Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Cirque municipal Jules-Verne d'Amiens

Dossier IA80000169 réalisé en 1996

Fiche

Appellations Jules-Verne
Parties constituantes non étudiées café, restaurant
Dénominations cirque
Aire d'étude et canton Grand Amiénois
Adresse Commune : Amiens
Adresse : place Longueville

Selon P. Roy (1983), un premier cirque en bois a été construit sur la place Longueville, par l'entrepreneur Schytte, sur les plans de l´architecte Gaudelette. Inauguré en 1874, il avait une capacité de 3000 spectateurs. Le nouveau cirque, construit sur les plans de l'architecte Riquier et inauguré en 1889, est gravement endommagé en 1918.

Selon les recherches menées par Nathalie Mette lors de l'enquête de 1996, le maire Frédéric Petit et Jules Verne, alors conseiller municipal, décident de la création d'un cirque permanent, en 1886. La construction de l'édifice nécessita un emprunt de 250 000 F de la part de la ville d'Amiens. Les plans et devis réalisés par l'architecte en chef du département Emile Ricquier furent considérablement transformés au cours des travaux. Le montant définitif s'éleva à 815 630, 30 F. Les travaux débutèrent en 1887 et l'inauguration solennelle eût lieu le 23 juin 1889, en présence de Théodore Rancy et sous la présidence de Jules Verne. En 1895, une gigantesque cheminée d'une quarantaine de mètres fut accolée à l'élévation postérieure ; elle fut raccourcie et consolidée en 1958 lors d'une campagne de restauration. Le cirque d'Amiens reste l'un des derniers cirques stables existants encore en France aujourd'hui.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Secondaire : 3e quart 20e siècle
Dates 1887, daté par source
1895, daté par source
1958, daté par source
Auteur(s) Auteur : Ricquier Emile,
Emile Ricquier , né(e) 1846 (1906 - )

Architecte des Hospices et architecte départemental.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte départemental, attribution par source
Auteur : Germain, sculpteur, attribution par source

Les 16 faces à la décoration assez sobre et dépouillée composant l'ensemble de l'édifice sont constituées d'un parement à bossage de pierre. Elles sont séparées les unes des autres par un contrefort terminé par un entablement simple dominé par un vase. Le portique d'entrée précédé de quatre degrés, est composé de huit colonnes cannelées d'ordre composite et d'un fronton triangulaire avec corniche dentelée. Le tympan est orné d'un bas-relief réalisé par Germain et de deux griffons en acrotères. L'entablement porte l'inscription "cirque municipal". Ce portique est flanqué latéralement de deux petits avant-corps qui avaient pour destination le buffet d'un côté et la buvette de l'autre. L'entrée sud ou entrée des artistes était constituée par une grande cheminée en forme de colonne formant dans sa partie inférieure le porche d'entrée. L'édifice est coiffé d'un toit polygonal en ardoise. Le sobre vestibule d'entrée, dont l'inclinaison du plafond, soutenu par deux piliers à colonnes engagées, annonce les gradins de la salle de spectacle, permet l'accès à la piste circulaire et aux étages supérieurs des gradins. La scène est transformable en position haute ou basse et escamotable pour laisser place à une piste circulaire complète de 13 m de diamètre. Cette salle est couverte par une coupole en charpente métallique apparente et caissons avec en son centre une verrière garnie d'un vitrail et un lanternon. Les écuries sont dotées d'un sol en brique et de stalles en bois, de mangeoires et d'abreuvoirs en pierre. Elles sont couvertes par des voûtains à berceau transversal. En face des box sont aménagées les loges d'artistes et magasins d'accessoires.

Murs brique
calcaire
pierre de taille
Toit ardoise

Ce dossier établi par Nathalie Mette en 1997 lors d'une enquête thématique sur les édifices civils et édilitaires d'Amiens a été mis à jour et enrichi par Isabelle Barbedor en 2002 dans le cadre de l'inventaire topographique d'Amiens métropole.

L'intégralité du dossier est consultable au centre de documentation de l'Inventaire et du Patrimoine culturel.

Statut de la propriété propriété publique
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections inscrit MH partiellement, 1975/10/29
Précisions sur la protection

Façades et toitures.

Références documentaires

Documents figurés
  • Le cirque d'Amiens. Plans, détails. Vue intérieure. Vue d'ensemble, E. Ricquier architecte. In RAGUENET, A. Monographies de bâtiments modernes. Paris : Ducher, 1888-1914.

    50e numéro
Bibliographie
  • ROY, Paule. Chronique des rues d'Amiens. Amiens : CRDP, 1983.

    tome 7, p. 13-14
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Mette Nathalie - Barbedor Isabelle
Isabelle Barbedor

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.