Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ancienne filature Saint-Jean, peignage, retorderie et tissage de laine David Frères, puis Pannier et Compagnie, tissage de coton et de guipure de la Société Textile de Saint-Quentin, usine de construction métallique (vestiges)

Dossier IA02002807 inclus dans Les établissements industriels et commerciaux de la ville close et des boulevards réalisé en 2004

Fiche

Dossiers de synthèse

Précision dénomination peignage
retorderie
tissage de guipure
tissage de laine
Appellations Saint-Jean, David Frères, Société Textile de Saint-Quentin, Pannier et Compagnie
Destinations immeuble de bureaux
Parties constituantes non étudiées atelier de fabrication, logement patronal
Dénominations filature, usine de préparation de produits textiles, tissage, usine de construction métallique
Aire d'étude et canton Saint-Quentinois - Saint-Quentin
Adresse Commune : Saint-Quentin
Lieu-dit : Boulevards
Adresse : 5, 5 bis, 5 quint boulevard Roosevelt
Cadastre : 1821 C 476 ; 2004 AX 1117, 1118, 263

En 1827, Achille Carpentier, apprêteur à Saint-Quentin, édifie une filature et une maison d'habitation en bordure du boulevard de la Reine, futur boulevard du Nord (actuel boulevard Roosevelt), à l'emplacement des anciennes fortifications concédées à la ville en 1810 et démolies les années suivantes. Elle est mise en vente dès l'année suivante, puis à nouveau en août 1830. La filature est acquise en 1835 par Célestin-Romain Bauchart-Demarolle. En 1851, Maurice et Justin David, et leur associé Hyppolite Legénissel, fondent la société David Frères et Compagnie, et reconvertissent la filature en atelier de peignage et tissage de laine. De nouveaux ateliers sont édifiés dans les années suivantes. A partir de 1867, le tissage est exploité par la société Colpin et Christi. Fabricant de tissus à Saint-Quentin depuis 1862, Principe Pannier reprend ce tissage vers 1877, qu'il réoriente désormais vers la production de tissus en coton. Lui succède à partir de 1889 Fernand et Léon Pannier, qui forment en 1890 la société F. et L. Pannier et Compagnie. L'usine est agrandie en 1893, puis en 1903, pour l'installation d'une retorderie. A partir de cette date l'usine semble tourner son activité uniquement vers la retorderie, le parage et l'encollage de coton. Après l'arrêt de l'usine en août 1914, sont réquisitionnés et détruits les équipements de production. En novembre 1921, l'activité reprend, avec la réinstallation de métiers à tisser. En 1922, après le décès de Léon Pannier, Fernand Pannier et Berthe Quinton (veuve de Principe Pannier) s'associent à Gustave et Maurice Michel pour former la société Michel et fils - Pannier et Compagnie, exploitant, sous la raison sociale "Société Textile de Saint-Quentin", l'usine de préparation et de tissage Pannier, ainsi que l'usine de broderie Michel de la rue des Oiselets. La production concerne alors des tissus de coton, des voiles, des rideaux, de la guipure.... Vers 1960, les ateliers sont repris par la Société Industrielle de Construction Moderne Dolignon et Compagnie (usine de construction métallique implantée alors rue de Luneville), à laquelle succède vers 1972 la Compagnie Générale de Manutention et Destockage, spécialisée dans la fabrication de casiers et armoires métalliques. Fermée avant 1982, l'usine est rasée pour laisser place à des logements étudiants, à l'exception de l'ancienne filature, reconvertie en immeuble de bureaux, et l'ancien logement patronal, datant probablement du début du 20e siècle. La filature se compose en 1828 de 16 métiers à filer, 13 carses et 4 bancs d'étirage, mus par un manège à chevaux, remplacé en 1835 par une machine à vapeur à haute pression en 1835. L'usine est équipée d'une machine à vapeur de 16 ch. dans les années 1850, puis d'une machine à vapeur Zimmermann de 350 ch. associée à un générateur de courant continu Siemens dans les années 1910. En 1859, 76 métiers battants, 5 peigneuses et 3 cardes sont déclarés pour le calcul de la patente. Au début des années 1860, le nombre de métiers à tisser oscille entre 75 et 110, alors qu'un atelier de collage et séchage de chaînes emploie 18 ouvriers. Le nombre de métiers à tisser passe d'une cinquantaine à plus de 80 entre 1877 et les années 1890.

