Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ancienne usine de caoutchouc Léfébure, Legrand et Cie, puis manufacture Générale de Caoutchouc Veuve Boinet et fils, garage, puis usine de textile non tissé et entrepôt commercial

Dossier IA02002894 inclus dans Les établissements industriels du faubourg d'Isle réalisé en 2005

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellations Lefébure A., Legrand et Compagnie, Lefébure A. Gougy F. et Compagnie, Boinet G. et Compagnie, Générale de Caoutchouc Veuve G. Boinet et fils
Destinations garage de réparation automobile, usine de produit textile non tissé, entrepôt commercial
Parties constituantes non étudiées atelier de fabrication, entrepôt industriel, logement d'ouvriers
Dénominations usine de caoutchouc
Aire d'étude et canton Saint-Quentinois - Saint-Quentin
Adresse Commune : Saint-Quentin
Lieu-dit : faubourg d' Isle
Adresse : 43 rue Joséphine , 105 à 117 rue de Guise , 33 à 35 rue Dornenberger
Cadastre : 2004 BT 32, 33, 34, 35, 36, 316, 366, 368, 369, 393, 401, 402, 405, 406

En décembre 1880, Marie Alexandre Lefébure, Louis Legrand et Julie Baudon (veuve Leclère) fondent une usine de caoutchouc, exploitée sous la raison sociale Lefébure, Legrand et Cie. La production, qui débute en 1881, est orientée vers deux types de produits : les objets à destination de l'équipement industriel (joints, etc.) et les vêtements caoutchoutés. En 1890, les statuts de la société sont modifiés avec le départ de Legrand et l'entrée dans la société de Félix Gougy, négociant parisien. La raison sociale devient A. Lefébure, F. Gougy et Cie. A partir de 1896, de nouveaux bâtiments sont édifiés, doublant ainsi la surface des ateliers. Intégré à la société, probablement dès 1899, Gustave Boinet s'associe à Marie Alexandre Lefébure en 1902, pour fonder la société G. Boinet et Cie. L'usine, vidée de ses équipements et partiellement endommagée durant la Première Guerre mondiale, est restaurée en 1920 sur les plans de l'architecte Emile Le Bot. Plusieurs habitations de la rue Joséphine (non étudiées) sont acquises durant l'entre-deux-guerres, à destination du personnel de l'usine. En 1938, l'entreprise gérée par les fils de Gustave Boinet, Ernest et Henri, change de statuts et de raison sociale, pour devenir la Manufacture Générale de Caoutchouc Veuve G. Boinet et ses Fils. Les produits sont commercialisés depuis 1928 sous la marque Para Rubber. Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, l'usine connaît de nouveaux développements, nécessitant l'édification d'ateliers et d'une centrale thermique, rue Dornenberger, en 1946 et 1947, sous la direction de l'architecte Henry Brassart. Peu à peu, l'usine de caoutchouc abandonne le caoutchoutage de tissus et la confection, pour se spécialiser dans la fabrication d'équipements industriels (profilés caoutchoutés, joints, etc.) en lien direct avec la spécialité de l'industrie mécanique saint-quentinoise, la manutention (bandes transporteuses à âme de genêt). Un nouvel atelier pour la fabrication des bandes transporteuses est construit en 1959, au nord-est du site, tandis que les ateliers de la petite usine de meubles voisine (J.A. Lesne), rue Joséphine, sont absorbés avant 1966. Vers 1982, l'usine, alors spécialisée dans la fabrication de pièces moulées et de profilés extrudés, ferme ses portes. Les locaux, dont ne subsistent que les bâtiments postérieurs à 1946 (en dehors des logements), sont aujourd'hui partagés entre un garage de réparation automobile, un établissement commercial (cheminées d'intérieur) et, depuis 1987, une petite usine de produit textile non tissé à destination de l'industrie automobile, SOFOMA, implantée sur le site voisin depuis 1964. Ces ateliers doivent prochainement être détruits, pour laisser place à des immeubles de logements. Vers 1885, l'usine est équipée d'une machine à vapeur à balancier de 60 ch. (puissance estimée à 50 ch. en 1910), détruite durant la Première Guerre mondiale. Les ateliers emploient 8 ouvriers en 1885, 25 dans les années 1890, 80 en 1914. L'usine emploie entre 350 et 400 salariés dans les années 1960-1970, 150 en 1982.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Principale : 1er quart 20e siècle
Principale : 2e quart 20e siècle
Principale : 3e quart 20e siècle
Dates 1880, daté par source
1896, daté par source
1920, daté par source
1946, daté par source
1947, daté par source
1959, daté par source
Auteur(s) Auteur : Le Bot Emile, architecte, attribution par source
Personnalité : Lefébure Marie Alexandre, commanditaire
Personnalité : Legrand Louis, commanditaire
Personnalité : Baudon Julie, commanditaire
Personnalité : Lefébure A. Gougy F. et Compagnie, commanditaire
Personnalité : Manufacture Générale de Caoutchouc Veuve G. Boinet et ses Fils,
Manufacture Générale de Caoutchouc Veuve G. Boinet et ses Fils
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire
Auteur : Brassart-Mariage agence d'architecture,
agence d'architecture Brassart-Mariage

