Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ensemble de l'autel secondaire Saint-Martin (plate-forme d'autel, autel tombeau, gradin d'autel)

Dossier IM02005461 réalisé en 2004

Fiche

Voir

Dénominations autel, gradin d'autel, plate-forme d'autel
Titres
Appellations autel Saint-Martin
Aire d'étude et canton Soissonnais - Soissons-Sud
Adresse Commune : Soissons
Adresse : Cathédrale Saint-Gervais-Saint-Protais , place Cardinal-Binet
Emplacement dans l'édifice sacristie

Au milieu du 18e siècle, les chanoines de la cathédrale disposent de deux sacristies. La "petite", implantée au sud du chœur, occupe l'espace très étroit du premier "Sépulcre". La "grande" est installée dans la chapelle oblique ouvrant sur le bras sud du transept (généralement nommée chapelle Saint-Martin) et reliée par un passage voûté au collatéral sud du chœur. Les archives du chapitre étant très lacunaires, et les documents conservés manquant parfois de précision, il est difficile de savoir quand ces deux espaces de la cathédrale ont été convertis en sacristies. Pour l'une de ces deux annexes au moins, la transformation s'est sans doute effectuée dans le courant du 13e siècle, puisque en 1281, l'autel et la chapelle "de Saint-Martin dans le revestiaire" sont déjà mentionnés.

Les grands travaux de réaménagement du chœur dans la seconde moitié du 18e siècle comprennent la construction d'une véritable grande sacristie, dépense que la vétusté de l'édifice rendait indispensable, comme nous l'avoue le chanoine Cabaret. Les fondations en sont posées en 1768, à l'emplacement de la petite sacristie qui est donc détruite. Sa construction dure quatre années et s'achève en 1772, avec l'installation des boiseries et du mobilier, dus au ciseau du maître-menuisier soissonnais Ruelle. Cet autel, qui a conservé le vocable de Saint-Martin, appartient à cette campagne de travaux, comme l'indique son ornementation néoclassique.

Période(s) Principale : 3e quart 18e siècle
Dates 1772, daté par source, daté par travaux historiques
Stade de création
Lieu d'exécution Commune : Soissons
Auteur(s) Auteur : Ruelle,
Ruelle

Maître-menuisier à Soissons, dans la seconde moitié du 18e siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
menuisier, attribution par source, attribution par travaux historiques

L'autel en chêne s'élève sur un seul degré ou plate-forme d'autel, dont la surface est parquetée. L'autel adopte un plan rectangulaire horizontal - arrondi aux angles antérieurs - et une élévation droite. Toutefois, les angles antérieurs ont reçu un profil galbé dans la partie inférieure, évoquant celui d'un balustre. Le devant d'autel est mouluré grand cadre. Le meuble est orné d'un décor en relief, sculpté dans la masse.

Le gradin d'autel suit un tracé rectiligne, à l'exception du tiers central qui forme un redent. Sa face antérieure comporte un décor en bas-relief, sculpté dans la masse.

Catégories menuiserie
Structures plan, rectangulaire horizontal élévation, droit
Matériaux chêne, en plusieurs éléments, taillé, poli, ciré, mouluré grand cadre, décor en relief, décor dans la masse
Précision dimensions

Mesures de l'autel seul : h = 97 ; la = 237 ; pr = 86. Le gradin a la même largeur que l'autel, mesure 30 cm de hauteur et 36 cm de profondeur.

Précision représentations

Le dessus de la plate-forme d'autel est recouvert d'un motif parqueté entourant la représentation de la croix du Saint-Esprit.

Le cadre du devant d'autel est orné d'une frise de feuilles et de rais de cœur. Il est cantonné par deux pilastres dont le fût est occupé par un chapelet de piécettes. Des feuilles d'acanthe s'épanouissent aux angles antérieurs de l'autel.

Une frise centrale dérivée de l'alternance d'oves et de dards, et deux frises symétriques de postes se partagent l'avant du gradin d'autel.

États conservations bon état
Statut de la propriété propriété de l'Etat
Intérêt de l'œuvre À signaler

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Aisne. Série G ; G 254. Inventaire ou somme des chartres, titres, pièces importantes, registres et papiers contenus dans les archives du chapitre de l'église cathédrale de Soissons, t. 1.

    p. 502.
  • AD Aisne. Sous-série 4 J : 4 J 2 (copie des "Mémoires pour servir à l'histoire de Soissons et du Soissonnais" d'Antoine-Pierre Cabaret, seconde partie).

    p. 324, 326, 328.
  • A Évêché Soissons. Série D (personnel) : 5 D 8 - 5 (JACQUIN, chanoine Paul. Le chapitre de la cathédrale de Soissons dans le cours du XVIIIe siècle. Manuscrit dactylographié, s.d. [ca 1908]).

    p. 50-51.
Bibliographie
  • SANDRON, Dany. La cathédrale de Soissons, architecture du pouvoir. Paris : Picard éditeur, 1998.

    p. 42, 46, 242-243.
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Riboulleau Christiane - Plouvier Martine