150 ouvriers travaillent dans les ateliers en 1855, et 200 à 250 à l'extérieur de l'usine. Le tissage emploie 40 à 60 ouvriers entre 1877 et 1882, 90 à la veille de la Première Guerre mondiale. L'usine de construction métallique emploie 90 à 100 salariés dans les années 1960 et 1970.

Période(s) Principale : 2e quart 19e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle
Principale : 1er quart 20e siècle
Dates 1827, daté par source
1893, daté par source
1903, daté par source
Auteur(s) Personnalité : Société Textile de Saint-Quentin, commanditaire, attribution par source

Le bâtiment de l'ancienne filature, doté d'un rez-de-chaussée, d'un étage carré et d'un étage de comble, est construit en brique enduite. Il est couvert d'un toit à longs pans brisés en ardoise. Son élévation est à travées. On peut identifier l'emplacement de l'ancienne porte cochère de l'usine en façade antérieure, transformée aujourd'hui en vitrine. Les baies, relativement étroites, sont couvertes d'arcs segmentaires. Le logement patronal, en brique peinte, se compose d'un sous-sol, d'un rez-de-chaussée, d'un étage carré surmonté d'un étage de comble, le tout couvert d'un toit à longs pans brisés et à croupes, en ardoise.

Murs brique
enduit
Toit ardoise
Étages sous-sol, 1 étage carré, étage de comble
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans
toit à longs pans brisés
croupe
Énergies énergie thermique
produite sur place
États conservations établissement industriel désaffecté
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • Vente de la filature Carpentier en 1828 et 1830

    A vendre.

    2° Belle filature de coton, nommée la Filature St-Jean, située aussi boulevart de Mme la Dauphine, en face de la maison qui vient d'être désignée. [Cette maison se situait à l'angle de la rue Varlet, à peu de distance de l'octroi St-Jean, bâtiment aujourd'hui appelé "Les Quatre Colonnes"].

    Cette filature se compose de quatorze métiers en fin, deux métiers en gros, treize cardes et quatre étirages ; d'un manège léger établi avec soin, et de tous les accessoires et mouvemens.

    Le bâtiment principal, ayant 120 pieds de long sur 22 de large, est élevé au-dessus du rez de chaussée d'un étage surmonté d'un grenier en attique ; les dépendances de ce principal corps de bâtiment consistent en logement de concierge et de contre-maître, cour, forge, écurie et remise, et en un grand jardin planté d'arbres à fruits : le tout contient en superficie de terrain, 3000 mètres au moins.

    Il y a moins d'un an que les bâtimens ont été construits ; ils sont d'une grande solidité ; tous les métiers sont neufs ou remis à neufs ; la filature est prête à marcher, et l'acquéreur n'aurait aucune dépense à faire, en entrant en jouissance.

    La vente par adjudication est à nouveau annoncée pour le Mercredi 11 août 1830, suivant un descriptif sensiblement identique. (Le Journal de la ville de Saint-Quentin et des communes environnantes, n°566, 20-06-1830, p. 8 ; n°570, 18-07-1830, p. 15).

    Extrait de : Le Journal de la ville de Saint-Quentin et des communes environnantes, n°484, 23-11-1828, p. 7.

  • Purge d'hypothèque de la filature Carpentier en 1835

    L'an 1835, le 23 janvier, à la requête de M. Célestin-Romain Bauchart-Demarolle, négociant filateur, demeurant à Saint-Quentin, etc.

    D'un acte passé le 9 janvier 1835, etc.