L'agence Brassart-Mariage père et fils, installée à Saint-Quentin (Aisne), est chargée de la reconstruction des équipements publics plusieurs villes de la Somme et de l'Aisne, après la première guerre mondiale. Le bureau de Ham est dirigé par Henry Brassart, architecte saint-quentinois né en 1902, fils de Louis Brassart-Mariage (1875-1933), à qui sont attribués l'ensemble des réalisations de l'agence. Louis Brassart-Mariage est formé auprès de Charles Chérier, architecte à Saint-Quentin. Parmi les réalisations de l'agence figurent les mairies et les écoles de Brissay-Choigny, Remigny, Morcourt,Grugies, Gouy, Tugny-et-Pont, Hinacourt, Ly-Fontaine, Seconcourt, Sequehart. Il est également l'auteur de la reconstruction de la minoterie de Brissay-Choigny.

Maison d'habitation de Louis Brassart-Mariage : 1, rue de l'Etat-Major à Saint-Quentin


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source

Les ateliers couverts de sheds, sont en rez-de-chaussée, construits en brique, parfois recouverte de tôles nervurées. Les sheds sont constitués de structures mixtes bois-métal, et couvert principalement de tuile mécanique, plus rarement de tôles ondulées. Les hangars sont à pans de métal hourdés de brique, où simplement constitués de structures métalliques porteuses à essentage de tôles ou plaque de fibro-ciment. Ils sont couverts de toits à longs pans en fibro-ciment ou tôles ondulées. L'ancienne centrale thermique se compose d'une halle, et d'une partie secondaire subdivisée en deux niveaux, couverts en appentis. Elle est construite en brique, avec sutructure porteuse en métal (poteaux à treillis) et chaînages en béton armé. La halle est dotée d'une charpente métallique formant un toit à longs pans, couvert en fibro-ciment. La toiture est masquée à l'ouest par un pignon à redents (à deux degrés seulement). L'un des longs pans est percé d'une petite cheminée d'usine métallique (au nombre de trois à l'origine). Les cinq logements, accolés et alignés en bordure de la rue de Guise, en brique, se composent d'un sous-sol, d'un rez-de-chaussée et d'un étage de comble. Ils sont couverts de toits à longs pans, en fibro-ciment. Ces logements sont de deux types : un modèle unique, à quatre travées, et quatre identiques, à trois travées. Au cours d'une réhabilitation récente, les façades antérieures de trois de ces logements ont été recouvertes d'un plaquage en briquettes.

Murs béton
ciment amiante
métal
brique
revêtement
essentage de ciment amiante
essentage de tôle
béton armé
pan de métal
Toit tuile mécanique, tôle ondulée, ciment en couverture, verre en couverture
Étages sous-sol, 1 étage carré
Couvertures toit à longs pans
shed
appentis
Énergies énergie thermique
produite sur place
États conservations établissement industriel désaffecté, menacé
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Saint-Quentin. Série F ; 7 F 12. Conseil des Prudhommes - Liste des électeurs : patrons et ouvriers, 1883 à 1886.

