Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ancienne usine de coffres forts Forestier Frères

Dossier IA00076633 réalisé en 1988

Fiche

  • Vue générale.
    Vue générale.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • atelier de fabrication
    • cour
    • remise
    • hangar industriel
    • magasin industriel
Précision dénomination usine de coffres forts
Appellations dite Usine de Serrurerie Forestier Frères
Parties constituantes non étudiées atelier de fabrication, cour, remise, hangar industriel, magasin industriel
Dénominations usine de serrurerie
Aire d'étude et canton Trois Vallées - Friville-Escarbotin
Adresse Commune : Valines
Adresse : 17 rue de la République
Cadastre : 1985 C 320 à 322

L’entreprise est créée avant 1836, par Ferdinand Forestier et son frère cadet Hippolyte, connue sous le nom de Forestier Frères, comme manufacture de serrurerie fine, de luxe et de précision. À partir de 1850, la société étend son activité vers la fabrication de coffre-fort. En 1873, l’entreprise fabrique la clé et la serrure du tombeau de Napoléon 1er aux Invalides. Jusqu’aux années 1870, l’entreprise est implantée en face de l’actuelle, dans l’une des dépendances d’une ferme. Le bâtiment principal de l’usine est construit vers 1880. D’après la tradition orale, de nombreux éléments de décor (escalier, cheminées, baies) provenant du château de Valines détruit en 1873 ont été remployés dans la construction. Vers 1889, un nouvel atelier et une emballerie sont construits. Une machine à vapeur est installée vers 1900. En 1905, l’entreprise est transmise aux fils de Ferdinand, Alfred et Ernest. Dans le recensement de 1906, ils se déclarent respectivement fabricant de coffres et employé de commerce. En 1921, Georges Forestier, fils d’Alfred reprend l’entreprise. La plupart des ateliers adjacents au noyau ancien, ainsi que le magasin industriel, ont été construits au cours du 1er tiers du 20e siècle. Dans les années 1950, l’usine produisait sa propre électricité grâce à un moteur à gaz pauvre.

1962 : plus de 20 salariés ; 1983 : 40 salariés. Existence d'un fonds d'archives privées.

Remploi provenant de
Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Principale : 1ère moitié 20e siècle

Implanté perpendiculairement à la rue de la République, l’atelier de fabrication principal, construit en briques et couvert d’ardoises, présente une élévation à trois travées sur rue et à huit travées sur cour. Les baies éclairent le vaste atelier installé au rez-de-chaussée du bâtiment. Les éléments de modénature soulignant la corniche et les angles constituent les seuls éléments décoratifs. L’accès principal, sur rue, est surmonté d’une horloge. Le comble à surcroît était éclairé par deux lucarnes à fronton récemment supprimées.

Surface bâtie en m2 : 2500.

Murs brique
parpaing de béton
pan de fer
Toit ardoise, tuile mécanique, ciment en couverture, tuile flamande mécanique
Étages sous-sol, 1 étage carré, étage de comble
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans
shed
pignon couvert
croupe
Escaliers
Énergies énergie thermique
énergie électrique
achetée
États conservations établissement industriel désaffecté
Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler
Éléments remarquables atelier de fabrication, machine de production

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme ; Série M ; M 96714. Déclarations et autorisations d'appareils à vapeur.

Documents figurés
  • Coffres forts Forestier Frères - Catalogue des prix de marchandise, 1911 - 1913 (coll. part.).

  • Manufacture de serrurerie fine, de luxe et de précision - Catalogue des prix des coffres-forts. Début 20e siècle (coll. part.).

  • Coffres-forts incrochetables et incombustibles. Maison Forestier frères. Document publicitaire, début 20e siècle (coll. part.).

  • Maison Forestier Frères - Catalogue de vente des marchandises de l'entreprise. Début du 20e siècle (coll. part.).

  • Maison Forestier Frères. Modèle de coffre-fort à deux vantaux, début du 20e siècle (coll. part.).

  • Valines. Grande-rue et usine Forestier frères, carte postale, vers 1910 (coll. part.).

  • Valines. La grande rue, carte postale vers 1910 (coll. part.).

  • Vue de l'usine Forestier Frères. Photographie, vers 1910 (coll. part.).

  • Valines (Somme). Grande-Rue, carte postale, 2e quart 20e siècle (coll. part.).

  • Usine Forestier Frères. Vues intérieures des ateliers de fabrication, 3e quart du 20e siècle (coll. part.).

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Dufournier Benoît
Benoît Dufournier

Chercheur au service régional de l'Inventaire de 1985 à 1992, en charge du recensement du patrimoine industriel.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Grimaud Romain
Romain Grimaud

Chargé de l'inventaire du patrimoine du Vimeu industriel de 2011 à 2012.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Barbedor Isabelle
Isabelle Barbedor

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Kocourek Frédéric-Nicolas
Frédéric-Nicolas Kocourek

Enquêteur externe, chargé de l'inventaire du patrimoine du Vimeu industriel de 2014 à 2016.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.