Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Demeure, dite château de Fresnes à Fresnes-Mazancourt

Dossier IA80000796 réalisé en 2003

Fiche

Voir

Appellations Le Château
Parties constituantes non étudiées parc, fabrique de jardin, ferme
Dénominations demeure
Aire d'étude et canton Santerre Haute-Somme - Chaulnes
Adresse Commune : Fresnes-Mazancourt
Adresse : 8 rue du Château

La seigneurie de Fresnes est la propriété des ducs de Chaulnes jusqu'en 1785, date à laquelle elle est achetée de Claude-Barthélémy le Vaillant de Brusle (1759-1828), qui y fait construire une demeure de plaisance. Un logis de plan rectangulaire apparait à son emplacement sur le cadastre napoléonien de 1811. Cette demeure, reconstruite au 19e siècle et décorée de boiseries d'époque Louis XIV et Louis XV provenant du château de Sailly-Saillisel, ainsi que la parc paysager aménagé à la fin du 19e siècle, sont détruits durant la première guerre mondiale.

En 1917, Louis Tenaille d'Estais hérite de la propriété. Le dossier de dommages de guerre, par l'architecte parisien Ernest Bertrand, restitue l'état du domaine antérieur aux destructions de la guerre : le château, un grand parc, deux fermes à droite et à gauche de l'entrée, un bâtiment nommé bûcher Sainte-Geneviève, réserve et kiosque. Les plans et coupes montrent qu'il s'agit d'une construction du 19e siècle, comme les cartes postales du début du 20e siècle.

Louis Tenaille d'Estais fait reconstruire une maison de plaisance à l'emplacement de l'ancien château, demeure vraisemblablement achevée en 1926, date à laquelle il se signale dans l'annuaire des châteaux et des départements. Elle est peut-être l'œuvre d'Ernest Bertrand.

L'annuaire des châteaux et des départements signale les de Brusles de 1897 à 1905, puis Louis Tenaille d'Estais et sa femme (née Charvet) de 1926 à 1935.

Période(s) Principale : 4e quart 18e siècle , (détruit)
Principale : 3e quart 19e siècle , (détruit)
Principale : 1er quart 20e siècle
Auteur(s) Auteur : Bertrand Ernest, architecte, (?), attribution par source

Elévation du rez-de-chaussée en brique, du premier étage en enduit. Plan et élévation à décrochements, de composition symétrique avec hauts toits à débords et hautes cheminées.

Murs brique
enduit
moellon
béton armé
appareil mixte
Toit tuile plate
Plans plan massé
Étages sous-sol, 1 étage carré, étage de comble
Couvertures toit en pavillon
demi-croupe
Escaliers escalier dans-oeuvre
Techniques ferronnerie
Représentations monogramme
Précision représentations

La porte d'entrée en ferronnerie est ornée du monogramme LP

Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme. Série R ; 10 R 551. Fresnes-Mazancourt. Dommages de guerre.

  • Annuaire des châteaux et des départements. Paris.

    1897, 1899, 1901, 1905, 1926, 1927, 1933, 1935.
Documents figurés
  • Propriété de Monsieur Tenaille d'Estais sise à Fresnes-Mazancourt (plans, coupes et élévation du château et de ses dépendances), 6 dessins et 6 tirages bleus, reconstitution par Ernest Bertrand (architecte), 1920 (AD Somme ; 10 R 551).

  • Picardie Illustrée. Fresnes-Mazancourt. Le Château, carte postale, P.D. éditeur, [s.d.] (Châteaux disparus dans la Somme, p 101).

Bibliographie
  • DECAGNY, Paul (abbé). Histoire de l'arrondissement de Péronne. Péronne : Quentin.

    p 731-732
  • DU PASSAGE, Christian. Châteaux disparus dans la Somme. Amiens : CRDP, 1987.

    p 101
  • SEYDOUX, Philippe. Gentilhommières en Picardie. Amiénois et Santerre. Editions de la Morande, 2003.

    p. 190.
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Bailly Gilles-Henri - Caulliez Stéphanie - Laurent Philippe - Barbedor Isabelle
Isabelle Barbedor

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.