Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Cimetière communal de Bertangles

Dossier IA80002544 inclus dans Le village de Bertangles réalisé en 2003

Fiche

  • Vue aérienne.
    Vue aérienne.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • portail
    • clôture
    • croix de cimetière

Á rapprocher de

Œuvres contenues

S'il illustre la typologie la plus fréquente des cimetières découverts de plan régulier, le cimetière de Bertangles, aménagé à l'écart du village à partir de 1884, présente cependant quelques variantes caractéristiques de la présence d'un château dans le village.

Comme à Saveuse, il s'étend sur un terrain appartenant initialement au châtelain, qui ménage un accès direct depuis le château ; les tombeaux des châtelains, désormais élevés dans le cimetière public et non plus dans l'église, sont placés à l'écart et signalés par des arbres de tige.

Selon un dispositif fréquemment observé dès le milieu du 19e siècle, la croix de cimetière est érigée, au centre du cimetière, à l'extrémité de l'allée principale.

Comme de nombreux cimetières ruraux de l'aire d'étude, le cimetière de Bertangles ne conserve pas de tombeaux antérieurs à 1940 à caractère monumental, à l'exception de la croix funéraire du marquis de Clermont-Tonnerre.

Parties constituantes non étudiées portail, clôture, croix de cimetière
Dénominations cimetière
Aire d'étude et canton Grand Amiénois - Villers-Bocage
Adresse Commune : Bertangles
Adresse : rue du Moulin
Cadastre : 1810 B 114 ; 2003 ZC 18

Les sources conservées aux archives départementales (série O) indiquent que la translation du cimetière, sur un terrain de 4 237 m², au lieu-dit la Valléette (rue du Moulin), a lieu en 1884. Le terrain appartenait à Adrien Marie Amédée Étienne Arthur de Clermont-Tonnerre, maire de Bertangles, qui en fit don à la commune, s'y réservant une parcelle de 150 m2 pour établir sa sépulture et celle de sa famille, à l'extrémité de l'allée principale. Le prix des concessions est fixé en 1884, 5 Fr pour les concessions perpétuelles, 2 Fr pour les concessions temporaires et 1 Fr pour les concessions trentenaires. M. de Clermont-Tonnerre offrit aussi la croix de cimetière en chêne, d'une valeur de 200 francs et avança à la commune, pauvre et durement éprouvée par la crise agricole, la somme d'environ 1000 francs, pour aménager le nouveau cimetière (arbres, haies vives, piquets, fils de fer, deux pilastres en maçonnerie, grille, fossés d'enceinte, pied de croix, Christ, voie d'accès).

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Dates 1884, daté par source

Le cimetière de Bertangles est situé à l'écart du village, en site de hauteur. La parcelle de forme rectangulaire, d´une superficie d´environ 4400 m2, est close par une haie. Le cimetière est divisé en deux parties par une allée, dans l'axe du portail d'entrée, soulignée par une haie de buis, qui adopte une forme circulaire au niveau de la croix de cimetière.

L'espace entre les tombes est recouvert de gazon.

Les tombes sont disposées parallèlement et perpendiculairement à l'allée centrale, les plus anciennes, à l'est et à l'ouest de la croix de cimetière.

L'aménagement végétal se compose principalement d'arbres de tige, plantés autour de la croix de cimetière et du tombeau des châtelains, ainsi que d'un pin isolé.

Jardins pelouse, arbre isolé
Typologies cimetière indépendant (graveyard) de plan régulier
Statut de la propriété propriété publique
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Barbedor Isabelle
Isabelle Barbedor

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.