Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Enclos funéraire Rembault-Guidé

Dossier IA80004735 inclus dans Plaine L réalisé en 2004

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellations famille Rembault-Guidé
Parties constituantes non étudiées clôture
Dénominations enclos funéraire
Aire d'étude et canton Grand Amiénois
Adresse Commune : Amiens
Adresse : rue Saint-Maurice , 49 plaine L Cimetière de la Madeleine
Cadastre : non cadastré

D'après le registre communal, cette concession est acquise en 1844 par Adolphe Raymond Rembault, capitaine royal d'état major. Son tombeau est cité par R. Gillmann (1989), qui en a retranscrit l'épitaphe.

La colonne de gauche est signée par le marbrier Dutry, celle de droite, par l'entrepreneur H. Lamolet.

Période(s) Principale : 2e quart 19e siècle, 3e quart 19e siècle
Auteur(s) Auteur : Dutry entreprise de marbrerie et monuments funèbres,
entreprise de marbrerie et monuments funèbres Dutry

Entreprise de marbrerie fondée par Alexandre Dutry, dit Dutry père, né en 1804.

Alexandre Dutry est installé à Amiens, 4 esplanade de Longueville (recensement 1856), puis 65 boulevard du Mail (annuaire 1862), puis 71 boulevard du Mail.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
marbrier, signature
Auteur : Lamolet - St-Maurice entreprise de monuments funèbres, dit(e) Lamolet, H. Lamolet, T. Lamolet,
entreprise de monuments funèbres Lamolet - St-Maurice , dit(e) Lamolet, H. Lamolet, T. Lamolet

Entreprise de monuments funèbres fondée à Amiens par Hippolyte François Lamolet (1821-1873), qui se déclare débitant dans le recensement de 1856. L'entreprise est signalée 135 Grande-rue Saint-Maurice (annuaire 1862) et 153 Grande-rue Saint-Maurice (1873).

L'entreprise est ensuite dirigée par sa veuve Sophie Damerval, qui y emploie ses deux fils Théophane (21 ans) et Georges (22 ans), comme tailleurs de pierre (recensement de 1881). Certains monuments portent la signature Lamolet Veuve et Lamolet fils.

L'entreprise est ensuite reprise par Théophane Lamolet-Tattegrain, entrepreneur de monuments funèbres, établi 365-367 rue Saint-Maurice (recensements de 1906 et 1911).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, signature

Cette concession adossée au mur d'enceinte, est délimitée par une grille en fer et en fonte à portillon antérieur (manquant). Elle contient trois colonnes funéraires ; l'une brisée, en pierre de Tournai (difficilement lisible), placée au milieu de la concession, et les deux autres en marbre, adossées au mur.

Inscriptions :

Date du décès (colonne gauche) : 1865.

Monogramme (colonne gauche) : A M.

Épitaphe (colonne gauche) : Ici repose / Armand Adolphe / REMBAULT / Ancien élève de l'Ecole polytechnique / officier supérieur d'Etat Major / Chevalier de la Légion d'honneur / et de l'ordre du Sauveur de [Grèce] / ancien aide de camp des généraux / Feisthamel à Amiens / et Maguan à Lille / Fils de Pierre Joachim REMBAULT / de Thoix (Somme) / et d'Anne-Marie LOUBET / de Cette (Hérault) / il naquit dans cette dernière / le 3 novembre 1806 / et mourut à Fontainebleau / le 11 février 1865 / Doué d'une haute intelligence / il soumit sa raison à la Foi / et supporta de grandes douleurs / avec la résignation du Chrétien / De profundis.

Signature (base colonne gauche) : Dutry à Amiens.

Signature (colonne droite) : H. Lamolet.

Murs pierre
calcaire
marbre
Typologies composition homogène, colonne funéraire, colonne funéraire (brisée)
Techniques sculpture
fonderie
Précision représentations

La colonne, dédiée à Armand Adolphe Rembault, est ornée d'un blason surmonté d'un heaume et posé sur un ornement en forme de feuilles d'acanthes. Deux décorations honorifiques sont suspendues au blason ; l'une représente la Légion d'honneur et l'autre, l'ordre du Sauveur de Grèce.

Mesures l : 512.0
la : 192.0

Cet enclos présente une disposition peu fréquente ; il contient trois colonnes funéraires, dont deux signées (H. Lamolet et Dutry). Celle d'Armand Adolphe Rembault, qui porte la signature du marbrier A. Dutry, présente une épitaphe remarquable et un décor intéressant (fig. 4). Sans doute réalisée vers 1865 (date du décès), elle est contemporaine des colonnes conservées dans les enclos funéraires Deleau-Verrier (K 69-70) et Becquerelle-Guichard (B 125-127). Les deux autres colonnes sont illisibles.

Cette forme de tombeau est très fréquente dans le 2e quart du 19e siècle, comme le montre l´ouvrage du commissaire Stéphane Comte (1847).

Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections inscrit MH, 1986/06/25

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Amiens. Cimetière de la Madeleine. Registre des concessions.

Bibliographie
  • La Madeleine et les contemporains de la Révolution. Amiens : Imprimerie I. & R. G., [1989].

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Ville d'Amiens - Barbedor Isabelle
Isabelle Barbedor

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Schill-Fenninger Hélène - Nicolas Laurent