Logo ={0} - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Léger de Saint-Léger-lès-Domart

Dossier IA80009660 inclus dans Le village de Saint-Léger-lès-Domart réalisé en 2008

Fiche

Œuvres contenues

VocablesSaint-Léger
Dénominationséglise paroissiale
Aire d'étude et cantonGrand Amiénois - Domart-en-Ponthieu
AdresseCommune : Saint-Léger-lès-Domart
Adresse : place
Publique
Cadastre : 2007 AC 163

À la suite d'un rapport soulignant l'insalubrité de l'ancienne église et l'interdiction de son accès, le conseil municipal de la commune décide en 1855 de construire une nouvelle église, qui prendra place au cœur même du village, sur la place publique.

L'architecte Charles Demoulins, qui avait relevé l'état sanitaire de l'ancienne église, est chargé d'établir les plans et devis du nouvel édifice. Après le choix définitif de l'emplacement en septembre 1858, à proximité de l'école et de la mairie, les plans de la nouvelle église sont adoptés en 1859. Les travaux débutent l'année suivante. Ils sont exécutés par Louis Faÿ, maçon à Domart-en-Ponthieu, et Pascal Faucher, charpentier à Vignacourt. L'ensemble est achevé en 1864 pour un montant total de réalisation de 22 572 francs.

Le plan à nef unique et abside semi-circulaire, déjà utilisé par l'architecte en 1850 à l'église de Bettencourt-Saint-Ouen, et la façade architecturée sont hérités des modèles classiques des 17e et 18e siècles.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle
Dates1864, daté par source
Auteur(s)Auteur : Demoulins Charles architecte attribution par source
Auteur : Faÿ Louis
Faÿ Louis

Maçon à Domart-en-Ponthieu au milieu du 19e siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
maçon attribution par source
Auteur : Faucher Pascal
Faucher Pascal

Charpentier à Vignacourt au milieu du 19e siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
charpentier attribution par source

Construit en brique et pierre, l'édifice à nef unique de cinq travées se termine par une abside semi-circulaire. La façade architecturée est surmontée de la tour-clocher de section carrée. Le premier niveau comprend la porte cintrée flanquée de deux niches encadrées de pilastres. Deux pilastres, soutenant un fronton cintré, encadrent la baie cintrée du second niveau. Deux ailerons assurent l'adoucissement avec le premier niveau. Les éléments structurels (corniche et bandeau, encadrements de baies, pilastres et fronton du second niveau, etc.) sont en calcaire. L'édifice est couvert d'ardoise, le vaisseau à longs pans avec croupe ronde et le clocher est sommé d'une flèche polygonale.

Mursbrique
Toitardoise
Plansplan allongé
Étages1 vaisseau
Couvrementsfausse voûte en berceau plein-cintre
Couverturestoit à longs pans croupe ronde
flèche polygonale
Typologiesstyle néoclassique

Vétuste, l'ancienne église Saint-Léger est reconstruite au centre du village, en 1860. Les travaux sont réalisés par Louis Faÿ, maçon à Domart-en-Ponthieu, et Pascal Faucher, charpentier à Vignacourt, sur les plans de l'architecte Charles Demoulins. Le plan à nef unique et abside semi-circulaire, déjà utilisé par l'architecte en 1850 à l'église de Bettencourt-Saint-Ouen, et la façade architecturée sont hérités des modèles classiques des 17e et 18e siècles.

Dans le Val de Nièvre, Charles Demoulins est également l'auteur de l'école de Saint-léger-lès-Domart, de l'église et de l'école de garçons de Saint-Ouen, ainsi que du presbytère de Canaples.

Statut de la propriétépropriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme. Série O ; 99 O 3385. Saint-Léger-lès-Domart. Administration communale, avant 1869.

    Projet de reconstruction de l'église paroissiale, 1856-1864.
  • AD Somme. Série O ; 99 O 3387. Saint-Léger-les-Domart, administration communale, 1870-1939.

Documents figurés
  • Projet d'implantation de la nouvelle église paroissiale, dessin à l'encre et au lavis sur calque, 1838 (AD Somme ; 99 O 3385).

  • Projet de construction de la nouvelle église, dessin à l'encre sur papier par Charles Demoulins, 4 septembre 1859 (AD Somme ; 99 O 3385).

  • Saint-Léger-lès-Domart. La place. Carte postale, début du 20e siècle (coll. part.).

Bibliographie
  • INVENTAIRE GENERAL DU PATRIMOINE CULTUREL. Région PICARDIE. Le Val de Nièvre, un territoire à l'épreuve de l'industrie. Réd. Frédéric Fournis, Bertrand Fournier, et al. ; photogr. Marie-Laure Monnehay-Vulliet, Thierry Lefébure. Lyon : Lieux Dits, 2013. (Images du patrimoine ; 278).

    p. 40
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Fournier Bertrand - Fournis Frédéric