Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Eglise paroissiale et ancien cimetière Sainte-Marie-Madeleine de Cizancourt

Dossier IA80000809 réalisé en 2003

Fiche

Œuvres contenues

Vocables Sainte-Marie-Madeleine
Parties constituantes non étudiées cimetière
Dénominations église paroissiale, cimetière
Aire d'étude et canton Santerre Haute-Somme - Nesle
Adresse Commune : Cizancourt
Adresse : Chemin vert
Cadastre : AB 23
Précisions

L'ancienne église de Cizancourt, qui se trouvait plus au sud (rue de la Tannière) est connue par un dessin d'Oswald Macqueron (1876) et les relevés exécutés pour l'expertise en 1919. L'édifice de petites dimensions, à vaisseau unique, se caractérise par un choeur à chevet plat plus étroit que la nef, la présence de contreforts sur les murs du choeur et sur le mur nord de la nef, un mur sud de la nef, plus épais, un clocher occidental et l'absence de sacristie.

Avant la guerre de 1914-1918, l'église de Cizancourt connaît un important délabrement, dû au manque de ressources communales. Des travaux de restauration en 1900 portent sur la toiture du clocher et sur une partie de la nef. Selon l'estimation des dommages de guerre réalisée par Jean Antoine, architecte à Amiens, cette ancienne église était construite en pierre et moellons, avec contreforts de pierre, et couverte d'ardoise. Elle comportait un ensemble en bois sculpté de valeur. Elle était entourée de son cimetière clôturé. Détruit par les bombardements, l'édifice ne présente plus que quelques restes de murs lézardés ne pouvant être conservés (rapport de l'expert de l'Etat J. Carpentier, octobre 1919).

Le projet de reconstruction, proposé par l'architecte Jean Antoine (dessins et devis de mai 1926), se caractérise par des dimensions comparables, pour un édifice qui comprend désormais une sacristie à l'arrière du choeur, formant un chevet à pans coupés. L'arrêté préfectoral d'août 1929 autorise la reconstruction pour une dépense de 247 238,90 F, couverte par l'indemnité de 280 965 F. L'entreprise Moretti (Arras et Péronne) est déclarée adjudicataire le 27 novembre 1927 et l'entreprise Lucien Coppé pour le lot couverture. La réception définitive date du 7 février 1930.

Période(s) Principale : Moyen Age , (détruit)
Principale : 2e quart 20e siècle
Dates 1929, daté par source
Auteur(s) Auteur : Antoine Jean, architecte, attribution par source

L'église de plan allongé à vaisseau unique est construite en brique et calcaire (appareillé en pierre de taille) et couverte de tuiles. Le portail principal est protégé par un auvent.

Les linteaux des baies sont en béton armé. La pierre de taille est utilisée pour le soubassement en roche fine Saint-Maximin, l'avant-corps du porche, la partie haute du clocher au-dessus de la croix, les couronnements de contreforts et les corbeaux intérieurs.

La polychromie obtenue par l'agencement des matériaux est reproduite à l'intérieur (brique apparente et enduit). La charpente apparente est portée par les corbeaux, fermes à tirants, pièces chanfreinées ou chantournées.

Murs brique
calcaire pierre de taille
béton armé enduit
Toit tuile plate
Plans plan allongé
Étages 1 vaisseau
Couvrements lambris de couvrement
Couvertures toit à longs pans pignon découvert
croupe polygonale
Typologies clocher-mur, style Art Déco, déplacement
Techniques sculpture
Représentations vigne
Précision représentations

La façade principale est ornée de frises et une table sculptées représentant des motifs de pampres de vigne.

Ce dossier de recensement du patrimoine de la Reconstruction dans la Haute-Somme, établi en 2003, a fait l'objet d'un complément photographique en 2015 et d'une mise à jour en 2016 lors de l'opération de dématérialisation de la documentation.

Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme. Série R ; 10 R 33. Cizancourt. Dommages de guerre.

  • AD Somme. Série O ; 99 O 1171. Cizancourt. Eglise.

Documents figurés
  • Cizancourt. Plan cadastral, section B, 1827 (AD Somme ; 3 P 1966/3).

  • Église de Cizancourt. Aquarelle d'Oswald Macqueron, d'après nature 28 octobre 1876 (BM Abbeville ; Nes.44).

  • [Vue générale de l'église], carte postale, [avant la guerre de 1914-1918] (AD Somme ; 10 R 331).

  • Bâtiments communaux de Cizancourt. Eglise. [Dossier d'expertise], tirage (plan, façade et coupes), J. Carpentier, 14 octobre 1919 (AD Somme ; 10 R 331).

  • Communes de Cizancourt. L'Eglise. [Relevé de l'édifice détruit], 4 tirages bleus (plans, coupes et façades), par Jean Antoine (architecte), [s.d.] (AD Somme ; 10 R 331).

  • Communes de Cizancourt. L'Eglise. [Projet de reconstruction de l'église], 7 tirages bleus (plans, coupes et élévations), par Jean Antoine (architecte), 14 septembre 1928 (AD Somme ; 99 O 1171).

Bibliographie
  • ARCELIN, A. Histoire des paroisses, villages et seigneuries de Saint-Christ, Briost et Cizancourt. Paris : Emile Lechevalier ; Montdidier : Bélin, 1913-1914.

  • INVENTAIRE GENERAL DU PATRIMOINE CULTUREL. Région PICARDIE. La Reconstruction dans l'Est de la Somme : l'architecture religieuse et son décor. Réd. Céline Frémaux ; photogr. jean-Claude Rime, Thierry Lefébure. Trouville-sur-Mer : Illustria, 2007 (Parcours du patrimoine, 330).

Liens web

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Bailly Gilles-Henri - Caulliez Stéphanie - Laurent Philippe - Barbedor Isabelle
Isabelle Barbedor

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.