Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Anciens moulins et lotissement des Poulies, puis filature Thuillier-Lequien, devenue minoterie Clovis Chivot puis Grands Moulins de Picardie

Dossier IA00076474 réalisé en 1986

Fiche

Appellations Moulin des Poulies, Thuillier-Lequien, Clovis Chivot, Grands MOulins de Picardie
Parties constituantes non étudiées bâtiment d'eau, atelier de fabrication, bureau, logement patronal
Dénominations moulin, filature, minoterie
Aire d'étude et canton Grand Amiénois - Amiens
Hydrographies Somme bras de la, dit des Marrissons
Adresse Commune : Amiens
Lieu-dit : Ville Basse
Adresse : 131 rue Saint-Leu
Cadastre : 1812 LL 139 et 159 ; 1985 XC 14, 18, 46, 51 à 53

Documents figurés :

Le moulin Fourmentel est connu par un dessin de 1677 conservé aux archives départementales (fig. 1).

Les moulins et le lotissement de l’impasse des Poulies sont visibles sur le cadastre de 1812 (fig. 2). Les moulins, construits au milieu du lotissement, sont situés en vis à vis et comportent chacun deux roues. Celui qui se trouve au nord fait face à un autre moulin à trois roues, situé au sud de l’ancien couvent des Saintes-Claires.

Le cadastre de 1851 (fig. 3) montre que seul le moulin de la rive sud est conservé et agrandi d’un grand bâtiment à l'ouest.

Sources :

Les sources conservées aux archives départementales (série G) documentent les quatre moulins : le moulin Arondel (attesté en 1210), le moulin à blé de Happetarte (attesté en 1328), le moulin Grenier (attesté en 1331), mais surtout le moulin à huile, dit Fourmentel, sis devant le moulin Happetarte.

Les parts acquises aux Hormain par Hubert de Saint-Just sont données au chapitre de la cathédrale d’Amiens en 1256 et en 1261.

En 1422, Robert le Jeune, conseiller du Roi, bailli d’Amiens, et Jeanne de Beauvoir, dame de Bousincourt, sa femme, vendent au chapitre de la cathédrale 54% de l’héritage de ladite dame, sur les moulins Grenier et Fourmentel.

En 1472, les moulins Grenier et Fourmentel, l’un à usage de draps, et l’autre à huile, sont baillés par le chapitre à Pierre de la Warde, mercier à Amiens, qui est autorisé à convertir le moulin à drap Fourmentel en moulin à huile en 1505.

En 1677, Nicolas Letellier, propriétaire du moulin à huile, adresse une requête au chapitre à l’effet d’être autorisé à faire audit moulin « une seconde roue, au-dessous et tout joignante celle quy le fait tourner présentement, posée sur la coullerie du suppliant, à l’instar des moulins de Saint-Maurice, du Petit Saint-Jean, de Lomprez-les- Corps-Saints, du Pont-de-Remy et autres lieux » (fig. 1).

Les recensements mentionnent sur le site la peignerie de laine Balesdent (1842) et la filature Thuillier-Lequien (1844), qui emploie 36 ouvriers en 1852.

Travaux historiques :

Paule Roy (1981) mentionne la rue des Poulies ou des Quatre Moulins, en 1277. Le moulin à farine et à taillant de Happetarte, cité en 1557, le moulin Arondel (au nord), attesté en 1277, sans doute ancien moulin à waides cité en 1482, le moulin Frémentel (au froment), attesté en 1256, transformé en moulin à foulon au 16e siècle, puis en moulin à huile (1576), enfin le moulin Grenier, mentionné en 1405. Les calendeurs, foulons d'étoffe et teinturiers Balédent et Cozette y sont établis en 1832.

Selon le recensement établi par B. Dufournier (1986), la minoterie est établie sur un site hydraulique utilisé avant 1566. Elle devient filature, dite usine des Poulies, entre 1844 et 1859, connue sous la raison sociale Thuillier-Lequien. En 1903, connue comme minoterie Chivot Clovis. 1962 : plus de 20 salariés.

L'usine actuelle est le fruit d'une complète reconstruction au lendemain de la seconde guerre mondiale pour la Société Grands Moulins de Picardie.

L'enquêteur signale un important matériel de minoterie en place en 1986.

Existence d'un fonds d'archives privées.

Période(s) Principale : 13e siècle, 17e siècle , (détruit)
Principale : milieu 20e siècle

Atelier de fabrication en béton armé en deux corps séparés : le corps aval compte trois étages carrés et balustrade en terrasse, avec étage en surcroît.

Bâtiment d'eau en béton armé avec toit en terrasse.

Logement patronal en brique, toit à longs pans.

Surface du site en m2 : 2182.

Murs brique
béton béton armé
Toit béton en couverture, métal en couverture
Étages 3 étages carrés, étage en surcroît
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures terrasse
toit à longs pans
Escaliers


Autres organes de circulations ascenseur
Énergies énergie hydraulique

Ce dossier de repérage du patrimoine industriel établi en 1987 a été mis à jour et enrichi en 2006 dans le cadre de l'inventaire topographique d'Amiens métropole.

Statut de la propriété propriété privée
Éléments remarquables machine de production

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme. Série G ; 4 G 1421. Moulin Happetarte (1328, v. s.-1767).

  • AD Somme. Série G ; 4 G 1422. Moulin à huile, autrefois Fourmentel. (1236-1710).

  • AD Somme. Série M ; M 95 721. État des établissements industriels atteints par l'article 1er de la loi du 22 mars 1841 (année 1842). Nomenclature des manufactures, usines et ateliers qui doivent être soumis au régime de la loi (année 1844). État nominatif des fabricants et industriels de la ville d’Amiens, avec le nombre des ouvriers qu’ils occupent (1852).

Documents figurés
  • Plan du moulin à huile de la rue des Poulies. Projet d’adjonction d'une seconde roue pour le moulin à serge, 1677 (AD Somme ; 4 G CP 1422/18).

  • Section G, dite de la ville intra-muros, 2e feuille, dessin par Desroches géomètre, 1851 (DGI).

  • Amiens. Plan cadastral. Section LL, dite de la ville, dessin, Grevin géomètre, 1813 (AD Somme ; 3 P 1162).

Bibliographie
  • ROY, Paule. Chronique des rues d'Amiens : tome 2. Amiens : CRDP de Picardie, 1981.

    p. 129-130
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Dufournier Benoît
Benoît Dufournier

Chercheur au service régional de l'Inventaire de 1985 à 1992, en charge du recensement du patrimoine industriel.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Barbedor Isabelle
Isabelle Barbedor

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.