    1885 - Alexandre Lefébure (né le 06-04-1830) - Fabricant de caoutchouc depuis 1880
  • AC Saint-Quentin. Série F ; 7 F 16 et 17. Conseil des Prudhommes - Listes électorales : Patrons, 1908 à 1927.

    1913-1927 - Gustave Boinet (né en 1864) - Fabricant de caoutchouc depuis 1899
  • AC Saint-Quentin. Série G ; 1 G 24 à 93. Matrices des contributions personnelles et des patentes. 1864-1914.

    années 1885 (1 G 34), 1891 (1 G 40), 1895 (1 G 44), 1901 (1 G 67/68), 1907 (1 G 74/75), 1914 (1 G 89/90)
  • AC Saint-Quentin. Série G ; 1 G 54 à 59. Contributions et patentes : réclamations, avis, conclusions, décisions définitives.

    1 G 56 - 1882 - Lefébure
  • AC Saint-Quentin. Série G ; 1 G 62. Déclarations des constructions nouvelles, reconstructions, etc - [1891-1898].

    13-06-1896 - Déclaration n°421 - Alexandre Lefébure - Nouvelle construction
  • AC Saint-Quentin. Série O ; 3 O 20. Estimation approximative des unités de vapeur installées dans les usines de Saint-Quentin - [vers 1910].

  • AC Saint-Quentin. Non coté. Matrices cadastrales - 3e série - 1911/1926, [les mêmes matrices sont conservées aux archives départementales : AD Aisne. 4 P 691/2 à 9].

    cases 3226 et 3227 - Lefèvre (?) Alexandre
  • AC Saint-Quentin. Non coté. Copie de la matrice générale des contributions. 1961 - 1967.

  • AC Saint-Quentin. Service de l'Urbanisme ; Permis de construire : casier sanitaire. Dossier n° 352 - Rue Joséphine.

    Boinet - 1920
  • AC Saint-Quentin. Service de l'Urbanisme ; Permis de construire. Dossier n° 352 - Rue Joséphine.

    Boinet - Douches et sanitaires - 1946, garage pour véhicules, douches et sanitaires, stockage et expédition, magasin d'outillage et atelier de forge - 1946 ; cantine d'ouvriers et logements d'ouvriers - 1947 ; magasin d'expédition - 1956
  • AC Saint-Quentin. Service de l'Urbanisme ; Permis de construire. Dossier n° 199 - Rue Dornenberger.

    Boinet - Aménagement d'une centrale thermique - 1947
  • AC Saint-Quentin. Service de l'Urbanisme ; Permis de construire. Dossier n° 499 - Rue Tour-de-Ville.

    S.A. Boinet et ses Fils - Cosntruction d'un bâtiment industriel - 1959
  • AD Aisne. Série U ; 255 U 164. Justice de Paix de Saint-Quentin - Actes de sociétés - Constitutions - Statuts - Dissolutions.

    26-12-1880 - Lefébure, Legrand et Cie - Création ; 22-08-1881 - A. Lefébure et Cie - Modification de raison sociale
  • AD Aisne. Série U ; 255 U 176. Justice de Paix de Saint-Quentin - Actes de sociétés - Constitutions - Statuts - Dissolutions.

    20-05-1920 - Gustave Boinet et Cie - Prorogation
  • AD Aisne. Série U ; 289 U 126. Tribunal de commerce de Saint-Quentin - Dépôt des actes de sociétés - Registres d'enregistrement.

    1880 - Léfébure, Legrand et Cie - Création
  • AD Aisne. Série U ; 289 U 127. Tribunal de Commerce de Saint-Quentin - Dépôt des actes de sociétés - Registres d'enregistrement.

    1890 - A. Lefébure, F. Gougy et Cie - Création
  • AD Aisne. Série U ; 289 U 131. Tribunal de Commerce de Saint-Quentin - Dépôt des actes de sociétés - Registres d'enregistrement.

    1920 - Gustave Boinet et Cie - Prorogation
  • AD Aisne. Série U ; 289 U 137. Tribunal de Commerce de Saint-Quentin - Dépôt des actes de sociétés - Registres d'enregistrement.

