Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ensemble des cinq verrières détruites de la chapelle des Œuvres : le baptême de Clovis, saints et saintes de l'histoire du Soissonnais, armoiries des évêques (baies 0 à 2, 4, 6)

Dossier IM02002767 réalisé en 2004

Fiche

Voir

Dénominations verrière
Titres Baptême de Clovis (le)
Saints et saintes de l'histoire du Soissonnais
Armoiries des évêques
Aire d'étude et canton Soissonnais - Soissons-Sud
Adresse Commune : Soissons
Adresse : Cathédrale Saint-Gervais-Saint-Protais , place Cardinal-Binet
Emplacement dans l'édifice murs ouest et nord de la chapelle (baies 0 à 2, 4, 6)

À l'issue de la restauration de l'ancienne salle capitulaire transformée en chapelle (chapelle des catéchismes ou chapelle des Œuvres), le peintre-verrier parisien Édouard Didron dresse le 4 juillet 1882 un devis concernant les futures verrières de cette annexe et de la galerie attenante du cloître. La fenêtre centrale (baie 0) doit alors recevoir 10 ou 20 sujets historiés, selon la taille qu'on souhaite leur donner. Une ornementation en grisaille très riche, avec parties colorées, est destinée aux deux fenêtres qui l'encadrent (baies 1 et 2). Les fenêtres des côtés nord et sud (3 à 6) doivent enfin être l'objet d'une ornementation plus simple, basée essentiellement sur le dessin des plombs.

Ce projet est modifié et, vers la fin de l'année 1883, la première verrière (baie 0) financée par des dons, est posée au-dessus de l'autel principal. La lancette centrale est ornée du Baptême de Clovis et du martyre des saints Crépin et Crépinien, tandis que dans les deux lancettes latérales, sont représentés les douze évêques de Soissons honorés comme saints, groupés trois par trois. En bas de la fenêtre, sont placées les armes de l'évêque, encadrées par celles de la ville et celles du chapitre.

Deux nouvelles verrières sont projetées en 1885 et installées en 1886, de part et d'autre de la première (baies 1 et 2) : leur lancette centrale est ornée de neuf saints et saintes appartenant à l'histoire du Soissonnais, disposés trois par trois, alors que les lancettes latérales ne présentent que des grisailles décoratives sur lesquelles se détachent néanmoins les écus armoriés des derniers évêques de Soissons.

Le programme décoratif se poursuit du côté nord de la chapelle au cours des années suivantes, avec l'installation de deux verrières, également dues à Didron. La première (baie 4) posée en mémoire de la famille Deviolaine, exalte la Vierge et ses parents, saint François et saint Dominique, enfin saint Augustin, sainte Monique et saint Louis de Gonzague. La seconde, qui rappelle le souvenir des principaux acteurs de la restauration, est consacrée à la Vierge qui rachète le péché originel, à un saint non identifié et à saint François d'Assise. L'une d'entre elles est réalisée en 1887 ou 1888, pour la somme de 4475 F, dépense supportée par la fabrique. Les verrières du côté sud n'ont jamais reçu de décor figuré, leur ornementation reposant dans le dessin géométrique des plombs.

La parure vitrée de cette chapelle a été entièrement détruite par les bombardements de la Première Guerre mondiale et n'est plus connue que par les clichés du photographe soissonnais André Vergnol. Il n'en subsiste, dans l'état actuel des connaissances, qu'un fragment recueilli en 1915, semble-t-il (date des journaux qui l'enveloppent : 9 avril 1915 et 20 mai 1915) : la partie supérieure de sainte Geneviève qui se trouvait dans le registre médian de la lancette centrale de la verrière de la baie 2.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Dates 1883, daté par source
1886, daté par source
1887, daté par source
Lieu d'exécution Édifice ou site : Ile-de-France, 75, Paris
Auteur(s) Auteur : Didron Édouard, peintre-verrier

La structure des baies est partout identique : chaque baie est formée de trois lancettes, la lancette centrale étant plus haute que les deux qui l'encadrent, et de deux jours de réseau.

Catégories vitrail
Structures lancette, 3, juxtaposé jour de réseau, 2
Matériaux verre transparent, soufflé, taillé, peint, grisaille sur verre
plomb, réseau
Précision dimensions

Le fragment conservé mesure 36 cm de haut et 23 cm de large.

Précision représentations

Le fragment conservé représente la partie supérieure du corps de sainte Geneviève. Elle tient un cierge à la main droite et porte un livre dans la gauche.

États conservations oeuvre détruite
fragment
Précision état de conservation

De l'ensemble des verrières de la chapelle qui ont été détruites au cours de la Première Guerre mondiale, il ne subsiste qu'un fragment de la verrière de la baie 2, sur lequel se remarquent quelques petits manques de matière et des fentes.

Statut de la propriété propriété de l'Etat (?)

Références documentaires

Documents d'archives
  • AN. Série F ; Sous-série F 19 (Cultes) : F 19, carton 7889 (Travaux exécutés dans la cathédrale de Soissons au cours de la période concordataire ; 1884-1886).

    devis dressé par Paul Gout le 26 juin 1885 pour l'exercice 1885, prévoyant des travaux de peinture sur verre à exécuter à la chapelle dite des Œuvres.
  • AN. Série F ; Sous-série F 19 (Cultes) : F 19, carton 7890 (Travaux exécutés dans la cathédrale de Soissons au cours de la période concordataire ; 1887-1893).

    Soumission d'Édouard Didron, datée du 20 juillet 1887, pour des travaux de peinture sur verre à exécuter pour une fenêtre de la chapelle annexe, dite des Œuvres.
  • A. Évêché Soissons. Série L (temporel) ; Sous-série 6 L : 6 L Soissons 1823-1903 (Entretien de la cathédrale de Soissons).

    Devis dressé par Paul Gout, le 26 juin 1885, des travaux à exécuter en 1885 et soumission d'Édouard Didron, datée du même jour.
Bibliographie
  • FOSSÉ D'ARCOSSE, Émilien. Note sur les vitraux de l'ancienne salle capitulaire. Bulletin de la société archéologique, historique et scientifique de Soissons, 1884, 2e série, t. 15, 7e séance, lundi 7 juillet 1884.

    p. 91-92
  • FOSSÉ D'ARCOSSE, Émilien. Note sur les nouveaux vitraux de la cathédrale. Bulletin de la société archéologique, historique et scientifique de Soissons, 1886, 2e série, t. 17, 10e séance, lundi 8 novembre 1886.

    p. 106-108
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Riboulleau Christiane - Plouvier Martine