    Requérant, d'un établissement de filature de coton, et de tout son matériel, situé audit St-Quentin, boulevart de la Reine, numéro cinq, bâtimens d'habitation et autres, cour et jardin, etc.

    Duquel établissement la vente a été faite sur la poursuite de licitation de M. Louis-Achille Carpentier et Jean-Claude-Auguste Carpentier, anciens négocians-filateurs à St-Quentin, associés sous la raison Carpentier Frères, demeurant actuellement le premier à Clervaux, arrondissement de Bar-sur-Aube, et le second à Voulpaix (Aisne), eux propriétaires par indivis, demandeurs contre dame Thérèse Bonarme, veuve du sieur Jean Collon, décédé banquier à Paris etc.

    Moyennant la somme de quarante-un mille cent soixante francs quatre-vingt-dix centimes etc.

    Extrait de : Le Journal de la ville de Saint-Quentin et des communes environnantes, n°808, 08-02-1835, p. 3-6.

  • Produits présentés à l'Exposition Universelle de 1855

    Activité : Peignage de laine et emploi en tissus.

    Produits exposés : Tissus Orléans, trame alpaga - tissus popeline, trame laine anglaise tissé - mérinos extra-fin - tissus de nouveauté de l'année - bobines de peigné d'alpaga.

    Extrait de : BM Saint-Quentin Q - Fonds Local - GL 445 - Gomart, Charles. [Recueil de pièces relatives à la préparation de l'Exposition Universelle de 1855]. Pièces 350 à 353.

  • Les équipements du tissage David puis Pannier avant la première guerre mondiale

    1861 à 1863 - David Frères et Cie.

    79 à 110 métiers à tisser, séchage et collage de chaînes.

    1864 - David Frères et Cie.

    110 métiers à tisser, séchage et collage de chaînes.

    1877 et 1881 - Principe Pannier.

    54 métiers.

    1885 - Principe Pannier.

    76 métiers.

    1891 - Fernand Pannier.

    84 métiers.

    1895 et 1901 - Fernand et Léon Pannier.

    84 métiers mécaniques à coton.

    1907 - Fernand et Léon Pannier.

    Commerce de coton filé en gros.

    1914 - F. et L. Pannier et Cie

    APAVE - Constat des dégats occasionnés par les allemands pendant l´occupation à l´usine de MM. Pannier & Cie - 29/03/1920

    Relevé des équipements principaux.

    Salle des machines :

    1 machine à vapeur Jumelle Zimmermann de 350 HP (brisée complètement).

    1 génératrice à courant continu Siemens 110V 175 à 1100t/min.

    1 générateur (138 m2) Meunier & Cie (Lille).

    2 surchauffeurs Degremont (Le Cateau).

    1 générateur (71 m2) André (Soissons).

    1 générateur (120 m2) Cail (Denain).

    Atelier de Retordage :

    1 bobinoir nettoyeur (1909).

    3 continus à retordre de 1216 broches (au total) Tweydales & Smalley (1910).

    2 continus à retordre de 400 broches chacun Horward & Bullough (1905).

    2 continus à retordre de 320 broches chacun Dobson & Barlow.

    2 continus à retordre 350 broches chacun Dobson & Barlow.

    1 continu à retordre de 250 broches chacun Howard & Bullough.

    5 continus à retordre de 1510 broches (au total) Howard & Bullough.

    1 continu à retordre de 220 broches Ryo Catteau.

    3 bancs de métiers à faire les cocons (16 machines à coconner) Levy (Rorschach - Suisse).

    2 machines à coconner à 2 broches Amstutz & Levin (Roschach).

    2 machines à coconner à 2 broches Martini.

    3 machines à bobiner sur tubes (machines allemandes).

    Atelier de bobinage dévidage :

    2 moulineuses de 100 broches chacune Ryo Catteau.

    1 bobinoir de 120 broches Stubbs (Manchester).

    2 bobinoirs de 100 broches chacun (Arundel).

