Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ancienne maison de directeur, devenue mairie de Flixecourt

Dossier IA80009648 inclus dans La ville de Flixecourt réalisé en 2013

Fiche

Genre de cadre
Parties constituantes non étudiées cour, jardin
Dénominations maison, mairie
Aire d'étude et canton Grand Amiénois - Picquigny
Adresse Commune : Flixecourt
Adresse : 35 rue Roger-Godard , ancienne route Royale , ancienne rue Thiers
Cadastre : 2012 AI 795

La maison, actuellement occupée par la mairie de Flixecourt, est à l'origine la maison que Victor Moignet, directeur de l'usine Saint Frères de Flixecourt, se serait fait construire en 1880. L'industriel avait en effet acquis le terrain d'Aimable Prévost, ancien directeur d'école à Calais, en 1879 (acte passé devant Me Toupart, notaire à Flixecourt, le 29 juin 1879) afin d'y faire construire son habitation. L'initiale M de son patronyme figure au-dessus de l'ornement en agrafe de la travée centrale formant saillie d'avant-corps. Lors du recensement de population de 1881, Victor Moignet est âgé de 42 ans et vit dans cette maison avec sa femme Léontine Loir, leur fille de 16 ans et une domestique. A la suite du décès de la veuve de Victor Moignet, en 1914, l'immeuble est acheté par les époux Flament.

En 1946, l'ancienne mairie n'étant plus adaptée aux besoins des services administratifs de la commune, le conseil municipal saisit l'opportunité de la vente de la demeure de la veuve Flament, pour y installer la nouvelle mairie. Elle est achetée le 21 octobre 1946 (acte de vente passé devant Me Neel, notaire à Flixecourt) et les travaux d'aménagement pour l'accueil des nouveaux services municipaux sont réalisés durant l'année 1947, sous la conduite de l'architecte communal, Pierre Lemaire. En 1948, le conseil municipal est installé dans sa nouvelle mairie.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Secondaire : 3e quart 20e siècle
Dates 1880, daté par travaux historiques
1947, daté par source
Auteur(s) Auteur : Lemaire Pierre, architecte communal, attribution par source
Personnalité : Moignet Victor, commanditaire, attribution par source

La maison est située en retrait de la rue Roger-Godard, qui traverse la ville du nord au sud. Elle occupe le milieu d'une parcelle qui donne également sur la rue Dubuquet.

L'édifice, de plan massé, est construit en brique et couvert d'un toit en ardoise à longs pans et croupes orné d'un lignolet festonné et d'épis de faîtage. Il présente une élévation à cinq travées et compte un étage carré et un comble éclairé de deux œils-de-bœuf encadrant une lucarne centrale, à ailerons et fronton cintré brisé.

La travée centrale est soulignée par un léger ressaut d'avant-corps en pierre de taille. Elle accueille l'entrée principale de l'édifice, surmontée d'une porte-fenêtre avec balcon en ferronnerie. Les ouvertures cintrées sont encadrées d'un chambranle en pierre orné d'un motif en agrafe. L'entablement également en pierre est composé d'une architrave à trois fasces, d'une frise nue en brique, à l'exception de la travée centrale en pierre au centre de laquelle figure l'initiale M logée dans un losange, et d'une corniche denticulée.

Murs brique
Toit ardoise
Étages 1 étage carré
Couvertures toit à longs pans croupe
Typologies maison bourgeoise

La maison, actuellement occupée par la mairie de Flixecourt, est à l'origine la maison que Victor Moignet, directeur de l'usine Saint Frères de Flixecourt, se serait fait construire en 1880. Même si elle ne rivalise pas avec les maisons patronales ou les demeures des frères Saint, Victor Moignet souhaite montrer sa réussite professionnelle par la qualité architecturale de la construction et par la position géographique qu'elle occupe dans le bourg.

La mairie y est installée depuis 1948.

Statut de la propriété propriété publique

Annexes

  • Extrait du registre des délibérations du Conseil municipal de Flixecourt, 3 janvier 1946

    Il existe actuellement, rue Thiers, un local d'habitation de Madame veuve Flament qui est sur le point d'être vendu et qui serait susceptible de convenir à l'installation des services municipaux et de faire une nouvelle mairie plus centrale. Les services de la mairie : bureau du secrétaire de mairie, de distribution de tickets de ravitaillement, salle de délibération, couloir, salle d'attente pourraient être installés au rez-de-chaussée. Pour les élections, possibilité d'établir deux bureaux de vote côte à côte. Au premier étage, pourraient être installés les services de prestation de l'enfance et de la maternité, consultation des nourrissons, des femmes enceinte, services d'assistance sociale ; projet qui aurait reçu l'approbation orale de l'inspecteur régional de la famille. Le premier étage pourrait avoir une autre destination suivant avis de l'inspecteur départemental de la santé, un mouvement de jeunesse d'éducation populaire. Des bains-douches pourraient être installés dasn les communs. Etant donné l'étendue du terrain adjacent à l'immeuble, il y aurait la possibilité de construire une salle des fêtes ; construction qui ne gênerait en rien la destination première de l'immeuble principal.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Flixecourt. Registre des délibérations du Conseil municipal, 1944-1950.

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Fournier Bertrand