : 24 rue de l' Eglise
Cadastre : 1978 AE 67

La construction d'une école est décidée par le Conseil municipal de l’Étoile en 1838 (délibération du conseil municipal du 10 juin 1838). Cet édifice doit remplacer l'école précédente devenue trop petite et que le conseil municipal propose d'utiliser en salle commune et en magasin des pompes à incendie.

Les travaux sont conduits par l'architecte Lombart et réalisés par l'entrepreneur Dupont-Leblond pour 4900 francs. L'édifice, qui comprend un rez-de-chaussée sur un étage de soubassement permettant de racheter la forte pente du terrain, est achevé en 1842.

Après la construction d'une école de filles, ouverte en 1856, le bâtiment est aménagé pour accueillir l'école des garçons et la mairie. L'ancienne salle de classe, devenue trop grande, est divisée pour aménager un petit vestibule et une salle de mairie.

En 1867, le Conseil municipal décide, d'engager de nouveaux travaux pour améliorer l'installation de la mairie et de la classe de l'école. L'exiguïté de la parcelle ne permet d'autre extension qu'une surélévation du bâtiment. L'architecte amiénois Louis Henry Antoine, en sa qualité d'architecte d'arrondissement, est retenu pour dessiner les plans et diriger les travaux. Le rez-de-chaussée est rendu à son usage d'origine (la classe) et l'étage permet d'installer la salle de mairie et les archives. Une tour d'escalier hors-oeuvre est construite à l'extrémité ouest du bâtiment, par laquelle s'effectue l'accès à la mairie. Les cartes postales du début du 20e siècle confirment la réalisation suivant les plans de l'architecte. Les baies du rez-de-chaussée et de l'étage étaient différentes ; celles du rez-de-chaussée étaient rectangulaires et celles de l'étage cintrées.

Les travaux sont achevés en février 1868. L'école des garçons devient mixte durant l'entre-deux-guerres.

En 1953, après l'ouverture du groupe scolaire Jules-Ferry, l'école est désaffectée.

En 2004, l'édifice fait l'objet d'importants travaux pour y aménager une chapelle, qui doit remplacer l'église détruite par un incendie, en 1991. L'étage est supprimé, la tourelle d'escalier octogonale sert à aménager le sanctuaire et les baies sont refaites suivant une forme cintrée. Un accès secondaire est également ouvert dans le mur nord.

Cette chapelle, placée sous le vocable de Sainte-Anne patronne du village, a été consacrée le 24 mars 2004 par Monseigneur Bouilleret, évêque d'Amiens.

Période(s) Principale : 2e quart 19e siècle, 3e quart 19e siècle, 1er quart 21e siècle
Dates 1842, daté par source
1867, daté par source
Auteur(s) Auteur : Lombart, conducteur de travaux, attribution par source
Auteur : Antoine Louis Henry,
Louis Henry Antoine (1820 - 1900)

Architecte, président de la société régionale des architectes du nord de la France, président d'honneur de la société des Antiquaires de Picardie, membre du conseil départemental des constructions et bâtiments publics.

Arrive à Amiens en 1846 pour construire la gare.

Architecte de la ville jusqu'en 1856 (démission).

Architecte de l'arrondissement de Doullens (Somme).

Père de Georges Antoine et d'Antoine Joseph. Grand-père d'Henry.

1862 : domicilié 21 rue des Saintes-Maries (annuaire).

1881 : domicilié 10 rue des Saintes-Maries à Amiens avec son fils Joseph (19 ans) élève architecte.

chevalier de la légion d'honneur, capitaine commandant honoraire de la compagnie des sapeurs-pompiers, membre du conseil municipal,

Voir le site http://www.purl.org/inha/agorha/002/75226.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte d'arrondissement, attribution par source

Le bâtiment, implanté sur une terrain en forte pente, présente un étage de soubassement et dispose d'un escalier d'accès au rez-de-chaussée surélevé. Construit en brique et couvert d'ardoise, il est éclairé par cinq baies cintrées au sud, six au nord et flanqué d'une tourelle polygonale à l'ouest, abritant le sanctuaire de la chapelle.

L'inscription : LA CHAPELLE SAINTE-ANNE est gravée sur la façade sud.

Murs brique
Toit ardoise
Plans plan allongé
Étages étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 1 vaisseau
Couvertures toit à longs pans pignon couvert
toit polygonal
Typologies logis indépendant, école et mairie sous un même toit, mutation

L'actuelle chapelle Saint-Anne de l'Etoile offre un exemple assez exceptionnel des mutations et des transformations des équipements publics, au 19e siècle et plus récemment encore, au début du 21e siècle.

Le bâtiment, construit pour accueillir l'école mixte du village ouvre ses portes en 1842. Après la construction d'une école de filles, il abrite l'école de garçons et la mairie. En 1867, il est surélevé pour agrandir les espaces dédiés à la mairie ainsi que l'unique salle de classe, qui sera transférée, au milieu du 20e siècle, au sein du groupe scolaire Jules-Ferry.

Enfin, en 2004, l'édifice fait l'objet d'importants travaux pour y installer la chapelle Sainte-Anne, après l'incendie qui ravage l'église en 1991. L'étage est supprimé, la tourelle d'escalier permet de ménager un chevet polygonal et les baies sont refaites suivant une forme cintrée, plus adaptée à un édifice désormais religieux.

L'inscription : LA CHAPELLE SAINTE-ANNE remplace désormais celle qui apparaissait sur l'ancienne école de garçons et mairie.

Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme. Série O ; 99 O 1618. L’Étoile. Biens et travaux communaux, 1830-1939.

Documents figurés
  • Plan, coupe et élévation de l'école des garçons avant travaux de transformation, dessin à l'encre et lavis sur calque, par Antoine, architecte, 31 aout 1867 (AD Somme ; 99 O 1618).

  • Plan, coupe et élévation de l'école des garçons pour la surélévation d'un étage à usage de mairie, dessin à l'encre et lavis sur calque, par Antoine, architecte, 31 aout 1867 (AD Somme ; 99 O 1618).

  • Plan de l'étage de la nouvelle mairie école, dessin à l'encre et lavis sur calque, par Antoine, architecte, 31 aout 1867 (AD Somme ; 99 O 1618).

  • Elévation de la nouvelle mairie école, dessin à l'encre et lavis sur calque, par Antoine, architecte, 31 aout 1867 (AD Somme ; 99 O 1618).

  • L'Etoile. La mairie, école des garçons. La sortie, carte postale, [vers 1910] (coll. J. Hérouart).

Liens web

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Fournier Bertrand - Barbedor Isabelle
Isabelle Barbedor

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.