Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Fiche

Dossiers de synthèse

Genre d'ingénieur
Appellations Arcelor
Parties constituantes non étudiées parc
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Grand Creillois - Montataire
Adresse Commune : Montataire
Adresse : rue Lénine , 44, 46 rue Louis-Blanc
Cadastre : AT 90, 239, 341; AV 104 et 108

Plusieurs maisons pour les ingénieurs de la société sont édifiés dès la fin du 19e siècle rue Lénine. La première maison est construite à proximité de la cité ouvrière Mertian, mais séparée d'elle par un mur de clôture. Elle abrite aujourd'hui le comité d'entreprise d'Arcelor-Mittal. Quelques années plus tard, un grand bâtiment est élevé à l'arrière de cette maison et comprend deux grands logements. En juillet 1948 la société Usinor projette la construction de deux maisons d'ingénieurs situées rue Louis Blanc. La construction débute en juin 1949. Ces deux pavillons contrastent avec les autres constructions de la rue Louis Blanc : elles sont implantées au coeur d'un vaste parc arboré, à huit mètres de l'aligmenent de la rue (25 mètres étaient initialement souhaité par la société Usinor). Les travaux sont confiés à l'architecte cantilien L. Vally. Malgré la construction de la voie rapide et un environnement quelque peu changé depuis l'époque de la construction, ces deux maisons conservent leur authenticité. Elles appartiennent à des privés.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Principale : 2e quart 20e siècle
Dates 1948, daté par source
Auteur(s) Auteur : Vally L., architecte, attribution par source
Personnalité : Société des Forges et Fonderies de Montataire,
Société des Forges et Fonderies de Montataire
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire, attribution par source
Personnalité : Société Usinor, commanditaire, attribution par source

La première maison édifiée rue Lénine est construite en brique sur soubassement de pierre. En rez-de-chaussée surélevé, elle comporte un étage carré et un étage de comble. Sa toiture à longs pans et croupes est en tuile mécanique. Elle est ornée de carreaux en céramique à motif végétal. La seconde maison édifiée à l'arrière est construite en pierre avec bandeaux de brique. En rez-de-chaussée surélevé, elle comporte également un étage carré et un étage de comble. Les deux autres maisons rue Louis Blanc sont construites sur un plan rectangulaire régulier sur sous-sol (non enterré), rez-de-chaussée surélevé, un étage carré et un étage de comble. La toiture à longs pans et croupes est en tuile mécanique. Les murs sont en pierre apparente. Une bande en maçonnerie souligne le départ de la toiture. Chacune de ces maisons est entourée d'un parc ou d'un jardin.

Murs brique
pierre
maçonnerie
Toit tuile mécanique, ardoise
Étages sous-sol, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, étage de comble
Couvertures toit à longs pans
croupe
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Montataire. Série W ; sous-série 102W : 102W1. Plan schématique de la société des Tricotages de l'Oise et des agrandissements projetés, 1948.

    Permis de construire 1941-1951 : maisons d'ingénieurs des Forges et Aciéries du Nord et de l'Est, 1948.
Documents figurés
  • Forges et Aciérie du Nord et de l'Est, projet [réalisé] d'une maison d'ingénieur au centre de Montataire, façade latérale gauche. Plan, sans échelle, Vally (architecte), 1948 (AC Montataire ; 102W4).

  • Forges et Aciérie du Nord et de l'Est, projet [réalisé] d'une maison d'ingénieur au centre de Montataire, façade latérale droite. Plan, sans échelle, Vally (architecte), 1948 (AC Montataire ; 102W4).

  • [Maisons d'ingénieurs construites à proximité de l'usine Usinor]. Photographie pos., n. et b., 1950 (Archives d'entreprise).

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Département de l'Oise (c) Département de l'Oise ; (c) Communauté de l'Agglomération Creilloise (c) Communauté de l'Agglomération Creilloise - Lorieux Clarisse