    1 bobinoir de 150 broches (Arundel).

    1 bobinoir de 125 broches (Stubbs).

    1 bobinoir de 100 broches Boyd (Glasgow).

    1 bobineuse assembleuse de 40 broches (Ryo Catteau).

    1 bobineuse assembleuse (Muller - Munchen).

    5 dévidoirs (4 Stubbs et 1 Ryo Catteau).

    Flambage :

    1 métier à flamber 30 tambours (Villa In - Lille).

    1er étage :

    1 ourdissoir sectionnel de 400 bobines (Vendame - Roubaix).

    1 ourdissoir à casse fil de 850 bobines.

    5 ourdissoirs à casse fil de 850 bobines.

    1 ourdissoir de 200 bobines (Vendame).

    5 ourdissoirs de 50 bobines chacun.

    1 ourdissoir de 30 bobines (Vendame).

    2 ourdissoirs pour coton de 30 tambours chacun.

    2 dévidoirs.

    4 trafusoirs.

    2e étage :

    4 pareuses de 3/4 à 8 brosses (André - Thaw).

    4 pareuses de 5/4 à 8 brosses.

    1 encolleuse de 6/4.

    1 encolleuse de 4/4.

    Tous ces équipements inventoriés sont manquants (réquisitionnés ou brisés).

    Extrait de : registres des patentes pour la période 1861/1863 (AC Saint-Quentin 1 G 50 à 53), 1864/1907 (AC Saint-Quentin : 1 G 24 à 75) et des dossiers de dommages de guerre pour 1914 (AD Aisne : 15 R 1166 - Dossier 5147).

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Saint-Quentin. Série D ; 3 D 85. Correspondance générale - Travail des enfants dans les manufactures - Arrondissement de Saint-Quentin. Liste des manufactures, usines, ateliers et fabriques soumis à la loi du 22 mars 1841. [1869].

    Colpin et Christy - Parage et tissage mécanique
  • AC Saint-Quentin. Série F ; 3 F 5. Statistiques.

    Années 1877, 1878, 1882
  • AC Saint-Quentin. Série F ; 7 F 12. Conseil des Prudhommes - Liste des électeurs : patrons et ouvriers, 1883 à 1886.

    année 1885
  • AC Saint-Quentin. Série F ; 7 F 16 et 17. Conseil des Prudhommes - Listes électorales : Patrons, 1908 à 1927.

  • AC Saint-Quentin. Série G ; 1 G 24 à 93. Matrices des contributions personnelles et des patentes. 1864-1914.

    années 1864 (1 G 24), 1877 (1 G 26), 1881 (1 G 30), 1885 (1 G 34), 1891 (1 G 40), 1895 (1 G 44), 1901 (1 G 67/68), 1907 (1 G 74/75)
  • AC Saint-Quentin. Série G ; 1 G 50 à 53. Registres des patentes pour les années 1861, 1862 et 1863.

    années 1861 et 1862
  • AC Saint-Quentin. Série G ; 1 G 54 à 59. Contributions et patentes : réclamations, avis, conclusions, décisions définitives.

    1 G 54 et 55 - Années 1859, 1863 et 1865
  • AC Saint-Quentin. Série G ; 1 G 61. Matrice des propriétés baties [1842-1846].

    propriété de Célestin Bauchard
  • AC Saint-Quentin. Série G ; 1 G 62. Déclarations des constructions nouvelles, reconstructions, etc - [1891-1898].

    déclaration n°131 du 5 mai 1893 - F. et L. Pannier et cie - Agrandissement d'atelier - Mars 1893
  • AC Saint-Quentin. Série O ; 3 O 20. Estimation approximative des unités de vapeur installées dans les usines de Saint-Quentin - [vers 1910].

