Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ferme (ancienne demeure de Jean-François Leroy, maire d'Havernas de 1830 à 1840)

Dossier IA80009800 inclus dans Le village d'Havernas réalisé en 2010

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiées étable, grange, jardin, cour
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Grand Amiénois - Domart-en-Ponthieu
Adresse Commune : Havernas
Lieu-dit : Adresse : 20 rue de l' Église , ancienne rue de Vignacourt
Cadastre : 1832 B1 230 à 232 ; 1993 B1 590, 591

La ferme apparaît dans son emprise actuelle sur le plan cadastral de 1832, où l'on distingue le logis ainsi que l'étable en retour d'équerre sur la cour. Selon l’état de sections correspondant, la propriété est formée de la ferme proprement dite (section B1 232), d'un jardin (B1 231) et d'un verger (B1 230), et appartient à François Saint-Jean Leroy, cultivateur.

Le recensement de 1836 indique que François Saint-Jean Leroy, cultivateur alors âgé de 79 ans, est le père du maire d'Havernas, Jean-François Leroy, qui y habite encore en 1851. En 1856, la propriété passe ensuite à son gendre, Jean-Baptiste Augustin Thuillier, cultivateur, qui y est domicilié en 1872 et en 1881. Sa veuve et son fils ont pu l'habiter jusqu'au début du 20e siècle. Une aquarelle réalisée par le vicomte Charles de Brandt, représente l'ancienne église ainsi que la ferme avec le logis à étage et ses deux ailes basses, dans un état proche de celui qui apparaît aujourd'hui. Les bâtiments d'exploitation dans la cour (granges, étable) ont pour la plupart été repris ou reconstruits en brique dans les années 1920-1930.

Période(s) Principale : 1er quart 19e siècle
Secondaire : 2e quart 20e siècle

Haut de deux étages sur soubassement, le logis est construit en pan de bois et torchis sur un solin de brique, entre des murs-pignons également en brique. Il est encadré de deux petites ailes basses d'une travée, également en pan de bois et torchis, dont celle du sud comprend un mur-pignon en brique et pierre à assises alternées, avec rampants à motifs dits en lames de couteau. Le pignon sur rue de l'ancienne étable présente un mur ancien en pierre de taille, complété en brique, sur une assise de silex. Une grange, dans l'axe du portail, a conservé sa structure en pan de bois dont le torchis a disparu, mais les autres bâtiments d'exploitation qui bordent la cour ont été reconstruits en brique.

Murs calcaire brique et pierre à assises alternées
brique
bois pan de bois
torchis enduit
Toit tuile
Étages rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré
Couvertures toit à longs pans croupe
appentis
toit à longs pans pignon couvert
pignon découvert
États conservations restauré

La typologie de cette ferme de village, avec son logis sur rue à étage, flanqué de deux ailes basses, constitue une illustration du goût des élites rurales au 19e siècle, à rapprocher du modèle plus tardif de la rue de la Carrière.

Construite au début du 19e siècle, cette ferme appartenait à Jean-François Leroy (1782-1856), maire d'Havernas de 1830 à 1840, puis à son gendre Jean-Baptiste Augustin Thuillier (1816-1884), qui lui succède à la mairie en 1840.

Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme. Série P ; 3 P 423/3. Havernas. Etat de sections des propriétés bâties et non bâties.

Documents figurés
  • Havernas. Plan cadastral : section B1, dessin à l'encre, à l'aquarelle et au lavis sur papier, Grévin fils et Ternisien géomètres, 1832 (AD Somme ; 3 P 1384/3).

    détail
  • Eglise d'Havernas vue depuis le nord, dessin à l'aquarelle sur papier attribué à Charles de Brandt, avant 1867 (coll. part.).

  • Eglise d'Havernas vue depuis le sud, dessin à l'aquarelle sur papier attribué à Charles de Brandt, 1867 (coll. part.).

  • Eglise d'Havernas vue depuis le sud, dessin au fusain et au lavis, vers 1870 (coll. part.).

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Fournis Frédéric - Barbedor Isabelle
Isabelle Barbedor

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.