Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ancienne sucrerie Coquin et Cie, puis râperie de betteraves de la Société Vermandoise de Sucreries (S.V.S.)

Dossier IA00076535 réalisé en 1988

Fiche

Voir

Précision dénomination sucrerie de betteraves
râperie de betteraves
Appellations Coquin et Cie , Société Vermandoise de Sucreries (S.V.S.)
Destinations entrepôt agricole
Parties constituantes non étudiées atelier de fabrication, aire de lavage, pont bascule, logement patronal, logement d'ouvriers, bureau, silo, conciergerie
Dénominations sucrerie, râperie
Aire d'étude et canton Santerre Haute-Somme - Péronne
Adresse Commune : Cartigny
Adresse : rue du Poirier
Cadastre : 2015 S 93, 98, 106

Râperie de betteraves ayant succédé à une sucrerie gérée en 1861 par les frères Coquin et Cie. L'entreprise devient Coquin A. Sagnier et Cie en 1896. Elle est ensuite transformée en société en commandite simple portant le nom de Sagnier & Cie en 1898.

La sucrerie de betteraves, qui est exploitée par Armand Louis Sagnier, est dévastée pendant la première guerre mondiale. En 1920, l'estimation des pertes subies est évaluée à 6,5 millions de francs (valeur 1921). Les ruines de l'établissement sont reprises par la Société Vermandoise de Sucreries qui utilise le site pour l'installation d'une nouvelle râperie alimentant la Sucrerie de Sainte-Emilie. La nouvelle usine est opérationnelle en 1924. L'architecture développe un vocabulaire ornemental commun à tous les établissements dépendants de ce groupe industriel.

La râperie cesse son activité vers 1950. Dès lors, les bâtiments sont utilisés pour le stockage des céréales. Devenue sans usage, la cheminée est démontée vers 1978. Le site est par ailleurs complété vers 1985 de nouveaux silos à grains.

Equipement industriel : en 1861, la sucrerie fonctionne avec trois chaudières et une machine à vapeur de 20 CV pour la râperie, 2 machines (10 cv) pour turbine et pompes.

Effectif et approche sociale : en 1939, la râperie emploie 40 ouvriers permanents. En 1985 : 3 salariés.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle , (détruit)
Principale : 1er quart 20e siècle
Dates 1924, daté par travaux historiques
Auteur(s) Personnalité : Société Vermandoise de Sucreries, commanditaire, attribution par source

La râperie est implantée en périphérie du village de Cartigny, à proximité de la route qui mène à la D44. Les ateliers de fabrication sont construits en pan-de-fer et brique. La partie nord-est en surélévation et comble à surcroît. Les toits sont à longs pans.

Les logements d'ouvriers sont également construits en brique, avec ornement géométrique, à un étage carré, toit à longs pans.

Le logement patronal ou conciergerie est construit en brique, en rez-de-chaussée, couvert d'un toit à longs pans, croupe et demi-croupe. Ses baies sont rectangulaires, avec arc en anse de panier.

Murs brique pan de fer
ciment
essentage d'ardoise
Toit tuile mécanique, tôle ondulée
Étages 1 étage carré, comble à surcroît
Couvrements charpente métallique apparente
Couvertures terrasse
toit à longs pans pignon couvert
appentis
demi-croupe
croupe
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier droit
Énergies énergie thermique
Techniques céramique
Précision représentations

Le décor se situe sur le logement d'ouvriers et sur les élévations nord et sud des ateliers de fabrication (médaillons avec initiales V.S. pour Vermandoise de Sucreries).

Appareil décoratif brique bicolore : pilastres, chapiteaux, faux oeils de boeuf à bossages ; modèle architectural commun à plusieurs sucreries (Etricourt-Manancourt, Liéramont, Sainte-Emilie).

Ce dossier de recensement du patrimoine industriel de la Somme, établi en 1988 par Benoît Dufournier et complété en 2003 par l'agence Bailly, a été mis à jour et enrichi par Bertrand Fournier en 2018 dans le cadre de l'enquête thématique régionale sur la Première Reconstruction industrielle.

Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler
Éléments remarquables atelier de fabrication

Références documentaires

Documents figurés
  • Cartigny (Somme). Vue générale, carte postale, phot. E. Souillard, Plaques Lumière, [avant 1914] (coll. part.).

  • Cartigny. La Fabrique, carte postale, phot. Laval, édit. Vasseur, [après 1914] (coll. part.).

Bibliographie
  • INVENTAIRE GENERAL DU PATRIMOINE CULTUREL. Région PICARDIE. Architectures de la Reconstruction dans l'Est de la Somme. Réd. Carmen Popescu, collab. Aline Magnien ; photogr. jean-Claude Rime, Thierry Lefébure. Lyon : Lieux Dits, 2006 (Itinéraires du patrimoine, 297).

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Dufournier Benoît
Benoît Dufournier

Chercheur au service régional de l'Inventaire de 1985 à 1992, en charge du recensement du patrimoine industriel.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Caulliez Stéphanie - Laurent Philippe - Bailly Gilles-Henri - Fournier Bertrand