Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Eglise paroissiale et ancien cimetière Saint-Pierre de Mons-en-Chaussée (Estrées-Mons)

Dossier IA80000828 réalisé en 2003

Fiche

Œuvres contenues

Voir

Vocables Saint-Pierre
Parties constituantes non étudiées presbytère
Dénominations église paroissiale, cimetière
Aire d'étude et canton Santerre Haute-Somme - Péronne
Adresse Commune : Estrées-Mons
Lieu-dit : Mons
Adresse : 78 Chaussée Brunehaut
Cadastre : 1830 A2 1034 à 1038 ; 2001 AC 135
Précisions anciennement commune de Mons-en-Chaussée

L'église avant 1914 est un édifice roman du 12e siècle, à parement extérieur en grès, intérieur en calcaire, clocher d'une hauteur de 34 m, à flèche en charpente, couverture en ardoise. Le décor intérieur comporte notamment un grand autel en chêne sculpté. Cet édifice est surtout touché par bombardements en 1918. Le choeur est entièrement détruit par une mine.

L'architecte Jacques Debat-Ponsan est chargé du projet de reconstruction. La commune adhère à la Coopérative de Reconstruction des Eglises dévastées du Diocèse d'Amiens en 1922. La dépense, d'abord évaluée à 592 134,40 F, est ramenée à 452 430,65 F, et couverte par l'indemnité allouée de 672 880 F. La réalisation des travaux est adjugée le 25 mars 1925 à l'entreprise générale Mario Mazzarotto (Arras) pour la couverture, à l'entreprise Charlet (Mons) pour des travaux de clôture (1930). La réception définitive des travaux a lieu le 16 septembre 1927. Albert Binquet réalise le décor porté sculpté du portail principal, daté 1928.

Jacques Debat-Ponsan est également chargé de dessiner les plans de reconstruction du presbytère (plans 22 janvier 1929) ; la réception définitive des travaux a lieu en 1931.

Période(s) Principale : 12e siècle , (détruit)
Principale : 2e quart 20e siècle
Dates 1925, daté par source
1927, daté par source
1928, porte la date
1929, daté par source
Auteur(s) Auteur : Debat-Ponsan Jacques,
Jacques Debat-Ponsan (1882 - 1942)

Architecte. Fils du peintre Edouard Debat-Ponsan, Grand prix de Rome en 1912. Architecte en chef de l'Administration des PTT (1928), puis des Bâtiments civils et palais nationaux (1931), il participe à la reconstruction des régions libérées en tant qu'architecte agréé par la Préfecture de la Somme.

Agence à Amiens, 4 boulevard de Belfort (1923) et 18 rue Delamorlière (1929).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Binquet Albert, sculpteur, attribution par source

Maçonnerie du clocher entièrement réalisée en assises de vieux grès moellons bruts et pierre de taille. Arcs en plein cintre en brique. Couverture du clocher en pavillon. Doubleaux reposant sur des colonnes rondes.

Murs brique
calcaire
béton armé
moellon
Toit ardoise
Plans plan en croix latine
Étages 1 vaisseau
Couvrements voûte en berceau
voûte d'arêtes
voûte en demi-berceau
Couvertures toit à longs pans
croupe polygonale
Escaliers escalier dans-oeuvre
Typologies fenêtre thermale, clocher-porche, reconstruction sur place
Techniques sculpture
mosaïque
Représentations saint Christ ange
Précision représentations

Bas-relief en pierre surmontant l'entrée représentant 3 saints encadré par 2 anges ; grand Christ en croix inscrit au milieu d'une baie du clocher. Chemin de croix.

Mesures l : 3600.0 cm
la : 2000.0 cm

L'église de Mons-en-Chaussée, reconstruite sur les plans de l'architecte Jacques Debat-Ponsan, se signale par un imposant clocher-porche en bossages rustiques. Comme à Brie, Jacques Debat-Ponsan est également chargé de la reconstruction de la mairie-école (évaluation des dommages de guerre en juillet 1919, puis projet de reconstruction février 1924, approuvé avril 1924, chantier achevé en 1926).

Ce dossier de recensement du patrimoine de la Reconstruction dans la Haute-Somme, établi en 2003, a fait l'objet d'une mise à jour en 2017 lors de l'opération de dématérialisation de la documentation.

Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme. Série R ; 10 R 896. Mons-en-Chaussée (Estrées-Mons). Dommages de guerre.

  • AD Somme. Série O ; 99 O 2704. Biens communaux. Eglise.

Documents figurés
  • Mons-en-Chaussée. Plan cadastral. Section A2, dite du Chef-lieu, 1830 (AD Somme ; 3 P 2051/3).

  • Eglise [état antérieur à 1914], tirage bleu (plan et élévation latérale), Jacques Debat-Ponsan (architecte), 30 juillet 1919 (AD Somme ; 10 R 896).

  • Commune de Mons-en-Chaussée, projet d'église, 5 tirages bleus (plan, coupes, élévations), Jacques Debat-Ponsan (architecte), 12 juillet 1923 (AD Somme ; 10 R 896).

Bibliographie
  • MAURISSE, E. (abbé). Monographie illustrée de Mons-en-Chaussée, diocèse d'Amiens (Somme). Arras : Levin, 1912.

  • VAN HOEGARDEN-JULIEN, Laurenza. Mons-en-Chaussée, Estrées-Mons et villages voisins. [s.l.] : La Vague verte, 1996 (Mémoires et Récits).

  • INVENTAIRE GENERAL DU PATRIMOINE CULTUREL. Région PICARDIE. La Reconstruction dans l'Est de la Somme : l'architecture religieuse et son décor. Réd. Céline Frémaux ; photogr. jean-Claude Rime, Thierry Lefébure. Trouville-sur-Mer : Illustria, 2007 (Parcours du patrimoine, 330).

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Bailly Gilles-Henri - Caulliez Stéphanie - Laurent Philippe - Barbedor Isabelle
Isabelle Barbedor

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.