Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Pierre et ancien cimetière de Bouchon

Dossier IA80009681 inclus dans Le village de Bouchon réalisé en 2009

Fiche

Á rapprocher de

Œuvres contenues

Vocables Saint-Pierre
Parties constituantes non étudiées tombeau, mur de clôture, portail
Dénominations église paroissiale, cimetière
Aire d'étude et canton Grand Amiénois - Picquigny
Adresse Commune : Bouchon
Adresse : ruelle du Curé
Cadastre : 1834 B 528, 529 ; 1998 B 410

La partie la plus ancienne de l'église de Bouchon est le chœur, qui porte la marque du 13e siècle. La nef a été reconstruite au 16e siècle et a précédé le réaménagement intérieur de l'édifice. À l'instar de nombreuses tours-clochers de style gothique du Nord de la France, le clocher-porche date probablement aussi de cette époque. Il a été couvert d'une flèche polygonale en pierre en 1631 par l'architecte Daullé.

Sous l'Ancien Régime, la paroisse relevait de l'archidiaconé du Ponthieu et du doyenné d'Abbeville. Les deux tiers de la dîme revenaient à l'abbaye de Berteaucourt-les-Dames et la cure était à la présentation de l'abbesse.

En 1851, l'église est érigée en chapelle de secours rattachée à la succursale de L'Étoile.

Un nouveau cimetière a été ouvert en 1950 sur la route de Mouflers et une grande partie des sépultures de l'ancien cimetière entourant l'église y a été transférée. Seules les tombeaux les plus anciens ou les tombeaux familiaux encore utilisés sont demeurés en place dans l'ancien cimetière.

Période(s) Principale : 13e siècle, 16e siècle
Secondaire : 2e quart 17e siècle
Dates 1631, daté par travaux historiques
Auteur(s) Auteur : Daullé,
Daullé

Maçon à Domart en 1851 (Saint-Léger-lès-Domart).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source

L'église est construite en pierre de taille, avec certaines parties de soubassement en parement de silex. Elle est divisée en trois parties distinctes. Les toits à longs pans sont couverts d'ardoise.

La tour-clocher occidentale, dans laquelle ouvre la porte principale, est épaulée de six contreforts d'angle en équerre. Trois larmiers chanfreinés sont étagés sur les trois murs extérieurs. Le premier niveau de la tour est formé du porche voûté d'ogives, et le second de la chambre des cloches, partagée en hauteur par le beffroi. Celui-ci est éclairé par deux larges baies en arc brisé ouvertes sur les murs latéraux. Le clocher est couvert en partie d'une terrasse bordée d'un garde-corps, sur laquelle est érigée la flèche polygonale dont l'intrados forme le couvrement de la chambre des cloches.

Le chœur, de même largeur mais plus élevé que la nef, est à chevet plat avec pignon découvert. La pente du versant sud du toit a été abaissée. Les trois murs sont flanqués de contreforts, les murs gouttereaux sont éclairés de quatre baies et le mur-pignon d'une baie axiale. Les baies cintrées sont soulignées d'archivoltes.

La nef est éclairée de baies plus étroites. Une fenêtre haute passante en lucarne ainsi qu'une petite porte sont ouvertes dans le mur sud. La nef et le chœur sont chacun couverts d'une charpente apparente complétée d'une fausse voûte en plâtre sur lattis qui a remplacé (ou masqué) à une période récente les voliges de lambris de la charpente lambrissée.

Comme la plupart des églises de la région construites en craie (Franqueville, Fransu, Pernois, Ribeaucourt, Surcamps), l'église de Bouchon porte des graffitis tracés sur les murs extérieurs, dont certains, datant des 17e et 18e siècles, sont probablement des épitaphes ou inscriptions funéraires liées aux sépultures du cimetière qui l'entoure.

Murs calcaire pierre de taille
essentage d'ardoise
Toit ardoise, calcaire en couverture
Plans plan allongé
Étages 1 vaisseau
Couvrements voûte d'ogives
voûte de type complexe
fausse voûte en berceau brisé
Couvertures toit à longs pans pignon couvert
pignon découvert
terrasse flèche polygonale
Typologies clocher-porche, cimetière d'enclos paroissial (churchyard)
Techniques sculpture
Précision représentations

Les quatre culots de la voûte d'ogive du porche sont formés de têtes humaines. Les arêtes de pierre de la flèche sont également ponctuées de têtes humaines et de têtes d'animaux fantastiques.

Édifice qui a conservé, malgré les remaniements postérieurs, sa silhouette du 13e siècle, ainsi que sa tour-clocher à flèche de pierre du 16e siècle, caractéristique de l'architecture religieuse picarde, comparable à celle de l'église de Franqueville et de l'ancienne église de Beauval.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler
Éléments remarquables clocher
Protections classé MH partiellement, 1930/06/25
inscrit MH partiellement, 2001/08/17
Précisions sur la protection

Clocher : classé par arrêté du 25 juin 1930 ; nef et chœur : inscrits par arrêté du 17 août 2001.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme. Série O ; 99 O 789. Bouchon. Administration communale, avant 1869.

    Vente de matériaux du presbytère en ruines pour la réparation de l'église, 1808. Dépenses pour l'église, 1856. Réparation de l'église, conseil municipal du 26 mai 1861.
  • AD Somme. Série O ; 99 O 790. Bouchon. Administration communale, 1870-1939.

    travaux de restauration de l'église et du clocher, mai 1897
Documents figurés
  • Bouchon. Plan de l'église, dessin à la plume par Louis Duthoit, milieu du 19e siècle. In : Aimé et Louis Duthoit. Quelques cantons de Picardie, Amiens : CRDP, 1979.

    pl. 142.
  • Bouchon. Eglise et cimetière. Dessin à la plume par Louis Duthoit, milieu du 19e siècle ? in : Aimé et Louis Duthoit. Quelques cantons de Picardie. Amiens : CRDP, 1979.

    pl. 142
  • Eglise de Bouchon, aquarelle sur papier par Oswald Macqueron, 21 mai 1866 (BM Abbeville, collection Macqueron ; Pic. 15).

  • Vue générale de l'église, photographie au gélatino-bromure d'argent, début du 20e siècle (AD Somme ; 14Fi 230/12).

  • Vue partielle de l'église et du cimetière, photographie au gélatino-bromure d'argent, début du 20e siècle (AD Somme ; 14 Fi 3/25).

Bibliographie
  • DURAND, Georges. Clochers picards avec flèches en maçonnerie des XVIIe & XVIIIe siècles. Congrès archéologique de France, Beauvais, 1905, ICe session, 1906.

    p. 623-636.
  • INVENTAIRE GENERAL DU PATRIMOINE CULTUREL. Région PICARDIE. Le Val de Nièvre, un territoire à l'épreuve de l'industrie. Réd. Frédéric Fournis, Bertrand Fournier, et al. ; photogr. Marie-Laure Monnehay-Vulliet, Thierry Lefébure. Lyon : Lieux Dits, 2013. (Images du patrimoine ; 278).

    p. 38
  • THIEBAUT, Jacques. Nord gothique. Picardie, Artois, Flandre, Hainaut. Les édifices religieux. Paris : Picard, 2006.

Liens web

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Fournis Frédéric