Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ancienne fabrique de serrures Debeaurain, puis usine Lefort aujourd'hui entreprise de polissage sur métaux Blondel

Dossier IA80010548 réalisé en 2015

Fiche

Appellations Debeaurain, Lefort, Blondel
Destinations usine de petite métallurgie
Dénominations usine de serrurerie
Aire d'étude et canton Trois Vallées - Friville-Escarbotin
Adresse Commune : Saint-Blimont
Adresse : 28 rue de l'Eglise
Cadastre : 2014 OD 838 à 839

Les matrices cadastrales conservées aux archives départementales (série P) indiquent que Abélard Debeaurain, fabricant de serrures (recensement de population de 1881), fait l'acquisition d'une propriété (maison et boutique), rue de l'Eglise, qu'il fait agrandir pour installer un atelier, vers 1883 (date d'imposition). Le site est acquis par Léon Lefort, fabriquant de serrures à Saint-Blimont, vers 1893. Il fait partiellement démolir l'atelier existant en 1902 et fait construire une maison, buanderie, écurie et remise, vers 1903 (date d'imposition) et un bâtiment abritant magasin et bureau, l'année suivante.

En 1906 (recensement de population), l'usine emploie 13 serruriers et un comptable dans le village, le contremaître de l'usine est domicilié rue des Juifs. La demeure est habitée par la femme de Léon Lefort, Louis Delabie, qui se déclare fabricant de ressorts. La propriété passe ensuite au fils de Léon, Robert Lefort, puis à l'industriel Roger Chapelet, en 1929.

Une représentation de cette usine est visible sur l'en-tête d'une facture de l'entreprise datant de 1901 (ill.). Celle-ci est construite parallèlement à la rue au sein d'un bâtiment de fabrication en briques et en rez-de-chaussée, comportant de nombreuses et grandes ouvertures destinées à éclairer l'intérieur des ateliers. Un clocheton est situé sur le partie est du toit. Les écuries sont situées au sein du bâtiment en retour d'équerre par rapport à l'atelier de fabrication. La cheminée est localisée dans la cour à l'arrière tandis que les bureaux prennent place à l'ouest de l'ensemble. L'usine est séparée de la rue par un mur bahut surmonté d'une grille en fer forgé (ill.)

Cet en-tête indique également que l'usine fabrique des coffrets, verrous, serrures et ressorts en tout genre ainsi que des articles pour coffres-forts.

L'ancienne usine accueille aujourd'hui une entreprise spécialisée dans le polissage sur métaux (Ets Blondel).

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Dates 1902, daté par source

Construits en briques et couverts en tôle ondulée, les anciens bâtiments de fabrication sont toujours utilisés et ont été complétés par un atelier de fabrication en briques et couvert d'ardoises adossé à l'ancien atelier. Plusieurs autres bâtiments de stockage ont été repérés à l'est et au sud. La cheminée ancienne a été détruite tout comme la grille qui était située entre les ateliers et la rue.

Murs brique enduit
béton
Toit ardoise, tôle ondulée
Étages rez-de-chaussée
Couvrements
Couvertures toit à longs pans
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme. Série P ; 3 P 700/7. Saint-Blimont. Matrices des propriétés bâties, 1882-1911.

  • AD Somme. Série P ; 3 P 700/8. Saint-Blimont. Matrices des propriétés bâties, 1911-1939.

Documents figurés
  • Saint-Blimont. Manufacture Lefort, en-tête de facture imprimée, vers 1910 (coll. part.).

  • Saint-Blimont. Ancienne usine Lefort, carte postale, [début du 20e siècle] (coll. part.).

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Syndicat mixte Baie de Somme - Trois Vallées - Kocourek Frédéric-Nicolas
Frédéric-Nicolas Kocourek

Enquêteur externe, chargé de l'inventaire du patrimoine du Vimeu industriel de 2014 à 2016.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Barbedor Isabelle
Isabelle Barbedor

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.