Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Elément de verrière à personnages : saint Paul (baie 16)

Dossier IM02004599 réalisé en 2002

Fiche

Voir

Dénominations verrière
Titres Saint Paul
Aire d'étude et canton Saint-Quentinois - Saint-Quentin
Adresse Commune : Saint-Quentin
Adresse : Ancienne collégiale royale, actuellement basilique Saint-Quentin
Emplacement dans l'édifice troisième chapelle sud du déambulatoire dite chapelle Sainte-Croix baie 16

La description des verrières de la basilique par Pierre Bénard en 1859 permet d'attribuer ces trois panneaux figurés au collège apostolique qui ornait jusqu'à la Première Guerre mondiale les baies hautes du choeur, et dont sept membres subsistent encore, debout, sous un dais architectural ou sous un arc trilobé. Le style des personnages permet de dater l'ensemble du milieu du 13e siècle. Ces trois panneaux sont les éléments subsistants de l'apôtre saint Paul qui, comme les saints Barthélémy, Pierre, André et Jacques le Majeur, a été détruit au cours du premier conflit mondial. Après restauration par l'atelier du peintre-verrier parisien Auguste Labouret, les panneaux ont été intégrés dans une verrière décorative et remontés dans la chapelle Sainte-Croix, entre le 1er octobre 1957 et le 20 février 1958.

Période(s) Principale : milieu 13e siècle

La baie est une baie libre, sommée d'un arc brisé. Elle est fermée par une verrière en losanges, au centre de laquelle ont été remontés trois panneaux superposés d'une verrière à personnages. Les éléments anciens sont composés de verre coloré et de verre incolore sur lesquels les détails sont représentés à l'aide de grisaille.

Catégories vitrail
Structures baie libre, rectangulaire vertical, en arc brisé panneau vitré, 3, superposé
Matériaux verre transparent, soufflé, taillé, peint, grisaille sur verre
plomb, réseau
Précision dimensions

Largeur approximative de la verrière : la = 110. La partie figurée avoisine 70 cm de largeur.

Iconographies figure biblique, saint Paul, à mi-corps, de trois-quarts, auréole, barbe, épée, livre, nuée, main, bénédiction, dais architectural, arc trilobé
Précision représentations

La partie conservée de saint Paul, montre l'apôtre à mi-corps et de trois-quarts, la tête auréolée. Le personnage barbu tient de la main droite une épée (instrument de son martyre) la pointe tournée vers le haut, et de la main gauche soutient un livre. Depuis une nuée, la main de Dieu le bénit. Comme les autres apôtres, il est surmonté d'un dais architectural à arc trilobé.

États conservations élément
grillage de protection
plombs de casse
oeuvre restaurée
Précision état de conservation

Les panneaux figurés remontés au coeur d'une verrière incolore ne sont qu'un élément d'une verrière qui ornait l'une des baies hautes du choeur, vraisemblablement la baie 204. Depuis sa création, l'oeuvre a plusieurs fois bénéficié de restaurations, ce dont témoigne la présence de plombs de casse. La dernière de ces restaurations a eu lieu dans les années 1950. Les verres originaux sont extrêmement corrodés.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler
Protections classé au titre immeuble, 1840

Références documentaires

Documents d'archives
  • AMH (Médiathèque du Patrimoine) : 81/02, carton 169.

    dossier 16 (travaux de 1950 à 1955) ; sous-dossier : achèvement des vitraux de l'abside et du grand transept sud
Bibliographie
  • BENARD, Pierre. Les vitraux de la collégiale. Journal de Saint-Quentin.

    5 octobre 1859
  • FRANCE. Corpus Vitrearum Medii Aevi. Les vitraux de Paris, de la Région parisienne, de la Picardie et du Nord-Pas-de-Calais. Recensement des vitraux anciens de la France, vol. 1. Paris : éditions du CNRS, 1978.

    p. 168
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Département de l'Aisne (c) Département de l'Aisne ; (c) AGIR-Pic (c) AGIR-Pic - Riboulleau Christiane - Guérin Inès