Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ecole normale d'institutrices, actuellement IUFM de Picardie à Amiens

Dossier IA80000160 réalisé en 1997

Fiche

Dénominations école normale
Aire d'étude et canton Grand Amiénois
Adresse Commune : Amiens
Adresse : boulevard de Châteaudun
Cadastre : 1991 HT 214

Le projet de cette école normale d'institutrices, œuvre de l'architecte François Massenot, fut présenté au concours en 1881 et adopté unanimement par le Conseil général. Cette décision fut ratifiée par le Ministre des travaux publics. Ce bâtiment de grande dimension (111 m de profondeur à partir de la façade jusqu'à l'extrémité opposée et 90 m de largeur) exigea une superficie de 10 000 m2. Les travaux de terrassement furent entrepris en avril 1883. En juillet les fondations furent élevées et les caves construites. Les principaux bâtiments de l'école forment au centre du terrain, un ensemble occupant 4400 m2 de superficie, espace ouvert. Les fonds affectés à l'édification de cette école, votés par le gouvernement et le département de la Somme s'élevèrent au total à 582 244 F 76. Depuis 1987, l'ancienne école normale d'institutrices abrite l'I.U.F.M. de Picardie tandis que l'école normale des garçons a été transformée en lycée mixte.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Dates 1883, daté par source
Auteur(s) Auteur : Massenot François Céleste,
François Céleste Massenot (1828 - )

Architecte domicilié à Amiens, 77 boulevard de l'Est, en 1862 (annuaire).

Voir article répertoire des architectes diocésains : http://elec.enc.sorbonne.fr/architectes/356.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source

Cet édifice en brique possède une façade principale en U sur la cour d'honneur fermée par une grille sur soubassement en brique. Les deux ailes latérales terminées par des pignons à redents sont couvertes par un toit brisé tandis que le corps central est couvert par un toit à longs pans. Les tourelles d'angle octogonales, en pierre, sont couvertes par une flèche octogonale. Le porche central est constitué d'un avant-corps en pierre terminé par un pignon à redents. La cour intérieure est cernée par une galerie couverte, fermée par de grandes baies cintrées. Aux angles du bâtiment central et des ailes latérales, deux tourelles octogonales en pierre sont coiffées de flèches en ardoise. Cette cour est fermée par un petit bâtiment d'un seul niveau coiffé d'une croupe droite en ardoise. Côté jardin, les deux ailes latérales se terminent également par des pignons à redents flanqués de deux tours carrées abritant des escaliers hors-œuvre en maçonnerie. L'édifice entièrement réaménagé a gardé ses deux grands escaliers tournant à retour, en chêne avec des degrés en granit.

Murs brique
pierre
Toit béton en couverture
Étages étage de soubassement, 2 étages carrés

L'intégralité du dossier est consultable au centre de documentation de l'Inventaire et du Patrimoine culturel.

Statut de la propriété propriété publique
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Mette Nathalie