Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Calice (n° 2)

Dossier IM02004678 réalisé en 2009

Fiche

Voir

Dénominations calice
Numérotation artificielle 2
Aire d'étude et canton Saint-Quentinois - Saint-Quentin
Adresse Commune : Saint-Quentin
Adresse : Ancienne collégiale royale, actuellement basilique Saint-Quentin
Emplacement dans l'édifice sacristie

Ce calice est l'oeuvre des orfèvres lyonnais Jean Joseph Villard et Louis François Maurice Fabre, dont il porte le poinçon. Comme l'indique une inscription, il semble avoir été offert en 1916 au chanoine Léon Démaret, archiprêtre de Saint-Quentin, ce qui place sa création en cette année ou peu avant.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Dates 1916
Lieu d'exécution Édifice ou site : Rhône-Alpes, 69, Lyon
Auteur(s) Auteur : Villard Jean Joseph, orfèvre
Auteur : Fabre Louis François Maurice, orfèvre
Personnalité : Démaret Léon, destinataire

Le calice, qui semble influencé par l'orfèvrerie romane, est composé d'un pied de plan circulaire et de forme tronconique, d'une courte tige et d'un noeud évoquant une sphère aplatie, enfin d'une coupe hémisphérique. L'objet est en argent doré, à l'exception des bandeaux décoratifs et du décor figuré où l'argent a conservé sa teinte naturelle. Les trois scènes sont traitées en relief gravé, les détails étant rendus par la ciselure, la gravure et le guillochage. Un disque de laiton masque le dessous du pied.

Catégories orfèvrerie
Structures plan, circulaire
Matériaux argent, en plusieurs éléments, fondu, poli, doré, repoussé, ciselé, gravé, guilloché, décor à relief gravé, décor dans la masse
laiton, en un seul élément, fondu, taillé
Précision dimensions

H = 17,8 ; d = 14,5. Le diamètre est celui du pied. Le diamètre de la coupe égale 11,7 cm.

Iconographies scène biblique, Archange, saint Gabriel, en vol, de profil, Saint-Esprit, Annonciation, Vierge, assis, de trois-quarts, banc, pupitre, lecture, modestie, apparition
scène biblique, Juif, Jésus et les Docteurs, groupe de figures
scène biblique, Calvaire, Christ en croix, de face, I.N.R.I., Vierge, assis, désigner, saint Jean, prière
ornementation, rinceau, fleur
Précision représentations

La partie figurée du pied est entourée d'un rinceau feuillagé. Les trois scènes empruntées au Nouveau Testament, sont séparées les unes des autres par des fleurs. L'Annonciation respecte toutes les composantes du thème. La Vierge est assise de trois-quarts sur un banc. Elle lisait un livre ouvert, posé sur un pupitre. Son attitude et son geste expriment la modestie, le respect et l'acceptation. L'archange Gabriel est représenté en vol et de profil. Le geste de sa main signale sa prise de parole. La colombe du Saint-Esprit vole au-dessus de la Vierge. La scène voisine représente Jésus en train de commenter les Ecritures avec les Docteurs de la Loi. Trois Docteurs, assis ou debout, de profil, barbus et portant un bonnet, écoutent avec perplexité l'Enfant Jésus. Ce dernier est assis de trois-quarts, la main posée sur un rouleau ouvert et commente le texte. Sur la dernière scène, le Christ en croix central forme l'axe de symétrie. La Vierge et saint Jean sont assis de chaque côté, de trois-quarts. La Vierge regarde le spectateur et désigne le Christ de la main. Saint Jean a les mains jointes.

Inscriptions & marques poinçon de maître, sur l'oeuvre, sur partie rapportée
garantie gros ouvrages 1er titre départements 1838-1973, sur l'oeuvre
inscription concernant le destinataire, gravé, sur partie rapportée
inscription, gravé, latin, sur l'oeuvre
Précision inscriptions

Le poinçon de l'orfèvre et le poinçon de titre et garantie sont insculpés sur le rebord du pied et sur le bord de la coupe. Le poinçon de titre porte le différent de Lyon. Le poinçon d'orfèvre est celui des orfèvres lyonnais Jean Joseph Villard et Louis François Maurice Fabre (un losange horizontal avec les initiales V et F séparées par une étoile à cinq branches), utilisé de 1901 à 1973. Une inscription dédicatoire est gravée sur le disque de laiton rapporté sous le pied : A Mr LE CHANOINE / DÉMARET, ARCHIPRÊTRE / DE ST QUENTIN / J. V / 13-14 SEPTEMBRE 1916. Deux inscriptions latines, en rapport avec l'usage de l'objet, entourent la coupe et le noeud du calice. On lit sur la coupe : HIC EST CALIX SANGVINIS MEI NOVI ET AETERNI TESTAMENTI (traduction : Ceci est le calice de mon sang, le sang de l'alliance nouvelle et éternelle). Ces paroles de la consécration sont empruntées aux évangélistes Luc, Marc ou Matthieu. Le noeud porte la phrase : EGO SVM VITIS VOS PALMITES (traduction : Je suis la vigne, vous êtes les sarments ; d'après l'Evangile de saint Jean XV, 5).

États conservations bon état
Précision état de conservation

Le calice est en très bon état, à l'exception de quelques rayures et traces d'usure. Toutefois, il n'est pas accompagné de sa patène.

Statut de la propriété propriété d'une association diocésaine
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Riboulleau Christiane