    1938 - Manufacture Générale de Caoutchouc, G. Boinet et ses Fils - Modification de raison sociale
  • AD Aisne. Série U ; 289 U 138-139. Enregistrement des marques de fabrique et de commerce (2 registres) - 1903-1929.

    06-03-1903 - dépôt n°201 ; 03-03-1918 - dépôts n°564 et 565
  • AD Aisne. Série R ; 15 R 1151. Dommages de guerre. Dossier n°5062 - G. Boinet.

  • AD Aisne. 9409. Industrie - Etudes du Comité d'Etudes et de Liaison Interprofessionnel du Département de l'Aisne - Recensement des industries pour 1960, 1964, 1966 et 1868.

  • AD Aisne. 9410. Industrie - Implantations industrielles de 1964 à 1966 - Mouvement des entreprises : 1960, 1967 à 1969.

  • BM Saint-Quentin. Fonds local. Annuaires et almanachs.

    années 1890 à 1954
Documents figurés
  • L'Européen. Marque de fabrique, déposée le 06-03-1903 (AD Aisne. Série U ; 289 U 138. Enregistrement des marques de fabrique et de commerce (2 registres) - 1903-1929. Dépôt n° 201).

  • Para Rubber. Marque de fabrique, déposée le 03-03-1928 (AD Aisne. Série U ; 289 U 139. Enregistrement des marques de fabrique et de commerce (2 registres) - 1903-1929. Dépôt n° 564).

  • Manufacture Générale de Caoutchouc - Vve G. Boinet et ses Fils. Papier à en-tête, 24-04-1946 (AC Saint-Quentin. Service de l'Urbanisme ; Permis de construire. Dossier n° 352 - Rue Joséphine).

  • Manufacture de Caoutchouc G. Boinet et Cie - Saint-Quentin - Relevé de l'ancienne usine. Plan, tirage, plan n° 1, 1 : 100, 97 x 72 cm, 22-04-1920, par Le Bot Emile (architecte). (AC Saint-Quentin. Service de l'Urbanisme ; Permis de construire. Dossier n° 352 - Rue Joséphine).

  • Manufacture de Caoutchouc G. Boinet et Cie - Saint-Quentin - Plan d'ensemble. Plan, tirage, plan n° 2, 1 : 100, 100 x 76 cm, 22-04-1920, par Le Bot Emile (architecte). (AC Saint-Quentin. Service de l'Urbanisme ; Permis de construire. Dossier n° 352 - Rue Joséphine).

  • Manufacture de Caoutchouc G. Boinet et Cie - Saint-Quentin - Coupe sur sheds et salle des machines - Fragment façade shed. Plan, tirage, plan n° 4, 1 : 50, 78 x 68 cm, 01-04-1920, par Le Bot Emile (architecte). (AC Saint-Quentin. Service de l'Urbanisme ; Permis de construire. Dossier n° 352 - Rue Joséphine).

  • Manufacture de Caoutchouc G. Boinet et Cie - Saint-Quentin - Restauration des anciens bâtiments - Façade principale et coupe. Plan, tirage, plan n° 5, 1 : 50, 100 x 59 cm, 22-04-1920, par Le Bot Emile (architecte). (AC Saint-Quentin. Service de l'Urbanisme ; Permis de construire. Dossier n° 352 - Rue Joséphine).

  • Manufacture de Caoutchouc G. Boinet et Cie - Saint-Quentin - Concierge - Chauffeur - Bureaux - Ateliers de coupe et confection - Façade sur cour et coupes. Plan, tirage, plan n° 6, 1 : 50, 100 x 60 cm, 10-05-1920, par Le Bot Emile (architecte). (AC Saint-Quentin. Service de l'Urbanisme ; Permis de construire. Dossier n° 352 - Rue Joséphine).

  • Manufacture de Caoutchouc G. Boinet et Cie - Saint-Quentin - Concierge - Chauffeur - Bureaux - Remise-écurie - Vestiaires - Façades. Plan, tirage, plan n° 7, 1 : 50, 87 x 59 cm, 11-05-1920, par Le Bot Emile (architecte). (AC Saint-Quentin. Service de l'Urbanisme ; Permis de construire. Dossier n° 352 - Rue Joséphine).

