Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ancienne fonderie de cuivre Verlant et Beaurain, puis entreprise de fournitures électriques SM-CI, SAAE Malico connectors international et Beaurain distribution

Dossier IA00076610 inclus dans Le village de Fressenneville réalisé en 1985

Fiche

Précision dénominationfonderie de cuivre
AppellationsVerlant et Beaurain , SM-CI, SAAE Malico connectors international , Beaurain distribution
Destinationsfonderie, usine de matériel électrique industriel
Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, cour, bureau, transformateur, logement patronal
Dénominationsfonderie
Aire d'étude et cantonCommunauté de communes du Vimeu - Friville-Escarbotin
AdresseCommune : Fressenneville
Lieu-dit : Les Marettes
Adresse : 44 rue, Emile-Zola , ancienne rue de
Nibas
Cadastre : 1983 AD 36, 37, 219, 229 à 232

Les premiers ateliers de cette fonderie de cuivre ont été construits en 1930, après la constitution de la société Verlant et Beaurain (1927).

Avant la construction de ces bâtiments, l'entreprise débute son activité dans l'ancienne salle de cinéma du village, construite en 1919, rue du Cul-de-Sac (actuelle rue Louis-Quentin), près de l'ancienne école des filles.

Les ateliers de fabrication, augmentés en 1948 par la SARL Verlant et Beaurain, sont encore agrandis en 1966 et 1978, vers le sud.

L'entreprise s'est progressivement spécialisée dans l'équipement électrique.

Les deux maisons encadrant les ateliers de fabrication, construites en 1932-1933, sont réaffectées en bureaux vers 1960. Un autre logis est construit en 1937, à proximité de l'usine.

D'après une information orale, l'installation dans les nouveaux locaux s'est accompagnée d'un renouvellement des machines (perceuse-taraudeuse). L'entreprise produit d'abord de la fonte d'articles de cuivrerie (ameublement, serrures, boîtes aux lettres, charnières). L'un des fondateurs, Beaurain, qui avait travaillé chez Riquier, élargit la gamme des produits à des pièces pour matériel électrique (convecteurs, transformateurs), après la Seconde Guerre mondiale. La fonderie sous-traitait la serrurerie, jusqu'aux années 1960.

Beaurain succède à Paul Verlant comme directeur technique ; en 1966, il conduit la reconversion de la fonderie en matriçage, qui sera abandonné en 1983.

L'entreprise s'orientant ensuite vers la production aluminium, la production de cuivre est considérablement réduite au début des années 70 et principalement destinée à l'export vers l'Afrique.

Le cuivre était acheté par l'Artésienne, dans les environs de Lyon.

Trois entreprises de fournitures électriques en gros sont actuellement implantées sur le site : SM-CI, SAAE Malico connectors international et Beaurain distribution.

Effectifs

1962 : 50 à 100 salariés.

1983 : 100 salariés.

Période(s)Principale : 2e quart 20e siècle, 2e moitié 20e siècle
Dates1930, daté par tradition orale
1948, daté par tradition orale
1966, daté par tradition orale
1978, daté par tradition orale

Le site industriel comprend des ateliers de fabrication, implantés à l'alignement de la voie, et un logement patronal.

Mursbrique
essentage de tôle
béton parpaing de béton
béton armé
Toitardoise, tuile mécanique, matériau synthétique en couverture
Étagessous-sol, 1 étage carré, en rez-de-chaussée
Couverturesterrasse
toit à longs pans demi-croupe
pignon couvert
shed
Énergiesénergie électrique achetée

Ce dossier de repérage du patrimoine industriel, établi en 1988 par Benoit Dufournier, a été mis à jour et enrichi par Romain Grimaud et Isabelle Barbedor en 2012-2014, dans le cadre de l'inventaire topographique du Vimeu industriel.

Statut de la propriétépropriété privée
Éléments remarquablesmachine de production

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme. Série P ; 3 P 360/10. Fressenneville. Matrice des propriétés bâties, 1911-1943.

Documents figurés
  • [Vue aérienne, vue cavalière et vues intérieures], photographies, [vers 1950] (coll. part.).

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Dufournier Benoît
Dufournier Benoît

Chercheur au service régional de l'Inventaire de 1985 à 1992, en charge du recensement du patrimoine industriel.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Grimaud Romain
Grimaud Romain

Chargé de l'inventaire du patrimoine du Vimeu industriel de 2011 à 2012.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.