  • AD Aisne. Série P ; 4 P 691/10. Matrices des propriétés mixtes et non bâties - Première série (1827-1883).

    registre des augmentations et diminutions - 1856 - Parcelles C 476-477 - Maurice Louis David ; et Etat des sections - 1831 - Parcelle C' 476 - Folio 70 - Achille Carpentier
  • AC Saint-Quentin. Non coté. Matrices cadastrales - 3e série - 1911/1926, [les mêmes matrices sont conservées aux archives départementales : AD Aisne. 4 P 691/2 à 9].

    cases 4183 et 4184
  • AC Saint-Quentin. Non coté. Copie de la matrice générale des contributions. 1961 - 1967.

  • AC Saint-Quentin. Service de l'Urbanisme ; Permis de construire. 553-1 - Boulevard Roosevelt. Casier sanitaire - Pannier - [1920].

  • AC Saint-Quentin. Service de l'Urbanisme ; non coté. Cadastre - Etat des sections en 1831.

    Achille Carpentier - Parcelle C 476.
  • AD Aisne. Série M ; 9 M 8. Commerce et industrie - Affaires diverses, correspondance - 1936-1940.

    19-04-1939 - M. Maurice Michel, industriel, Conseiller du Commerce Extérieur de la France (5 bd Roosevelt) à Monsieur le Ministre du Commerce : rapport sur la situation de l'industrie de la guipure
  • AD Aisne. Série R ; 15 R 1166. Dommages de guerre. Dossier n°5147 - Société F. L. Pannier.

  • AD Aisne. Série U ; 255 U 175. Justice de Paix de Saint-Quentin - Actes de sociétés - Constitutions - Statuts - Dissolutions.

    16 mars 1922 - Modification des statuts de la société Fernand Pannier et Compagnie ; et 28 juin 1922 - Dépôt des statuts de la société Michel et fils - Pannier et Cie (Société Textile de Saint-Quentin)
  • AD Aisne. Série U ; 255 U 197. Justice de Paix de Saint-Quentin - Actes de sociétés - Constitutions - Statuts - Dissolutions.

    15-02-1936 - Société Textile de Saint-Quentin - Cession des part de Berthe Quinton
  • AD Aisne. Série U ; 289 U 127. Tribunal de Commerce de Saint-Quentin - Dépôt des actes de sociétés - Registres d'enregistrement.

    1890 - Création de la société F. et L. Pannier et Cie
  • AD Aisne. Série U ; 289 U 128. Tribunal de Commerce de Saint-Quentin - Dépôt des actes de sociétés - Registres d'enregistrement.

    1898 - Prorogation de la société F. et L. Pannier et Cie
  • AD Aisne. Série U ; 289 U 133. Tribunal de Commerce de Saint-Quentin - Dépôt des actes de sociétés - Registres d'enregistrement.

    1922 - Modification de raison sociale - Fernand Pannier et Cie ; et 1922 - Création de la Société Michel et fils - Pannier et Cie (Société Textile de Saint-Quentin)
  • AD Aisne. Série U ; 289 U 135. Tribunal de Commerce de Saint-Quentin - Dépôt des actes de sociétés - Registres d'enregistrement.

    1926 - Modification des statuts - Société Michel frères, Pannier et Cie
  • AD Aisne. Série U ; 289 U 137. Tribunal de Commerce de Saint-Quentin - Dépôt des actes de sociétés - Registres d'enregistrement.

    1936 - Cession de parts, nomination d'un nouveau gérant - Société Michel frères Pannier et Cie
  • AD Aisne. 9409. Industrie - Etudes du Comité d'Etudes et de Liaison Interprofessionnel du Département de l'Aisne - Recensement des industries pour 1960, 1964, 1966 et 1868.

  • AD Aisne. 9411. Industrie .

    Liste des établissements classés recensés au 1er janvier 1965
  • BM Saint-Quentin. Fonds local. GL 445. [Recueil de pièces relatives à la préparation de l'Exposition Universelle de 1855]. Gomart, Charles. 665 pièces, [4] p. 37 cm.

    pièces 350 à 353
  • BM Saint-Quentin. Fonds local. Annuaires et almanachs.

    années 1855 à 1954
Documents figurés
  • Ville de Saint-Quentin. Supplément à la section C de l'Etang d'Isle. Plan, encre, lavis, 1 : 2500, [1821-1831] (AC Saint-Quentin ; non coté).