  • Manufacture de Caoutchouc G. Boinet et Cie - Saint-Quentin - Habitations du personnel attenantes à l'usine - N° 107-109 - Façades et coupes. Plan, tirage, plan n° 12, 1 : 50, 49,5 x 81 cm, 07-05-1920, par Le Bot Emile (architecte). (AC Saint-Quentin. Service de l'Urbanisme ; Permis de construire. Dossier n° 352 - Rue Joséphine).

  • Manufacture de Caoutchouc G. Boinet et Cie - Saint-Quentin - Habitations du personnel attenantes à l'usine - N° 101 - Façades et coupes - N° 113-115-117 - Façade - Coupe semblable à ABCD. Plan, tirage, plan n° 13, 1 : 50, 81 x 51 cm, 10-05-1920, par Le Bot Emile (architecte). (AC Saint-Quentin. Service de l'Urbanisme ; Permis de construire. Dossier n° 352 - Rue Joséphine).

  • Société Vve G. Boinet et ses Fils à St-Quentin - Centrale thermique - Façades et coupes. Plan, tirage, plan n° B1281, 1 : 100, 76 x 65,5 cm, 27-08-1947, par Brassart Henry (architecte). (AC Saint-Quentin. Service de l'Urbanisme ; Permis de construire. Dossier n° 199 - Rue Dornenberger).

  • Société Vve G. Boinet et ses Fils - Usine rue Joséphine à St-Quentin - Aménagement d'une centrale thermique - Façade est sur rue Dornenberger. Plan, tirage, plan n° B1274, 1 : 50, 79 x 51 cm, 24-04-1947, par Brassart Henry (architecte). (AC Saint-Quentin. Service de l'Urbanisme ; Permis de construire. Dossier n° 199 - Rue Dornenberger).

  • Société Vve G. Boinet et ses Fils - Usine rue Joséphine à St-Quentin - Aménagement d'une centrale thermique - Coupe. Plan, tirage, plan n° B1273, 1 : 50, 72 x 49 cm, 24-04-1947, par Brassart Henry (architecte). (AC Saint-Quentin. Service de l'Urbanisme ; Permis de construire. Dossier n° 199 - Rue Dornenberger).

  • Etablissements V. G. Boinet et ses Fils - Plan général de l'usine. Plan, tirage, Service de l'Urbanisme ; Permis de construire. Dossier n° 499 - Rue du Tour de Ville (AC Saint-Quentin. Service de l'Urbanisme ; Permis de construire. Dossier n° 499 - Rue du Tour de Ville).

  • [Vue aérienne]. Photogr. pos., n. et b., 18 x 13 cm, [1961-1962], par Lapie (AD Aisne ; 10 Fi Saint-Quentin 40).

  • [Vue aérienne]. Photogr. pos., n. et b., 18 x 13 cm, [1961-1962], par Lapie (AD Aisne ; 10 Fi Saint-Quentin 43).

  • [Vue aérienne]. Photogr. pos., n. et b., 18 x 13 cm, [1961-1962], par Lapie (AD Aisne ; 10 Fi Saint-Quentin 44).

  • [Vue aérienne]. Photogr. pos., n. et b., 18 x 13 cm, [1961-1962], par Lapie (AD Aisne ; 10 Fi Saint-Quentin 46).

  • [Vue aérienne du site vers 1989]. Photogr. pos., coul., n° 42, 17,5 x 24,5 cm, [1989] (BM Saint-Quentin. Fonds local : photographies aériennes).

Bibliographie
  • CHAMBRE REGIONALE DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE DE PICARDIE. Panorama des industries de Picardie : 1983. C.R.C.I., [1983].

  • FIETTE, André. Le Département de l'Aisne : étude géographique et économique. Bordas, 1960.

    p. 232
  • Qui fabrique Quoi ? Répertoire des industriels et producteurs de l'Aisne. Saint-Quentin : CCI de l'Aisne, [1972].

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Communauté d'agglomération et ville de Saint-Quentin (c) Communauté d'agglomération et ville de Saint-Quentin - Pillet Frédéric - Dufournier Benoît
Benoît Dufournier

Chercheur au service régional de l'Inventaire de 1985 à 1992, en charge du recensement du patrimoine industriel.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.