Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Château de Montonvillers

Dossier IA80000246 réalisé en 1997

Fiche

  • Vue générale.
    Vue générale.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • écurie
    • logement
    • croix monumentale
Parties constituantes non étudiées écurie, logement, croix monumentale
Dénominations château
Aire d'étude et canton Grand Amiénois - Villers-Bocage
Adresse Commune : Montonvillers
Adresse : rue de l' Eglise
Cadastre : 1932 A2 157

La seigneurie de Montonvillers est attestée depuis le 15e siècle. Au 18e siècle s'élevait un manoir appartenant à la famille de Monsures-Graval, avec une orangerie, des granges et des étables, une forge et un jardin orné de bassins. Au 19e siècle le manoir de Montonvillers fut vendu à la famille Lennel. Le château actuel et les communs ont vraisemblablement été construits pour Théodore Lennel, vers 1830. L'architecte François Duvillers (également employé à Epagne-Epagnette par un autre grand propriétaire de la région, A. Cornet) serait intervenu vers 1860, peut-être pour le dessin du parc ? La sculpture du fronton est due aux frères Duthoit. Le château est actuellement inhabité, et son état se dégrade.

Période(s) Principale : 19e siècle
Auteur(s) Auteur : Duvillers François, architecte, attribution par source
Auteur : Duthoit Louis Joseph,
Louis Joseph Duthoit (1766 - 1824)

Sculpteur. Né à Lille en 1766 et établi à Amiens en 1796, rue des Orfèvres. Il épouse Félicité Potel en 1803.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur, attribution par source

Le corps de logis est un édifice néo-classique de plan carré, en briques et pierre, avec un toit à croupe. A l'intérieur, on remarque un escalier à éclairage zénithal. A l'est s'élèvent deux bâtiments en briques servant de communs, avec toits à longs pans. Près du portail d'entrée se trouve une maison de gardien en briques sur soubassement de grès, dont le pignon nord et la couverture sont modernes. Le domaine est bordé le long de la rue de l'Eglise par un mur en briques avec deux portails, contemporains du corps de logis. Un calvaire en fonte faisant partie du domaine se trouve à l'est, en bordure du parc boisé.

Murs brique
brique et pierre
Toit ardoise, matériau synthétique en couverture
Étages sous-sol, 2 étages carrés
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit à longs pans
pignon couvert
croupe
États conservations mauvais état
Techniques sculpture
Représentations putto urne guirlande
Précision représentations

Sujet : trois anges couronnent une urne de guirlandes, support : fronton central du corps de logis.

L'intégralité du dossier est consultable au centre de documentation de l'Inventaire et du Patrimoine culturel.

Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler
Éléments remarquables fronton
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Förstel Judith - Platerier Sandrine