Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Eglise paroissiale fortifiée Saint-Martin de Jeantes

Dossier IA02000504 réalisé en 1998

Fiche

Œuvres contenues

Précision dénomination église fortifiée
Vocables Saint-Martin
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Thiérache - Aubenton
Adresse Commune : Jeantes
Adresse : place de l' Eglise
Cadastre : 1986 ZB 34

L'église est mentionnée au 12e siècle dans une charte de l'évêque de Laon Barthélémy comme dépendante de l'abbaye de Saint-Michel. Il ne subsiste cependant rien de cette première église, à l'exception des fonts baptismaux. L'édifice a été rebâti dans sa totalité au cours de la 1ère moitié du 17e siècle, le choeur et la nef vers 1620-30, si l'on en croit une campagne de mesures et de datations scientifiques entreprise en 1978. Le choeur et le clocher-porche formant donjon, cantonné des deux petites tours, furent dotés de L'église est mentionnée au 12e siècle dans une charte de l'évêque de Laon Barthélémy comme dépendant de l'abbaye de Saint-Michel. Il ne subsiste cependant rien de cet édifice. Il a été rebâti au cours de la 1ère moitié du 17e siècle, le choeur et la nef vers 1620-30, si l'on en croit une campagne de mesures et datations scientifiques entreprise en 1978. Le choeur et le clocher-porche formant donjon, cantonné de deux petites tours, furent dotés de parties fortifiées (bretèches), encore partiellement visibles aujourd'hui sur les élévations nord de la tour nord et du choeur. Le choeur porte sur une pierre la date 1667 qui correspond probablement à un remaniement ou une restauration. La nef a été reprise au cours du 2e quart du 18e siècle, comme en témoigne l'inscription commémorative encastrée dans l'élévation extérieure sud, portant la date 1737 dans un coeur, accompagnée d'initiales non identifiées. La sacristie possède de même une pierre calcaire encastrée avec l'inscription " I. Malassaux Blanche 1773 " correspondant à la date de sa construction, il s'agit vraisemblablement des noms des maçons. La façade occidentale a été reprise au cours du 19e siècle, en particulier le portail. Le donjon a abrité dans la tour nord, et jusqu'en 1889, la mairie puis les archives communales. L'intérieur de l'église a été profondément transformé à partir de 1962 par la mise en place du décor du peintre hollandais Charles Eyck. L'installation de ce nouveau décor s'est accompagné de la disparition des lambris de revêtement du choeur, des retables latéraux à l'entrée du choeur, tout comme du dégagement des structures primitives de charpente dans la nef et le choeur. Lors de la restauration de l'édifice en 1978, le clocher qui surmontait le donjon, connu localement sous le nom de l'éteignoir, a été remplacé par une croix en fer forgé. Lors de la restauration des oeuvres de Charles Eyck, sous les auspices de la fondation Eyck, de 1992 à 1996, l'église a été entièrement restaurée et dotée d'une série de verrières contemporaines et d'un nouvel maître-autel. Le portail a reçu sur sa clef de linteau l'inscription "Restaurata 1994".

Période(s) Principale : 12e siècle
Principale : 1ère moitié 17e siècle
Principale : 2e quart 17e siècle
Secondaire : 3e quart 18e siècle
Secondaire : 19e siècle
Dates 1667, porte la date, daté par source
1737
1773

L'ensemble des élévations est en brique, les murs nord et sud de la nef, tout comme le choeur présentent un solin en pierre calcaire et grès. Les élévations portent un décor de briques vernissées, formant des damiers ou des coeurs. Les couvertures sont en ardoise. Le donjon est couvert d'un toit à long pans à pignon découvert, les deux tours adjacentes par une croupe, la nef par un toit à long pans à pignon découvert, le choeur par une croupe polygonale. La sacristie comporte un appentis. Le narthex, sous le donjon, est couvert d'une voûte en berceau en brique, la nef et le choeur d'un faux plafond sur lattis de plâtre.

Murs brique
brique émaillée
Toit ardoise
Plans plan allongé
Étages 1 vaisseau
Couvrements voûte en berceau
en brique
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit à longs pans
appentis
pignon couvert
pignon découvert
croupe
croupe polygonale
Escaliers escalier hors-oeuvre : escalier tournant à retours, en maçonnerie
Typologies décor de brique vernissée, église fortifiée
États conservations restauré
Techniques peinture
vitrail
Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections inscrit MH, 1987/07/09

Annexes

  • Références documentaires

    Documents d´archives

    AD Aisne. Série G ; G 414 : Déclaration des revenus de la cure de Saint-Martin de Jeantes, François Hourdeaux titulaire (5 avril 1730).

    AD Aisne. Série R ; 10 R 40. Dommages de guerre 1914-1918 : Jeantes.

    AD Aisne. Série R ; 11 R. Dommages de guerre. Jeantes : église (9259/4806).

    AD Aisne. Fonds Piette : Jeantes.

    AC Jeantes. Administration communale. Séries non cotées.

    AP Inge Behling.

    Archives diocésaines de Soissons. P. Aubenton 1 D : Jeantes. Visite en 1819 de l´église Saint-Martin, état du mobilier et des vases sacrés.

    DRAC Picardie. CRMH. Dossier de recensement Monuments Historiques de l´église paroissiale de Jeantes, Anne-Véronique Sautai, 1986.

    Documents figurés

    Fonds Plantinet. Plans des églises (AD Aisne ; 19 Fi).

    Jeantes (AD Aisne ; 19 Fi 105 à 116).

    Bibliographie

    A la découverte de Charles Eyck, de l´Aisne aux routes de Hollande, Laon : Comité départemental du tourisme de l´Aisne, 1980.

    Charles EYCK : rétrospective de son oeuvre, catalogue d´exposition (notices par René Courtois et Hans Redeker), Laon : Comité départemental du tourisme, 1980.

    Charles EYCK, kunstenaar tussen vernieuwing en traditie, Maastricht : Limburgreeks van de stichting Historische Reeks Maastricht, 1997.

    BAILLOT, Joseph. « Jeantes et l´oeuvre picturale de Charles Eyck ». Mémoires de la Fédération des sociétés d´histoire et d´archéologie de l´Aisne, t. XLIII, 1998, p 167-169.

    BERCET, Edouard. Notices sur les communes du canton d´Aubenton, s. l., 1888 (AD Aisne ; 8 1590).

    CARPENTIER, Henry-Fernand, Notice sur la commune de Jeantes-la-Ville, Rethel : Huet-Thiérard, 1905.

    FAUCHART G. Notes historiques sur le canton d´Aubenton.

    FIGEE, Thea. Inge Behling, Een getekend Beeld/ création d´une image. Harderwijk, 1996.

    MELLEVILLE, Maximilien. Dictionnaire historique du département de l´Aisne, Laon-Paris, 1865, 2 vol. (rééd. Bruxelles : Culture et Civilisation, 1979).

    MEURET, Jean-Paul. Guide des églises fortifiées de la Thiérache. Histoire et archéologie. Vervins, 1988.

    POUJOL, Robert. Les églises fortifiées de la Thiérache, Paris : Res Universis, 1993 (rééd de l´ouvrage de 1959).

    SUASSO DE LIMA DE PRADO, Pierre. Charles Eyck en Thiérache, Laon : Comité départemental du tourisme, vers 1980.

    VAN SPIJK. Charles Eyck, Venlo (Holland), 1977.

    Plan tot restauratie van de Schilderingen van Charles Eyck en de Eglise St Martin van Jeantes-la-Ville in Noord-Frankrjik, s.l ; vers 1994 (?).

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Guiochon Xavier-Philippe - Demetz Bernadette