  • Usine Pannier - 5 boulevard du Nord. Tirage de plan, 1 : 100, 62 x 91 cm, 30-04-1920, par Dumortier Georges (architecte). (AC Saint-Quentin. Service de l'Urbanisme ; Permis de construire 553-1 - Boulevard Roosevelt - Pannier [1920]).

  • Usine Pannier - 5 boulevard du Nord - Projet de reconstruction - Plan général de l'usine - A. Tirage de plan, 1 : 100, 74 x 92 cm, 15-05-1920, par Dumortier Georges (architecte). (AC Saint-Quentin. Service de l'Urbanisme ; Permis de construire 553-1 - Boulevard Roosevelt - Pannier [1920]).

  • Usine Pannier - 5 boulevard du Nord - Projet de reconstruction - Plan général de l'usine - B. Tirage de plan, 1 : 100, 74 x 92 cm, 15-05-1920, par Dumortier Georges (architecte). (AC Saint-Quentin. Service de l'Urbanisme ; Permis de construire 553-1 - Boulevard Roosevelt - Pannier [1920]).

  • Propriété de Monsieur Pannier - 5 boulevard du Nord à Saint-Quentin - Emplacements et coupes des fosses. Plan, encre sur calque, 1 : 100, 55 x 49 cm, 4-01-1921 (AC Saint-Quentin. Service de l'Urbanisme ; Permis de construire 553-1 - Boulevard Roosevelt - Pannier [1920]).

  • Saint-Quentin - Place Cromelin et boulevard du Nord. Imp. photoméc. (carte postale), [avant 1914]. Photographie de P.D. (BM Saint-Quentin. Fonds local : cartes postales).

  • Vue aérienne - Ville. Photogr. pos., n. et b., altitude 2600 m, focale 50, format 179 x 238 mm, 11 h 30, 21-11-1918 (AD Aisne. 28 Fi Saint-Quentin 11).

  • [Vue aérienne de l'usine vers 1989]. Photogr. pos., coul., n° 98, 17,5 x 24,5 cm, [1989] (BM Saint-Quentin. Fonds local : photographies aériennes).

  • [Vue aérienne de Saint-Quentin vers 1933-1936]. Photogr. pos., n. et b., série H 306, 23 x 16,5 cm, [1933-1936], par la Compagnie Aérienne Française (BM Saint-Quentin. Fonds local : photographies aériennes).

Bibliographie
  • Art et textile picards : St-Quentin, Amiens, Beauvais, Prestige de la qualité et de l'élégance. Paris : Editions Mauranchon-Lamy, 1949.

  • CELEDA. L´industrie du département de l´Aisne au 1er janvier 1977. Saint-Quentin, [1977].

  • Le Journal de la ville de Saint-Quentin et des communes environnantes.

    n°484, 23-11-1828, p. 7 ; n°798, 30-11-1834 ; n°808, 08-02-1835, pp. 3-6 ; n°811, 01-03-1835 ; n°815, 29-03-1835
  • Qui fabrique Quoi ? Répertoire des industriels et producteurs de l'Aisne. Saint-Quentin : CCI de l'Aisne, [1972].

  • Rapports sur l'exposition universelle de Londres en 1862 présentés à la Chambre de Commerce par les Contre-Maîtres et Ouvriers délégués pour visiter cette exposition. Saint-Quentin : imp. Cottenest & Cie, 1862 (BM Saint-Quentin - fonds Local - ML 1017).

    pp. 5-18 - Rapport de M. Rousseau, directeur de fabrique chez MM. David frères, fabricants de tissus de laine à Saint-Quentin
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Communauté d'agglomération et ville de Saint-Quentin (c) Communauté d'agglomération et ville de Saint-Quentin - Pillet Frédéric