Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Eglise paroissiale et cimetière Saint-Remi d'Augy

Dossier IA02002133 réalisé en 2002

Fiche

Vocables Saint-Remi
Dénominations église paroissiale, cimetière
Aire d'étude et canton Val de l'Aisne - Braine
Adresse Commune : Augy
Adresse : Grande Rue
Cadastre : 1984 A3 483, 484

L'église a été construite à la fin du 12e et au début du 13e siècle, et ornée probablement au 15e siècle d'un cycle de peintures murales dont subsiste un vestige. Le bas-côté sud a été remanié au 16e siècle. Sous l'Ancien Régime, l'église est une annexe de la paroisse de Cerseuil qui relève du diocèse de Soissons (Grand archidiaconé, doyenné de Chacrise), dont l'évêque est le collateur et l'abbaye Saint-Médard de Soissons le gros décimateur. En 1722, sont signalées des réparations à faire sur le clocher, le toit, le chœur et les chapelles. Après le Concordat, la paroisse relève du doyenné de Braine dont elle n'est qu'une chapelle vicariale. L'église semble être en très mauvais état au début du 20e siècle. Elle est très endommagée (chœur et bras nord du transept éventrés) lors du repli de l'armée allemande au mois d'août 1918. L'édifice est classé en 1921, pour permettre sa restauration à l'identique par Lucien Sallez, architecte des Monuments historiques : la nef (1921-1928), le transept (1922-1925) et les bas-côtés (1922-1928) sont relevés, le clocher est reconstruit en 1923 et l'abside restaurée en 1924. Durant les travaux, le culte est rendu dans une baraque-chapelle provisoire en bois.

Période(s) Principale : limite 12e siècle 13e siècle, 1er quart 20e siècle, 2e quart 20e siècle
Secondaire : 16e siècle, 1er quart 18e siècle
Dates 1921, daté par travaux historiques
1923, daté par travaux historiques
1924, daté par travaux historiques
Auteur(s) Auteur : Sallez Lucien, architecte des Monuments historiques, attribution par source

La nef est plafonnée, tandis que l'abside polygonale à cinq pans ainsi que la croisée et le bras sud du transept sont voûtés d'ogives. Le bras nord du transept est couvert d'un lambris de recouvrement en berceau, les deux bas-côtés sont couverts d'un lambris de recouvrement en appentis. Le toit en appentis des bas-côtés prolonge le toit à longs pans de la nef dont les fenêtre hautes sont occultées. La majeure partie de l'édifice est couverte de tuile. Établi sur la croisée du transept, le clocher, essenté d'ardoise, est surmonté d'une flèche octogonale à égout retroussé de plan carré également couverte d'ardoise.

Murs calcaire
essentage d'ardoise
pierre de taille
grand appareil
Toit tuile plate, ardoise
Plans plan en croix latine
Étages 3 vaisseaux
Couvrements voûte d'ogives
lambris de couvrement
Couvertures toit à longs pans
appentis
toit à deux pans
flèche polygonale
croupe polygonale
pignon couvert
pignon découvert
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours sans jour, en charpente, suspendu
États conservations restauré
Techniques peinture
peinture
sculpture
vitrail
Représentations homme tête d'homme tête animal acanthe
Précision représentations

L'arcade nord de la croisée du transept conserve des traces de peinture monumentale, représentant deux médaillons accompagnés chacun d'un personnage masculin. Certains chapiteaux sont ornés d'acanthes. Les culots, soutenant les retombées des voûtes, sont ornés de têtes humaines ou animales.

Église intéressante pour la qualité du décor porté (peinture monumentale et vitrail) réalisé lors de sa restauration après la Première Guerre mondiale.

L'intégralité du dossier est consultable au centre de documentation de l'Inventaire et du Patrimoine culturel.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections classé MH, 1921/09/19

Références documentaires

Documents d'archives
  • Médiathèque de l’Architecture et du Patrimoine. Eglise d'Augy : travaux (81/02. 12).

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Fournis Frédéric