Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ancienne fonderie de cuivre et de bronze Hubert Acoulon, puis Hubert Acoulon et ses fils (vestiges)

Dossier IA00076562 réalisé en 1985

Fiche

Précision dénomination fonderie de cuivre et de bronze
Appellations Acoulon H. et ses fils
Parties constituantes non étudiées logement patronal, cour, atelier de fabrication
Dénominations fonderie
Aire d'étude et canton Trois Vallées - Friville-Escarbotin
Adresse Commune : Friville-Escarbotin
Adresse : 51 rue Isaïe-Sellier
Cadastre : 2014 AE 154

La fonderie de cuivre et de bronze phosphoreux Hubert Acoulon et ses fils est créée en 1872. Une lithographie du début du 20e siècle renseigne sur l'organisation des bâtiments de cette fonderie. La demeure patronale donnant sur la Grand'Rue est également juxtaposée à l'entrée principale de l'usine. La fonderie est composée de sept bâtiments édifiés parallèlement à la rue, largement éclairés de grandes baies, et couverts de toits à longs pans. Deux cheminées sont également représentées sur cette lithographie : la plus haute, dans la grande cour, la deuxième au coeur des ateliers de fabrication. Les écuries, situés à l'ouest de l'ensemble, occupent deux bâtiments en retour d'équerre.

Les archives départementales (série O) indiquent qu'en 1888, la fonderie Acoulon produit des robinets mais également des pompes, des turbines et des compresseurs. La mention d'une chaudière à vapeur est faite en 1895.

L'ancien logement patronal et bureau est daté 1889.

La fonderie Acoulon et ses fils est inactive depuis 1985.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle, milieu 20e siècle
Dates 1889, porte la date

L'ancienne fonderie comprend actuellement la demeure patronale et une partie des anciens bureaux donnant sur la rue. Quatre anciens ateliers de fabrication sont encore présents sur le site. Construits perpendiculairement à la rue, ils sont édifiés en briques et couverts d'ardoises. Une partie des anciennes écuries, construites en briques et munies de grandes ouvertures, est également conservée.

Inscription (travée centrale de l'ancien logement patronal et bureau) : "H. Acoulon" (cartouche au-dessus de la porte d'entrée) et "1889 Fonderie de cuivre et de bronze"(deuxième sur le fronton de la travée centrale).

La friche industrielle présente une surface d'environ 1000 m2.

Murs brique
ciment
torchis
Toit ardoise, tuile mécanique
Étages sous-sol, 1 étage carré
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit à longs pans pignon couvert
appentis
Escaliers
Énergies énergie thermique
énergie électrique
achetée
États conservations vestiges, établissement industriel désaffecté
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme. Série O ; 99 O 1904. Friville-Escarbotin. Administration communale, 1870-1939.

  • AD Somme. Série M ; 6 M 368. Friville-Escarbotin. Recensement de la population, 1836-1911.

  • AD Somme. Série P ; 3 P 368/9. Friville-Escarbotin. Matrices des propriétés bâties, 1882-1911.

Documents figurés
  • [Vue cavalière de la fonderie], lithographie sur papier à en-tête commercial, [s.d.] (AD Somme ; M 96861).

  • [Vue cavalière de la fonderie Acoulon], lithographie sur papier à en-tête imprimé, 1922 (coll. part.).

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Syndicat mixte Baie de Somme - Trois Vallées - Dufournier Benoît
Benoît Dufournier

Chercheur au service régional de l'Inventaire de 1985 à 1992, en charge du recensement du patrimoine industriel.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Kocourek Frédéric-Nicolas
Frédéric-Nicolas Kocourek

Enquêteur externe, chargé de l'inventaire du patrimoine du Vimeu industriel de 2014 à 2016.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Barbedor Isabelle
Isabelle Barbedor

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.